Zenfant malhèr

Kan un américain i sa va la réunion, pou rend a li plu dépendante de la consommation pour des siècles ! Un histoire de terrain ou sa voir ou sa nou mète les pieds. Le rodage kom une mormon ! Kroire en la vie, kroire en la destiné ! Le but du siècle, marcher pour évangélizer ?

 

Zenfant malhèr

 

Zot i trafik zenfant zenfant entre les DOM TOM, La France, et l’Afrique

 

Depuis longtemps la couleur nègre lé fé pou être déporté, assassiné, euthanasier, tuer et battu. Zot la vu le kombat band nègre, band parent lé dan la famille, i donne zot zenfant pou deux trois morceaux bananes.

 

Zordui kan zot i voi toussala, komen le peuple noir lé déporté partout dan le monde, le commerce zenfant i continue, si ce n’est pas plutôt une braderie d’enfant, ou pire un vol d’enfant !

Toussa la misère la France la crée depuis bien avant la révolution et les colonialisations multiple, le band français la pa honte toujours entretenir la misère en continuant le commerce d’enfant noir d’outre monde, soit dire le tiers-monde ? Pour kel raison encore, pou abuzé de li sexuellement, ou pou fé un nouvo zesklav, parle pu ke ek la technologie pharaonique son cerveau peut être même commandé pou ke li exécute n’importe kel l’ordre. Soit en gros un carte sim pour sa cervelle. Et sa, franchement cé la prouesse du nouvo millénaire.

Toute mound la vu la vie en grand, zot la ni ti, a koz touzour un larzen sou le nez, la passe dovant zot zié, la konkurence dan ce milieu lé forte, kar en effet si na pa un i donne son zenfant, le maître ou le futur maître lé kapab tué les parents pour récupéré l’enfant, bien pire ke zenfant la creuse.

Si nou té peu évalué cette histoire de manière économique, i chifferai sa se trouve en plusieurs milliards d’euros ou de dollars. La traite en effet ne concerne pa un ti communauté, mais plutôt l’ensemble total d’un pays, qui joue encore dans l’ignorance de la proximité des immigrés. Soit en gros, une immigration voulue et acheter par des maîtres qui sont déjà en europe en commerçant bien plus k’un bato kom lo lampedusa. Ben oui toussala lé acheté vendu sans arrêt, band mafieux, i gicle zot l’argent par zot trou du cul. De vrais band organisés pou zot commerce internationale. Kan zot i voi sa arrivé, zot i frémis du cul, rienk à l’idée néna un deux i gagne un sak lo koup, ou bien un balle.

La violence kom témoin pou justifié zot criminalité, toute justicier ou kriminel zot i fé kom pou alibi, ke i doi faire un règne, un ensemble de chose ki justifie a chaque fois zot kause, de ce fait i regroupe koma par ci par là, pour crier zot honte, puis aussi a la fois, pou continuer zot crime en toute impunité, soit en conséquence la pluie et le beau temps. Si nou voi les choses kom sa, nou peu dire ke effectivement un monde sans criminel et justicier lé pa possible. Le pouvoir tire le band ficelle, sur sat lé pa le plus légitime a être touzour en vie, car danger de mort soit pou bana, mé tout bonnement pou le ou les groupes qui rapportent le plus d’arzen, i atribu a zot des conséquences tout bonnement d’entre aide. Et poussat i di amwin koma ke l’arrivé massive d’immigré un europe lé un échec des droits de l’homme, mi accorde a zot le bénéfice du doute, ou du mensonge, car la plupart zot relizion cé Hitler.

 

Kan nou koné ke des millions ou des milliards de vivent zot kalvaire, mwin mi voi par exemple le band association d’aide aux mouns ke i vive dan ce tiers monde, ou va di amwin koma ? Ben lé utile, si ou veu parainer ou aide un zenfant malgache, aller donne out pognon a bana ? Oui mais en HLM le zenfant malgache ici en île de France, i peu habite koté ton porte, ton caze, ta rue… Mi koné pa trop oussa, mé peut être mêm ke si ou tape a sa porte et ke ou donne a li son manzé et son larzen si li mank a li, peut être ou va aide ali aussi dans ce sens là. Mais mwin pou voir toussa la dan l’urzence, i revien pa au mêm, nou peu voir aussi des zenfant malgache en état de surpoid ou d’obésité en France métropolitaine, dont zot mêm néna rien à foutre de zot bled Madagascar. De ce fait est-ce que li va porter un zuzemen si mwin, si mi envoi mon blé a Madagascar pour aider ou parainer un zenfant malgache ? Tout à fait et cé son droit, d’ailleurs ce genre d’individus mi encouraz bien plu ke moin a porter sa voix, et faire entendre sat li néna pou dire là dessus, parce que lé kom mon principal erreur de parler du tiers-monde sans jamais réellement avoir voyazé et vu de mes propres yeux les cultures dans ces pays là ! C’est à dire un moun i porte zuzemen kom dieu, sans ke li lé témoin de koi ke ce soit. Alors en fait nou peu pa dire réellement, si néna gain de cause pou moin, puisque effectivement mi lé l’intru, pourquoi continuer a l’ouvrir ?

