Ziska domain - Jusqu'à demain.

Mwin té en train pense ladi lafé néna dan zournal, kan ma la compri demain na pa l’avenir.

Ziska domain


Mwin té en train pense ladi lafé néna dan zournal, kan ma la compri demain na pa l’avenir.


 

Band zétranzé i rente la zole, zot nana zenfan et zot nana bon peu souvenir dan zot tête. L’état i koné pa kwé fo fé pou zot. Domoun i demand band droit civique pou ke bana i peu émancipe a zot pou fé zétude, diplôme en prison. Kroi sa la pas assez pou zot. Nana deu troi i kontinu galère, alor zot i fé zétude en prison longue durée, et en plus zot i entretien zot karkass.

Nana deu troi la gagne zoli muscle abdo fessier en béton dan zot prison, zot la bien rafine zot korp, lé deveni pli dir ke Ponce Pilate, et zot zuzemen i la pa tardé fai voir la réalité autrement.

 

Néna bon peu moun lé condamé par un nouvo zistis ? Sa nou pouré pa dire kar en vérité néna bon peu zuze ek zavokat, la pa travay assez zot texte, pou alor fait l’inspiration, pou zot. Komen band gar la kour, lé karé alors ? Ziska trouve un l’arrangemen dernier minite pou voir komen sa tourne au vinaigre et kissa sora le futur fautif. Avan rode coupable, autant désigne un avant l’auteur i fé sème a li par l’avance exemplaire d’un autre kartier ke nou la pa vu encore dan nout ti reportaz.

Nou fini par compren komen la rivé le crime ? Cé a dire avant un i komense fé son moukate, nou imazine déza a l’avance kissa i sa fé son prémiditation, cé a dire na na un deu en silence radio, alors zot i prépare bien kelke choz, mé koi ? Nou peu domand a nou bien, a vrai nou na pa le temp surveille a li. Mais tous les zours li lé suzet diskussion, komen l’un ou l’autre i sa arrive a cet état, de criminalité, et komen li sa assumé pou li kontinué son ti vie, kom si de rien était. Li doi être bien robuste dan son tête, pou pa voir les soz arrivé autrement. Cé kom si ke donne manzer aux animaux l’était interdit pa la loi.

 

Kissa i di en premier, cé mwin l’auteur, et komen li pourré prouvé par n’importe kel moyen ke cé li ? Cé sa l’incohérence, «  mais monsieur, ou lété la a tel heure, tel moment en train de faire ceci cela dan l’enquête, lé pa possib, le band témoignaz i rakonte ke effectivement aux moments des circonstances des faits ou lavé rien à voir avec tout ce band simagré la, na un soucis mi pense. »

Kan le bougue, la assuré avec détail a l’oral, les faits, et ben les zenquêteurs la trouve lo circonstance kom réellement cohérent avec l’histoire, a vrai dire un vrai bluff, car li précise toute. Kossa nou fé dovan sa, nou recule, ou nou admet ke cé bien li … Kom un justice secrète, i mankerai plu ke lé fait lé aggravant et fatiguant, pou wa toute maladie la okazioné.

 

Un bo zour domoun, té kroi navé plus de criminalité dan un ghetto, zot lavé domand azot entre temps, ci par miracle toute lo délinquance lavé déménazé ou mort accidentellement, personne té koné si la fini volatilisé. Kroi moin, plu voir de délinquant lé bizar, i fé questionne a ou sur les circonstances de out environnement, imazine un matin ou lève dan un ghetto et ou constate çaa a la manière dire : «  té ben mounoi toute lo peu la parti travail, sérieu vraiment la, néna rienk a mwin tout seul la pa parti travail kouyon, ayaya, ben mi lé a la ramasse vraimen la ! ». Kom un l’idée de voir ban moun la pa eu la paresse kom ou, mai vraimen, l’hopital qui distribue des pains au chocolat karément, allergique aux beurres, désolé passez zot chomin, merci.

 

Nana plusieurs fois do suite, mwin té pou penser ke un moun i travay pa, li lé malade, li na pa la possibilité exerce un vrai métier, et d’ailleurs mi imazine aussi ke si li té veu affirme a li en tant que travailleur la kour, li doit être vraiment impatient d’obtenir ses droits et ses compétences, nou pouré voir sa kom un moun la envie apprendre. Oui mais pou fé apprendre a li, fo les moyens, ou kroi vraiment ou sa nir maçonnier en un zour ? Fodré kan ou dort nana un moun i réveil a ou sans out consentement, et i fé lève a ou parpin par hypnose ; ou soré alors en mode construction batiment BTP soit dizan toute un nuit, soman ou lé en train dormir. Ben oté, avan domoun té utilise cette technique pou fé utilizaz servant domestique ou servant sexuelle. Mai la technique lé tellement répendu, ke band kouyon la parti asservir en hypnose un tralé domoun pou aller rebatir zot ville en silence, l’heure ou soit dizan boukou domoun i doi repozer ; toute le peu lé en train de batîr des murs, des fenêtres, des trottoirs etc. bien sur une fois la tâche effectué, le bonus man, lé effacé de son ti mémoire de cerveau, pou ke li la aucun souvenir en rapport ak son mission, cé pire ke envoi un gar a la guerre sous hypnose, et ke li fé un boulot propre et réellement professionnel.

