Portfolio

Caşcais, un village au Portugal

Cascais à l'ouest de Lisbonne
  1. Rouge chromatique à Caşcais. L’océan peut attendre. L’une rentre chez elle, l’autre on ne sait pas. Et Agnès Varda n’est plus là.

  2. Achalandage au village. Le vide et le plein. Congruence idéale. Le temps a suspendu son cours. Et plus rien ne sert de courir.

  3.  La faiseuse de bracelets n’a que faire des hauts-de-forme hilares que quelqu’un (illuminé.e non résigné.e ou théoricien.ne hérétique ?) a dessinés à l’encre noire.

  4. Un coin de rue à Caşcais. Le saltimbanque, dans sa drôle de loge, se regarde dans un miroir trouvé dans une maison de poupée, se grime en Arlequin. Dans son chariot, des lendemains.

  5. Un banc sur l’Atlantique. Telle mère, telle fille. À la tombée du jour, une cure de brise marine pour le teint, la gazette du soir pour les potins, un tout nouveau shampoing et la marmelade de coings. La mère et la fille ne voient pas le temps passer. Jean Ferrat : On ne voit pas le temps passer.

  6.  Voici un homme qui semble épars. Un homme qui a tant marché ou tant navigué, qui s’est peut-être longuement exilé avant de rentrer au pays. Un poète en somme, selon Manuel Alegre.

    Quand un homme se met à marcher

    il laisse un peu de lui en chemin.

    Il est entier au départ épars à l’arrivée

  7. L’après-midi des jeunes filles en débardeur. Une vie de chien en laisse, se dit le dalmatien.

  8. - Pigeon au plumage bleuté, face à l’Atlantique : Hé Ho ! Bonnes gens ! Quelqu’un pour redresser cet arbre qui penche, penche au-dessus de l’océan ? Bon sang, ça m’ file le vertige. - Pigeon à la queue blanche, le dos à l’océan : Question de point de vue. - Mouette en vol, s’égosillant : Énergumènes oisifs ! Énergumènes oisifs !

  9. Le dimanche à Caşcais, les jeunes gens d’ici finalement ressemblent aux jeunes gens de là-bas. Dans les eaux claires, le primitif et son contraire, la surprise et sa récurrence. Quant aux pierres, elles ne sauraient mentir.

  10. Maison jaune à Cascais.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.