 

Danzer public, ou plutôt infirmité public.

 

Kan nou mars dan somin et ke ou di un moun bonzour, li lé pa oblizé réponde a ou, car ou lé pa le roi, d’ailleurs en France néna plusieur personne lé pa roi et reine, et effectivement, nou nana un président à la place, la ou le bas blesse, cé ke certainces sont aussi exemplaire k’un roi et une reine, mi admet, zot néna la réussite au moins de nourrir des millions de citoyens indirectement en faisant marcher la balance à peser la nourriture, ou en faisant tourner l’arzen de main en main, voir de compte en compte ; sans parler d’un financement participatif, ou d’une économie participative, nou peu comptabilizé sans cesse les activités de bonnes personnes autres que les multinationales qui engrangent des milliards d’euros, pou ne pas payer zot taxe de production, ou plutôt les impôts et compagnie. Le fisc et la fraude fiscale en général ferme les yeux là dessus, ce ki en vaut pas mal de faux discours de la part de nos élus de droite comme de gauche.

 

Kan lé kestion la monnaie dan porte feuille ou dan porte monnaie, sat i gagne encore avoir des pièces tous les zours et lé issus en classe pauvre sociale, ben nana bon peu néna l’arzent, un femme i di a ou koma : «  zordui mi na pa l’arzen pou mwin achète mon baguette ». Kossa ou réponde a li ? « attend mi donne a ou la moitié mon baguette » ou bien « prend un euro pou achète un baguette pou ou ». Ou kroi vraiment lé deux réponses lé bonne ? A vrai dire un système koma cé « vas te faire, moi je ne donne pas de l’arzen aux pauvres, déjà ke mi galère a mwin mêm avoir l’arzen », et l’autre façon de voir les choses, « tiens prend un euro, même si tu veux t’acheter un caillou de crack ».

Les bandes de cons qui organisent tout ça, savent pertinement ke toute moun pe être déguizé dan zot société, et le un euro peu être symbolique, i peut très être une mission de surveillance, mettre un riche homme ou femme en clochard avec des lentilles connectés qui filment, et de cette façon li lé une tourelle de défense pou sat i néna l’écran et voit toute sat i espace dan le coin de la rue, ou dan la bouche de métro.

 

Pourquoi le vol d’enfant cé lo mal ?

 

Mi voi très bien zot venir, ben i existe dopi la nuit des temps ; depui l’époque pharaon le band zenfant i appartien plu a zot parent d’origine, na rienk a voir nout Moïse, le fameux bébé repéché dan le nil dans une corbeille flottante. Tout autant ke de multiple zenfant ou bébé abandonné de nos zours dan une benne à ordure de restaurant. Sat i sen mauvais kom bokou zot lé recyclé, i pourré voir sa aussi kom band l’association i milite kontre le mauvais traitement de l’animal, c’est à dire un chien a l’abandon retrouvé et toiletter, ainsi qu’enlever toutes les puces, vaccines a li contre la raze etc.

 

Néna donc des gens ke la eu l’idée géniale de faire pareil pou band bébé, mé pa dan le mêm exemple ; zot i porte a zot de recueil band bébé ou zenfant abandonné, pou trap bana et fait commerce avec. Néna touzour deux trois poiro i aime sa pou un poigné de pain, heureusement i di pa nou sur internet le prix d’achat d’un enfant et kombien i coute en général sur le commerce international, mais nou peu imaziné a kel point cé kom le baril du pétrole, une valeur estimable pou boukou zindividu ke lé porté sur ce sujet là. Tous les zours domoun i kroi francheement ke cé band cas à part, mais lé ignoré de la plupart, d’ailleurs kom ma la noté dan mon cahier, néna rien a chercher « sous la pyramide » cé a dire, ke nou peu voir le sommet de la pyramide kom un gran monark ou un grand roi, président, en bas nou di cé la classe pauvre, mais oublie ke chaque pyramide néna kom un sous-sol, et aussi des lieux d’emprisonnement, donk oublie pa réellement ke ce band renégat lé capable manz a ou kan li la faim, et ke pou dompte a li lé très danzereu a out risque. Nou peu donc pa dire, réellement poukoi garder son band zesclav en vie ? Et dan kel but, est-ce un phénomène général, ke i voudré ke la soumission de millénaire en millénaire lé moins visible ? I voudrai dire ke le curseur de interdire bokou domoun de tel ou tel zafaire lé plu ridiculement observable kan la richesse i propaz ? I fodré alors dire ke le système monétaire internationale cé un manière voir les choses kom kelke chose ki kasse les chaînes ? Mi pense pa kar réellement fodrait revoir tout, komen faire pou pa répartir l’arzen, aux riches et seulement aux pauvres ? C’est pas possible, ou alors noré dan ce monde, bokou de faux millardaires, kom néna bokou de faux millionnaires.