 

Zuskou domin sora band nouvo principe pou réaliser band prouesse d’asservissement. Mi domand a mwin bien. Reskap un zour glorieux pou Sheitan, ke li réaliz encore une fois do plus son batissage de la division ; touzour mieux égaré ses moutons, surtout pa regroupe bana. Dan la vie ke mi parle na pwin de point de raliement. Na touzour mieu mé a kel prix ? Kan zot i koné le prix de l’alimentation i augmente, toute pouvoir domoun i donne o indulgent, et aux profiteurs. Zot na ka demandé alor «  ki sa i lé gar la done anou l’arzent et pourquoi dan kel but » cé sat ma té explique dovan Jah Jah by Le Tricycle, komen dépense l’arzen parey in zénie, et surtout pa komen gagner l’arzen kom un zénie, un genre d’attitude ke ou koné a ki sa le plus être bénifique et pourquoi vouloir répartir intelligiblement son champ de consommation élizible o bon vouloir d’un fonctionnement ki peu être communautaire, ou autrement ; ou sa pa di koma en rentrant dan un boutik africain l’arzen mi donne i aidera simplement et pa autrement personne d’autres ke un africain kar en vrai soré pou zot peut être pa le meilleur business modèle, kom di kan ou rente dan un restoran sinoi, ou fé profité ke la communauté sinoiz, soré vraimen idiot en fait. Vu ke déza li la parl en fransai ek aou, pou doman a ou kel menu ou veu, et aussi, peut être mêm li la deman a ou si ou té veu kouto ensemb fourchette pou manzé a la place le baguette traditionnel, fait à la chaîne dan une usine. Ou rent kompte ke souvent band baguette la i vaut peut être 15 centimes do dolar a la production, mé kan ou fé venir a li en France, i vaut plus, kar ou la payer le kérozène pou l’avion i embark sa, et le logo de la compagnie aérienne ainsi de suite, soit tout le cursus d’acheminement et de son business modèle, kom le sinoi sur Aliexpress li exporte des tonnes tous les mois de marchandises et peut permettre a li dan partout su le monde, de faire profiter si possible aux moins de frais d’importation possible ? Cé ke li néna un gros commande, pire qu’un grossiste, ou komen toute band reportaze i parle bien de poumon, coeur ou un autre organe économique important dan le monde. Mi revoi déza le plu gro porte conteneur français i aborde les côtes asiatiques, nou parle pa de stockage et de revente d’arme. Sinon, la aussi i chiffre en tonne. Si nana un prix du baril, est-ce ke néna un prix de la bombe ? Kombien koute un bombe, kombien i lé en ce moment le prix moyen d’une bombe sur le marché ? Mi parle bien de bombe noucléaire et tout sa. En matière budget nana bon peu pays ki peu produire ou en acheter de ces machins la. D’où l’époque ou mi té entende dan les médias, les étapes de dénucléarisation de certains pays. Ki aujourd’hui mi lé pa du tout au courant de kissa i voudrai refaire surgir tout ces phénomènes ; Bien k’a mon avis les essais la multiplié partout dan nout ti monde, ou dessi nout tite terre.

 

Kossa i lé réellement le principe de vente et achat internationale, poukoué nou loré bezoin d’avoir pleins de moyens hors normes pou kontinué a faire valoir notre droit de sol, dan ce mondialisme accéléré et outrancier ? Ou imazine la fin ? Un blédar sans ressource et aucune connaissance, rachète toute l’humanité ? Pouquoué dan quel but ? Casier judiciaire inexpliquant ; non connu ; de quel crime nou pouré imputé a lui ? Si ce n’est aucun surtout si li la continué son ti vie à la sauvage, nou aurait preske oublié ali, et pourré mèt a li tout sur son dos, zust pou un zafèr, un confiance, dan le style : « bon ben pendant des millénaires ou la pa fé voir a ou, ou la kontinué out vie a la sauvage pou chasser ton animal ek un lance, et zordui nou remark ke na rienk a ou la pa anark a nou, du coups nou mèt toute ces richesses sur out dos, car en vérité ou lé irréprochable, démerde a ou si ou koné pa rien, ou ou compren pa rien, na bien moyen d’admettre ke ou lé le seul a zamé réclamé. »

 

En gro nou largue toute nout conscience dessu un moun loré eu tout ces droits et besoins depui longtemp, mé nou la jamais apris a li tel ou tel mécanisme ; lé kom si li lavé vu le coups venir de l’indoustrialization dopi des millénaires et s’est abstenu d’intervenir pour changer lo cursus ou le processus en cours, noré alors des millions de gens qui voudraient en aucun cas, intervenir dan un zistoire planétaire, ou tout bonnement voudré pa changer le cours de l’histoire de l’humanité. Nou peu mêm pa parler d’un système ou d’une idéolizie « anti-change ». Soré vraiment intéressant voir a kel point le syndrome pouré propaz a li, kar pôu voir un monde qui tourne plus sur une planète en rotation, noré un kouyon kapab dire a nou «  ouvoi mavé di a ou la terre lé plate, lé vrai vraiment, alors totor ! ». Kissa i lé vraimen in moun i pren réellement son temp pou fé les choses, ou pou traverse somin ? Un gran moun ek sa canne ? Ou kroi sa ? Un moun lé agé li prend pa son temps, li essaie bien dépeche a li, mé nou voi sa nou en tant que zeune kom kelke chose de lent. Kan na moun i réalize un tache rapidement nou lé sublimé, « houah té , le gar lé rapide dan les gestes, mounoi » mé si le vieu moun, i refait parey ; nou di koi «  té gran moun la lé dopé sa, pa possib un vieu bougue fini arrive pépé i fé toussala rapidement kan même ». Mi verré pa un pépé i kour plu vite Hussein Bolt lo zamaïcain, toute domoun i criré o trukaz. Kan zot i voi l’avenir d’un manière mi peu pa explique sa kom si na un moun la voulu fai voir a zot l’avenir kom sa. Kissa i pourré être, un guru ? Un berger ? Un supra ordinateur kalkulateur, i sort la carte avan, ou kroi ou sa tire un carte ? Alors i voudré dire ke le machine la di a ou tire la carte la pou alé kroi ke cé elle va dicte a ou la suite. I pouré aller plu loin. Dire k’en effet la machine la été construit par out pire ami, pou fé kroi a ou koma, ou noré mieu a faire ek ses objets de mesure ke bien d’autres nouvoté, komen li feré pou fé perde a ou le temp, alor ke li même son temps lé ingérable par n’importe quel science, kom dire k’en effet nout toute nana un montre su poignet avec un l’horaire différente, mé nout faux zyeu fé kroire a nou koma ke nou nana lo même heure, ou alors kom dire ke na un moun i fé avance l’heure dan out salon, pou fé kroire a ou cé l’heure allé dormir. Li noré alors kelke chose a fé kache a ou de kossa li fé la nuite kan ou dort, mé sa apparemment i intéresse pa tro ou, kar le band cérémonie secrète, na pa bon peu la le droit voir. Ban zinitié lé pa interdit, fodré alors rentré dan le cercle d’ami, kissa i mète partout somnifère a un momen donné pou fé dor tout un quartier ? Ou imazin dan l’eau robinet, du coin, ou mèt médicamen pou fé dormir, ou koné toute le peu i manz entre vingt et vingt deux heures, la oublié i fo mèt l’eau dan marmite pou fé bouillir les pates, si la ou komence dan cette tranche horaire mèt l’artane ou un somnifère, nana un deu sa krié dan zot l’appart et sa bien dormir, si ou répète cette malice tous les soirs, ou diré « ha ben oté, effectivement kartier la, la bezoin la haine la nuite avant aller bien dormir ». I pouré être une manipulation de masse de plus, kom un moun la été drogué pou li énerve devant son console de zeu vidéo.

 

Zordui mon cheveux lé un peu démayé, ma lavé mèt la bière 11,6 degré amsterdam dans mon cheveu pour fé congne ali encore plus, malheureuzement un moun la okupe mon ki, et li la lave mon chové, astèr mi lé pa tro content li okupe amwin koma ; kar mi lé akro mon band dreadlocks, d’ailleurs mi déteste un moun i koupe et i nettoi mon choveu sans mon accord, et band zistoire silencieux sur mwin mi déteste sa ; mi koné pa kel race li lé, si cé un femme ou bougue, ma la zamé domand a li rien sur ce côté la ; mais déza bien li la aide amwin plein de fois pou remèt ma santé en état ; mêm si ma la gagne souven kokement.

 

Kossa i lé l’entraide et la fraternité ? Mwin kom d’habitude mi rêve voir un zour mon dreadlock bien longue ziska mon cheville un peu kom sat Damian Marley ; band long dreadlock i facine a mwin bokoup, malgrès mon engazement envers l’islam. Car dans so relizion la ; normalemen le z’homme na pa soveu long : koi ke i rappel amwin un vieu bougue la mosquée Le Port  (97420) ; un bougue blanc, la di amwin li té sava prié ek band comorien dan la mosqué par la , son soveu té blanc et son gran barbe té blanc aussi : mi rappel pu du tou son nom aussi. Mé li lavé certifié amwin ke li té pris allah dopui longtemps : bougue na cheveu long dan la mosquée lé rare, ma la déza vu un deu gar navé soveu long, et bana navé band grand tissus blanc sur zot tête don derrière té tombe droite au niveau du cou ; zot té cachette un peu zot grand chové long ek tissus blanc ; et té pas pa trop apercevable : car bana lavé tout fait pou pa ke se soit dérangeant d’un point de vue esthétique, et prière : d’ailleurs pou di azot koma ke la mecque après le pelerinage nana bon pé lé invité raze zot tête pou prouv ke zot la fé le karème et le pélerinage : la bas au port : navé circuit pou voyazé a plusieurs a la mecque ; fallait réservé ou côtisé un peu tout au long de l’année ; et s’inscrire sur un liste d’attente ou un groupe, pou allé voyazé la bas : nana bon peu la gagné fé plusieurs années d’affilés ce genre de voyaze groupé : mi té rappel un imam la di amwin bon peu fois li lavé fini touche la KABAA, soit lavé fé fantasme amwin ; et pendan longtemp ma lavé envie aussi fait ; mé le voyaze té coûte cher ; fallait bien avoir trois milles euros de côté pou allé gagne fé un nafèr koma ; la bas l’hotel lé cher ; et en plis lé place lé déza réservé dopi longtemps, pou participer au pelerinage ; mi parle aussi du billet d’avion, kar pou nombreu musulman cé un pillier de l’islam ki se nomme le HADJ. Jordui mi pense pu tro toussala : car déza pou payer mon loyer et mon paquet de cigarette mi galère : et la zakat ke mi doit, même si mi travaille pas, avant kan i té vien arriv en france en 2017, mavé pu aperçevoir sur Melun un local de finance islamique ; ou banque islamique ; que jordui mi voi plu du tout, mi koné pa réellement kossa zot la devenu, mais bien ke si zot la disparus, reskap dan d’autres villes néna encore ; a un moment demoun té moukate bana ; a koz soit dizan cété band moun sans dette ; et ke néna interdiction pratique l’usure a pourcentage ; c’est à dire en gro fé l’arzen ek l’arzen, sous entendu ou na pa l’arzen mé ou gagne en produire encore ; kom pour certains placement financier dan une banque classique en France, avec type livret A ou mi koné pa koi.