 

Mi pense ke franchement l’histoire de la France Afrique comme l’a annoncé notre président Emmanuel Macron « la fin d’une liaison politique douteuse », lé touzour actif aujourd’hui parmis nous, au sein même de nout HLM ou de nout société, dire ke sa la pa vraiment fait chaviré le coeur de certains anciens nostalzike de zot vieux salaires entre deux continents. En fait, à l’époque de Giscard bokou la gagne plein de bons rôles, les zavions té décole à l’ancienne té fé bokou plus de bruit ke zordui, et pour certains le confort en classe première té vraimen un atout ke zot i apprécié grandement, té aussi l’époque des années 90 et des conflits armés partout dans l’Afrique, et té parler énormément les médias, de jours en jours nou té horifié par l’ampleur des dégâts, des zistoires d’archives ke pa grand monde i voudré mettre zot nez dedans. Ni mêm nout band géopoliticiens d’aujourd’hui, po savoir kissa la fé koi, kossa la fé réellement, na doit pa avoir grand rezistre la dessus.

Pourquoi nou enviens touzour a cette vieille France, ke té touzour blanche d’apparence, niveau médiatique, Harry Roselmack té mêm pa encore au J.T et Charlie et LULU té débute dans lo divertissement, cé a dire le noir et l’arabe qui fait rire, c’était un tremplin pou bokou d’autres demoun, afin de continuer sur zot lancé américaine, le noir lé bon ke au sport et la musique. De ce fait nou té passionné de voir ke aussi a côté de ça, des gens moins biens célèbres té mène band combat dan l’ombre pour éviter d’avoir l’imaz la kolé a zot peau, deux trois magistrats, avocats, ou encore même littéraire et scientifiques issus de cette immigration Africaine. Ceci dit, bokou la eu l’imaz d’un déconneur, mêm si franchement lété dur a admettre que zot la ouvre bokou de porte pou nou zordui, bien ke bon peu fé crache a zot dessus par tel ou tel individu issus de la mouvence RAP HIP HOP. Pou boukou d’zeune la voulu casse l’imaze du noir en costard cravate et assez typique classe, par deux trois grosse veste doudoune survêtement assez cher. Encore, un fois, l’Africain qui est souple, fitness et bien entendu apte à être dans les situations lo pli nerveux de la société. Un genre d’imaze différente.

 

Kan nou imazine la vie autrement, nou di a nou koma, ke effectivement, en tant que Parisien qui prend le reste du monde pour de la merde, kom des mounes sans cervelle de zot pays lointain la bas. C’est à dire band moun débile, ki rire pou des trucs vraiments pourris. Alors, ça c’est vrai ke nou lé pa vraiment du genre a admettre qu’il faut une culture et une connaissance approfondis du dictionnaire français pour faire les meilleurs blagues, mais quand même nou peu penser ke nana bon peu domoun i koné fait rire en apprenant ça et en imitant certains comportements ke lé de pli en plis rare dans la vie de tous les zours.

Et oui, moin d’abord le premier a voir ke néna de moins en moins, de grossiste en blague, avec Twitter et Facebook, dès que néna un nouvo fénomène issus d’Afrique qui commence a faire grimper band domoun en rire dan la rue, i fé pense anou koma ke lé vite raconté tout ça sur la toile et catégoriser, et en plis i fé donne a nou pou bana band zinterview etc. Tant pis pou le band anecdote, mais moin mi lé plu du zenre a ce gabarit là. Car i fé perdre une part du mystère, de poukoi nou rejète tant ce monde extérieur sur nos écrans.


Kan nou veu sortir, cé pou faire voir aux autres ke nou lé bien a l’extérieur et inversement kan nou lé chez nous, nous veu fé voir aux autres ke nou lé mal. Ralé poussé, c’est à dire, une histoire de « ha mi sent pa mwin bien, a mwin na traka, etc. » Un genre de Français zamais satisfait. Si zordui nou voi bien un complexe encore une fois de l’homme issus de l’Afrique vis-a-vis de cette société, c’est bel et bien non pas un rejet, car li gagne encore aller de temps en temps fait ses courses et estime a li heureux ek un sac, pou nourir a zot.