Zordui, mi aimerai voyazé, mais ou ? Martinique ? Hongrie ? Bosnie ? Zimbabwé ? Chine ? Nana bon peu pays mi aimerai voir de mes propres yeux, malheureusement pou mwin paye déjà mon navigo au mois ou a la semaine mi galère, ma na pa réellement un gage de traiter mes opérations bancaires de façon sérieuses, mi pense mi pouré faire en sorte de garantir un ti budget aloué a tout ça, en fait faudrait vraiment mi fé ça sérieusement, surtout ek le logement i arrive, ce mois d’aout 2020, ma la paye mon premier loyer, fin mi veu dire mon chèque de caution, en fait mi devré dire ke ma du voir komen mi fé pou avoir APL ; même si la caf la di amwin koma li la traite le courrier du bailleur et ke li doi voir komen li sa fé pou octroie amwin un budget d’aide au location de logement ; mi pense ke peut être ce mois ci mwin nora pa sa : et ke en plus le mois prochain sora serré kar la banque la decide de mettre mon compte a -500 euros ce mois : mwin té pense pa du tout mon finance i tomberai aussi bas que ça ; d’ou ma recherche de stage pou recommencer mon prozet visa en COS de nanteau sur lunain pou re-essaye économiser ma monnaie un peu kom ma lavé komencé ; fo dire cette année ma la perde bague d’une valeur de 70 euros ; ek un vélo ke ma lavé mèt un paquet pognon dedans; 400 euros avec accessoire tout ça sur un quai de gare ; bêtement ; malavé mêm mète un l’assurance dessus, mais ma zamé réclamé quoi que ce soit ; car fallait des preuves ke le vélo té ataché et dépose plainte a la police, a vrai dire mi croi plu tro le système de plainte de la police, fait longtemps ma la essayé pou deu troi affaire, ma lavé retrouve ma calotte de l’église par magie suite a une plainte ; mais aujourd’hui bof bof, même si mi respek bana, kar kom mwin mi na soucis, zot na zot propre soucis aussi.


De l’arzen perdu, lavé fait amwin écrire un billet sur ça, komen mi oublie pleins de chose, komen parfois mi réveille avec un peu de panique, en mode « est-ce vraiment sa ke mi la oublié, ou komen faire l’impasse ». Essuyer des tirs pour deux trois, ou essuyer ses larmes pour d’autres moun. Mwin mi pense sincèrement exemple kan mi sa va la mosquée mi di amwin l’idéal avoir a disposition un chapelet et un tapis. Parfois mi di amwin aussi un couvre chef ; mais malheureusement souven mi oublie une partie de ça, et aussi les clés pour aller ferme et rouv la porte d’entrée, de ce fait mi lé très hasardeux en cette période de mois d’aout, ke mi voir un fois ou deux ; mi sorte pou allé la mosquée sans masque, sans chapelet, et sans couvre chef, mi di té la mwin la mèt a mwin aller dernier minute la bas pou prier ; alors en ce moment mi lé en mode, prépare amwin trente minute avant, choz ki est réglo, mais franchement nimporte quoi, kan ou koné toute musulman lé tout le temps sur la route en train naviguer par mosquée de mosquée en mosquée par ci par ba, ou kroi vraiment zot na le temp kalkulé réellement kossa zot i emporte ek zot exprès pou tel ou tel prière, normalement et basiquement li néna la totale pou prie tranquillement ek le minimum, sans trop être surchargé, mi voir aussi ke en ce moment nana pa trop de prêche dans la mosquée voir même pa du tout ; defois les rangs en semaine lé pleins juska la ligne trois, ou quatre ; en plus zot la espace d’un metre chaque frère, alors k’avant cété épaule contre épaule et masque non obligatoire, même le tapis té pa obligé koi ke sa aussi en ce moment pareil, mais l’autre jour kan zot la fait la fête de rupture de zeune, zot lavé mèt dan le gymnase pour djuma, « venez avec votre propre tapis » sur l’application UMM, a vrai dire premier fois mi té voi sa ; ou koné ma la zamé fête un fête musulmane ma lavé déjà dit « AID MUBARAK » band trin koma san réellement passé en famille ; mé mi té souven proche d’un ou deux, au cas, ou. Ma la aussi déjà participé a une ou deux ruptures de zeune, mangee datte zordui mi gagne plus par exemple. Bref encore une fois 30 kg a perdre pour être un peu mieux, mi verra bien dan le temp ki arrive.

 

Kossa i lé sincèrement notre avenir, poukoué domoun lé déboussolé de nos jours ? Mi pense bien a une pression niveau savoir , cé a dire théorie et pratique. Bokou domoun i apprend des enseignements même kan zot lé plu au lycée collège, ou université, a vrai dire la vie tous les zours lé un enseignement ke se soit chez soit ou à l’extérieur, nou doi apprendre souven des autres, un moyen d’observer poukoué et poukoi nou lé pa parey, nos différences lé trè observé, et kan mi voi bon peu choz ; la jalouzie peu rentre en moin et prend possession, mi doi dire aussi ke mi koné komen fé tombe zalou d’un moun envers un autre moun, lé basique comme situation, mwin en tant que petit plaisantin ma la souven abuzé de ça, zordui mi réalise a kel point lé inutile et surtout ke mi lé borné ; ke en effet, tellement ma la amuzé ek sa ; lé kom un mauvais sort su moin, mi lavé honte, pui la transforme en déception, ma lavé eu aussi mauvais usage de certains choz, ke la emplifié le résultat, pou devenir un échec total d’un autre point de vue. Ou kroi vraiment lé a plaire un moun i réalise rien de spéciale ou essuie les échecs les un après les autre ? Ou kroi vraimen lé possible tombe zalou un loozeur . Mi domand amwin bien, mai depui ma la sortie la blague «  Zézu té naze arrêt ! » mi kroi sa aussi la donne amwin un ou deux malédictions. D’ailleurs mi pense pas réellement ke té un blague, cé zust un gar lavé fait réalise sa amwin dan une partie de ma mémoire ; zordui réellement ma la envie circoncis mon pénis kom kan maman lavé amèn amwin nana très longtemps vers Bras-Panon, ou vers Saint-André, ma la vé bien pleuré ce jour la ; mé un zour pli tard, un docteur la examiné et la di amwin koma « non non monsieur vous êtes bien circoncis on voit la cicatrice » puis le discours la changé en « non on voi bien ke la plaie s’est refermé » etc. Parfois mon gland lé décaloté du matin au soir, et parfois mon gland lé bien sous prépuce, mi lé donc MIGAY ? Euh kossa sa encore ? Un gar lé un peu gay parfois ? Ou plutôt kom dirai l’autre un HALOUF, un PORC !

 

Mais bon, sa dopui longtemps ma la oublié, a vrai dire mi fé l’impasse demwin, depui lontemp un moun la di amwin koma mi néna au moin 1000 enfants invisibles, fé par ci par là, a droite a gauche ; mi imazine pa kissa i lé ki, ni komen (kel visaze bana i ressemble). Ben mounoi zot la vrément eu zot ki a graté pou fé faire amwin des enfants ke mi voi pa ; et ke mi verra zamai, cé pour sa zordui à la mosquée ma la prié pou bana ; ma la souhaite a zot une bonne bénédiction. Mi soré alors un moun lé fai pou pa être marié et avoir zenfant ? Cé a dire un moun bon a faire des zenfants secrets ? Lé mol être dan cette situation et être acteur de la société de tous les jours. Mai bon cé un autre discours qui ne passe pas pou boukou domoun, kar en vérité, mwin mi lé tenu d’être a karo, kar en verité mi doi poze problème boukou demoun sans ke mwin mêm mi rend a mwin kompte. Mi aimerai tant facilite la tâche pou boukou de moun, et évite avoir des ennemis kom ma la sugéré pleins de fois a mon conseil. A vrai dire, mi lé pa hater a la base, même si souven mwin té di koma en écoutant du rock ou du métal, «  cé du komercial donc mi écoute pa ».

 

Zordui perpétuelle remize en cause de mes actes et conséquences, mi imazine de mieux en mieux, la folie du diable et la combativité des éléments aukel mi lé konserné, domoun lé catégorique ek moin, si ou perse pa dan tel ou tel domaine ; prend konscience ke ou lé neutralizé sur certain zafaire ou kestion, ke ou doi pa permettre a ou d’examiné ou d’analyser, de ce fait, mi lé consterné par mon résultat dan tel ou tel savoir, ke ma la zamé eu voulu réellement engagé ; mi lé même a dire ke gendarmerie et police, néna aussi la sorcellerie et la magie a zot disposition, alors k’avan mi té voi sa bien moin occulte. Toute manière, mon talen caché i existera zamé, et ma la mi a disposition de mon faible intellect en affaire, une série d’ordre successif pour organisé chaque journé un train de vie etc. I peu tout simplement être une question, de pratique et d’observation, ou komen mi peu roulé un cigarette en étant pété alcooliquement et avec un joint. Cé avant tout dan cette discipline ke ma eu le plus gran rapport catastrophique pou mwin ; cé pour sa ke la plupar aussi veu voir amwin incarcéré et ou sous hopital psychiatrique, voir dépendance, sauf bien entendu les gens qui entretiens ce système économique ki disent totalement et clairement un de plus un de moins, kossa i changerai réellement a nout merde commune dans ce bazard.

Le risque ke sat fo mi prend, pou voir la vie en grand, est-ce que la réunion la été coupable de crime contre l’humanité dan l’histoire, mi domand amwin bien, i voudrai noré eu un génocide etc. Tenue par une poigné domoun i viv sur la réunion, depuis X temps ; ce brassage de peuple ; ki koz le créole et le français lé souven non vu autrement koma ; i se pouré ke a vrai dire, toute peup i viv la réunion, soré capable koz autre chose que ça et entretien band rézo international, nou véré alor le malbar i koz aussi créole indien voir mauricien et anglais, mé kan li koz en kréol ek ou dan somin, ou imazine pa toussala i néna derrière le rido. Soré t-il un moyen, pou band réunionnais de partaze band messaz international dessi un ti kaillou discret pommé dans l’océan indien, un plaque tournante du renseignement militaire ? Sa nou pé pa réellement savoir, si en effet toute zetni i viv par la ba, nou peu pense alors facilement toute kalité la langue maternelle de toute qualité continent i lé kozé, cé pou sa souven réunionnais dan band grève té di koma «  arrêt prend réunionnais pou kouyon » sous entendu « arrêt prend réunionnais pou des cons ». Lé pa rassurant, mais kan mêm fo admette ke a base stratézik de toute entente dan un empire, cé bel et bien le messaz principal, ki voudrai i transiste d’un coin du globe a un autre, plu li peu être décisif, kom ma lavé vu band zistoire sur la constantinople et ses réseaux d’espions au service de ROME ; le bassin méditéranéen, té concerné par des millions d’espions agissants en réseau main dan la main, i se pouré ke cété la base du renseignement de plusieurs légion au service du christianisme moyen-âgeux peut être ? Ou alors mi nana du mal a envisager la période exact car mi lé nul en histoire, si boukou de pays i sanz zot doctrine, kom nou peu observé avec kelke berbère ki di clairement que l’ancêtre du maghreb né pa l’arabe et encore moins l’islam ; nou peu voir aussi dan le christianisme, ke certain peuple zordui tiens le même discours , c’est à dire «  ke l’ancêtre de l’europe lé pa chrétien ; » mi parle pa des protestants ou des vikings, celtes, voir barbares, mé nou peu pense a toussa ici kan zot té parle de civilisation judéo-chrétienne, d’une manière de voir toussat té rejète band religion la ; kom band nazi. Dire ke out zancêtre té pa un croyant lé au fond mal vu, d’un point de vu culturel, voir médiatique. Tout kome bokou i assimile band religion islam et christianisme a de la propagande de mensonge voir même obstruant d’un point de vue « croisade », néna un deux la di «  Hitler lé juif, et li la tué band juif », néna d’autres la dit « Hitler lé chrétien et li la tué des chrétiens » toute band manipulation, selon l’ordre du moun ki enseigne ces dires, lé a prendre avec sérieux, car i pouré fait band faux messages. Tout kom l’autre la dit le salut nazi cété en gros un salut romain. Kan zot i parle génocide d’autres parles Holocaustes, voir band ratonnade, ou imazine pa un moment ke La France lé témoin et li participe a sa ? Ben moin lé pa pou incriminé tout ça, car au fond mi lé content d’être français, mé mi lé témoin, tout de même sans avoir vu la guerre de mes propres yeux, ni même des soldats français au front en guerre, en vidéo kom i peu voir partout sur la toile ; de scène attroce de crime, mé mi lé un zentil français ki voi pa toussa. Dire qu’un militaire français aurait pu égorger quelqu’un est donc interdit, sauf si vraiment ou néna out mot a dire, et ou bien ou lé vraimen un moun i veu prend le risque. Ziska preuve de contraire, mi lé pa du tout témoin de ça, et c’est pas de ça que mi parle. Une guerre quelque soit le camp des victorieux ou des perdants, band moun la i koné bien mieux ke moin komen lé horrible et lé attroce.

 

Dan l’idée, au quotidien mi lé soumis a diverses questions ; surtout un i revien souvent, la barbarie des noirs, qu’est-ce donc ? Toute band clip de rap, et compagnie, i parle de flingue, de violence verbale, de criminalité à haut risque etc. Zot i kroi vraiment band noir i vive koté moin en H.L.M lé kapab toussa ? A vrai dire mi di pa bana lé en mode Agneau de Dieu, mais kan même, néna un deux noirs la surpris a mwin par zot reponse et zot gentillesse a prendre zot temp pou réponde amwin, mwin ke mi lé souven lobotomisé a kou de « tention a ou, bougue noir la fo pa koz ek li, li lé vraiment méchant, agressif » et après ou fé mon moral en regardant un clip de rap : « regarde son visage, ça c’est un bougue lé ultra violent ». Mé kan ou voi le même type de gar dan la rue de tous les jours, et ke li koz bien ek ou, ou partaze un renseignement ek ou, ou comprend ke li lé vraiment respectueux, et cela que li lé en survète, ou en chapeau et manteau. Nou la des zidées reçu au sein même de notre cadre de vie, ke lé totalement abject, dans ces quartiers de misère néna vraiment un soutien morale pou toute demoun i cherche la voix. Ne pa obéir est un fait, mais désobéir est un autre. Kan ou pense sincèrement ke toute moun lé en mode suicidaire, kamikaze, voir désobéissant pou une pièce de un euro, ou deux euros, cé ke la vraiment i néna kom un l’alerte rouge, après a voir aussi l’évolution potentiel de ce message d’entraide, néna kom ki diré un moyen de chercher la sagesse sans en devenir maître Lee, ou le moine tibétain, ou peu san doute kumulé des bons atouts ; le bémol vient exactement de l’arzent. Ou kroi réellement demoun i survive facilement sans ça ? Néna demoun nana tout le respect pou ou tous les jours et tous les mois de l’année, même si ou na pa l’arzen, i suffit de chercher et de roder poukoué tou ça ? Komen la pu arrivé a certains de grandir et vivre dans ces quartiers défavorisés, sans aucune mauvaise rencontre, ou mauvaises histoires. Cé moun ke la grandit péreinement dans ces taudis, et ces jeunes issus de ces couples la, multiplié pou la plupart arrive a des générations ou ça commence à saturer à raz-bord. C’est plus des vies pou dé moun de 30 ans sans grand revenu, et très peu de déménagement, mais bel et bien d’un jeunesse très bien renseigner sur les modes de comportement, et les modèles de réussites issus de ces milieux la. C’est à dire pour certains a 19 ans, déjà, un bon niveau en sociabilité, et savoir faire pour bouger énormément sans avoir de dettes ; bokoup de ces jeunes gagnent changent de quartier très facilement, en bagnole ou en train, et sans trop causer de tord a demoun. Pour certains i peu être de vrais brutasses, ou pou d’autres un manque, en effet comme si que ce moun la i bar déjà du quartier et li manque a nou déjà. Un attachement en quelque sorte.

 

Pou band liaison amoureuse, mi koné pa réellement, car ek la zénération Youporn, bokou i laisse une trace sur zot chemin d’un sextape, voir sur instagram. Etc. Tout est en général maintenu et filmé puis historisé comme des principes de sauvegardes de la position GPS ; nou peu donc affirmer savoir ki kouche ek ki etc. San oublier que certains de ces gens, sont aussi très content d’avoir les preuves de leurs relations sexuelles avec tel ou tel personne et l’affiche très rapidement sur leur profil ; « regarde ma la fé l’amour ici, par là », voir karément, en un « week end ma la change 5 fois de quartier en bougeant, et ma la film mes parties sexuelles ek un partenaire en direct, et pou set la pa vu, nana aussi retransmission ». A vrai dire, i change bien de pépé mémé, ke la pa eu toussala et zot la vraimen reste dan le même quartier avec les même partenaire sans trop bouger pendant 40 ans ; kom sa tranquillement en faisant un ti repas en commun pépère pou savourer le petit temps de repos. Peut être poussa ke L’islam lé bien en expension, car en effet cette religion autorise pour les hommes multiples partenaires, et propose aucun tabou de cet effet, si un bougue demain lé rekonu kom un bougue néna 1000 enfants dont li koné pa lé prénom, lé un peu normal, vu son cheminement et train train de vie qui dérange absolument personne ; PAS même un maire ou une administration civile. Le clonage est une autre chose, même si mi sent que souterainement le clonaze du sperme et la fécondation in vitro, se pratique de plus en plus pour certains maître dans l’art de ce phénomène. Soit en quelque sorte, lorsque pou certains cé la course aux partenaires et aux relations, peut être pou d’autre cé la course a l’enfantage. Soit chaqu’un réellement son rôle, mais la triche est pondérante dans ces secteurs, et plus l’industrie du sexe évolue (pharmaceutiquement, ou divertissement) les deux créent de l’erreur. Baiser pour se reproduire, ou baiser pour s’amuser d’une partie de plaisir, n’est hélas plus de nos jours une banalité, c’est ce qui se faisait autrefois. Nou lé donc dan une période où le sexe très hardcore s’accumule partout, ou la prise de risque pour ces méthodes sont de plus en plus hallucinantes, et qui de plus, s’ajouter avec tous les effets de la science moderne kom ki dirait consternant. Exemple ; « arriverais-tu a éjaculé dans dix vagins en même temps ? Avec un simple pénis ? » C’est la question, ke mi peut poz amwin en ce moment ; mé ki a déjà été réalizé par je ne sais quel moyen. D’ailleurs pour pa mal de scientifique ce sujet est une prouesse, pou d’autre une hérésie, pour d’autres encore un connerie de plus de sheitan ou satan… Koi ke ; fo voir la gueule du scientifique qui s’intéresse à ça.

 

La victoire pou moun lé zalou

 

La zalouzi i rapporte boukou larzent, band système capitaliste lé bazé la dessus, la valeur de band bien, et de band patrimoine. La richesse abondante, cé kom un façon de rend zalou son pire ennemi ; voir un moun ke ou yaime pa voir ali flané dan un loto plu puissan ke la vot, la de koi rend a zot terriblemen zalou, kan i voi la triche de ce siècle, ek toussa demoun, lé zalou a koz zot tranche de classe sociale très basse roule en berline et compagnie, na de koi demand a nou réellement kissa i mérite lo mieux. Zordui, nou peu voir aussi ke nivo intellectuel, bokou de pauvre, la réussi a avoir des capacités de réflexion, digne d’un doctorat en littérature et science de l’histoire, cé a dire band moun i gagne fé zafair kognitif ek zot tete, sans avoir eu de diplôme, peut-on parler réellement de « mind trick » ou de « brain trick » cé en effet un exercice de style au niveau du cerveau, a koi sela servirai t-il ? Serait alors une manière kom un kung fu SHAOLIN, de parler de KONG ? C’est à dire l’art et la manière du GONG, non pa celui dan fort boyard par La Boule, mais le GONG ancestral asiatique, pour faire fuir les fantômes etc. C’est en kelke sorte, un moyen le cerveau, de utiliser a bon essiant ? C’est à dire un moyen utile pour le grand bien du commun, kom dan l’informatique nana sat i utilise faille sécurité pou attaquer, et nana set i analyse les failles pou mieux corriz a li. Koi ke un cerveau nana un peu i nana ce band force pour attaquer, et nana deux trois i utiliz réellement zot cerveau pou mieux combler les failles des autres cerveaux. C’est un peu kom dire, ke nana un cerveau lé optimisé pou platré toussat la gagne bobo ek zot cerveau et i gagne plus trop analyser toussa i espace dans le koin ou sa li réside. I peu voir sa un peu comme un cerveau healer ; soit un cerveau qui soigne les autres cerveaux !

 

Poukoi nou voir sa koma ; ek toute band essais nucléaire sur les animaux et les hommes ; la science génétique la modifie pa mal de comportement, des nouveautés sont apparus, non pa band nouvoté motrice, mais band nouveau faculté, a assimilé, ou a compenser, a partager etc. C’est un peu kom dire un moun néna pa de bras, li gagne kan même fé natation, la puissance du cerveau pour se nouveau millénaire doit être avant tout a observer pour pa fé band connerie trop tendacieuse. C’est à dire en kelke sorte, avoir des facultés reconnaissantes, c’est en kelke sorte kelkun qui pourra être félicité, pour l’utilisation ke li la fé, même si li néna son BRAIN HACK, non pa pou enterrer vivant kelk’un mal grès son pouvoir de décision, mais dan la vie de tous les jours, n’importe ki, peut voir réellement son instint modifié, ou changer à tout moment, kom aussi avant l’échange d’idée, ou comment obligé kelk’un a se changer les idées ; le contraindre en kelke sorte. Oui n’a bon peu lé poussé à bout de faiblesse, kom na bon peu lé poussé a bout de jouissance, pousser à bout d’humiliation, poussé à bout de qualité, poussé à bout de défaut, dans tous les ordres ; nana pleins de possibilité, comme poussé à bout de robustesse, ou poussé à bout d’adversité, de coriacité, ou poussé à bout de défaillance. Un benchmark dans tous les sens, de la courbe vers le haut, vers une courbe vers le bas, c’est bien ce phénomène que ma la souvent affaire, soit un cerveau fortement solicité pou mon maître ; cet i dirize amwin, ou cet i dirize bokou domoun. Tout kom dire ke finalement le cerveau li aussi nana une fréquence, et ke peut être li peu être overcloacké, ou bridé de fonctions cognitives.

 

Poukoué alors nou arrive a toutes ces sciences occultes ? Fait bourré un femme par un gars pendant deux heures sans ke li lé la moindre excitation ? Fait ! Faire éliminé de mauvais espions, fait ! Le gouvernement s’octroie tout bon luxe, pou sa ! Li veu touzour analyze toute sa i spase sur son territoire, même tout band comportement i ral pa li . C’est à dire, ke li examine les possibilités d’agir sur un seul personne qui semble être le principal agisseur sur un groupe. Tout kom nou pourré voir sa comme le principal tête de peloton, ou le bouc émissaire, ou alors cet i fé rassembler les dominants adversaires, mal grès les interdictions. Souvent nou la pour idée, la pieuvre dominante et toute son band tentacule, kan ou coupe un, néna un membre i repousse. C’est donc comme dans les zeux vidéos kom Secret of Mana, la tête ou l’oeil ki fo enlever. Pou tuer toute la bête ; d’ou l’expression « décapité la tête d’affiche » ou « décapité le sommet de la pyramide ». Mal grès encore tout se band exploit, ou voi bien, ke kom kan ou tue une araigné, néna pleins de petit ki peut sortir du ventre, la maman hélas peut acouché même morte. Si ou viz certains groupes dans cet état d’esprit, cé kom l’autre analyste politique, ke lavé dit « après la chute du World Trade Center, et de Al Kaïda ; zot la observer dans les régions manipulés par le terrorisme, de nouveau sous-groupe, sous division de ce mythe emblématique de la résistance, apparaître et fleurir partout ». Mwin mi lavé vu un peu comme le coups de pied dans la fourmillère, ou effectivement un coups de pied dans le foyer et toute band fourmille i sorte et court partout, non pa ke i reproduit ce phénomène, mais malheureusement, nana bon peu zespèce, la besoin la terre pou continuer a vivre, et nou pourra pa mettre beton partout, peut être un jour la taupe va génétiquement modifiée, pou fé ses trous dans le bitume ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.