Mais c’est un façon de voir ke effectivement, nana deux trois, i sent pa bien a zot, si na poin un zafèr pou fumer, ou boire. Un façon de voir ke demoun i décomplexe pas zot bien kan mêm, malgrès un confort en voiture, et vêtement. Sat i emmène la misère né pa la déconnade de zot, mais bel et bien, un mauvais penser issus de tout ce débat sur l’africanité. Kossa i lé réellement le vrai combat pou zot ? Être fière de zot couleur, ou bien être fière d’avoir dan zot ancienneté un vieux zancêtre roi ou reine issus d’une tribu ou d’un clan très lointain qui régnait comme des propres sur zot terre. Là ou mi en vien ce ké forcé de constaté que peut être deux trois i aimerai vraiment apprendre ke zot lé descendant d’un pharaon ou un autre truc du zenre, plutôt que d’un massaï ou un zoulou.

 

Souven la Réunion i accuz band zarab avoir fait esclave ek zot enfant, dans le passé, et ke souvent band bébé la réunion i transite ou reste dans band pays maghrébins, mais nou oublie la partie de l’asie mineur, band zenfant réunion en bébé la été trapé en Turquie, Liban, Bonie, voir même en Iran et Ouzbékistan, tout band pays la néna aussi un peu de sang réunionnais !

 

D’ailleurs kombien de fois ma la appris par la télépathie ke néna deux trois iranien et turque ou irakien, ke néna zot l’enfant noir ! Même si d’apparence dans zot maison zot lé ek zenfant blanc. I peu deux trois la vraiment fait bébé ek un madame ou un monsieur noir en cachette ! Si na pa un la achète deux trois zenfant noir aussi. Nou oublie ke parfois néna une bourgeoisie turque, comme une bourgoisie iranienne, ou une bourgeoisie afghanne et irakienne, ki néna l’arzent pou réalise deux trois complots un peu partout sir la terre. Zot lé parey toute band pays en fait, nana la pauvreté, mais si dan band pays la zot pauvreté i marche bien, alors zot va fé kom en France, donne une imaze d’un pays pauvres, i fo domoun lé honnête ek zot, dire du bien de son pays pou fai kroire ke cé la vraie vie et lo vrai amour de zot pays ; alors dans ce cas nou imazine pa ke néna bon peu lé fini mort pou avoir du bien de zot pays d’orizine ! Soit à l’intérieur de zot frontière ou soit à l’extérieur ! En tout cas zot va voir zuzemen dernier kan réellement nora plus de frontière et cela kelke soit ton relizion et ton provenance !

Ou kroi vraimen dieu ou Allah l’a choisit mettre un trait sur un carte du monde pou délimité son secteur ? Ou kroi Allah la di koma ici sa va etre un terrain de jeu, le miens et en face so sora le terrain de jeu de Bouddha ? Non mais vraiment ou kroi aussi Allah i joué carte ou tarot ensemb bouddha ? Kom si vraiment son passe temps cé boire un punch banane et dire band blague tout le temps ? Ah ben franchement si c’est ça, mi lé un gros makake sérié !

 

Dans nout ti ville au Mée Sur Seine, néna bon peu domoun i marche tête haute, zot néna zot fierté être ici, d’ailleurs bana i regrette pa zot passé ! Pou di a ou koma ke domoun na pa de souvenir, zot i kroi pa à l’ancienneté, kan i di koma nou lé vieu mé nou prie bon dieu kom si nou té ti marmay, cé kom si zot la eu bokou zenfant autour de zot, pou ke zot i dékalke su le karaktère zot l’enfant, d’ailleurs zot i kopie tellement bien lo band attitude de zot zenfant, ke zot néna bon souvenir de li ; mais au bout du compte zot i imazine pa a kel point zot lé enfantin, in pé kom moin, nou lé parey band marmay néna 5 ans mais avec l’apparence in moun néna 50 ans ! Kom ki diré parey band moun la abuz la chirurgie esthétique pou rajeunit, d’ailleurs kan ou voit Obama et Sarkozy dan télé, zot lé parey band faux vieux, parey band moun la commence lo politique a 2 ans très zeune dan télé ! Kom ki diré un vié moun i veu refé l’amour kom kan li navé 8ans ! Li voi a li encore ti marmay ! Son premier l’amour li veu revivre sa plusieurs fois. De ce fait mi lé encore o kouran ke ma la embrasse pleins zeune fille kan mwin té ti marmay, et ke maman la di amwin koma en criant, poukoué ou la mèt la crème dessis out vizage, cé a dire, ke band fille la mète amwin en poupée dan zot li superposé ti marmay et la embrasse amwin, rienk pou sa, mi voi bien a kel point pendant toute cé zannée ma la zamé reproduit sa, parce que té très danzeureux pou band adulte, voir un garçon kom mwin fé shoushoute ali et dorlote a li par band ti minette ; mi lé donc attaché a cette histoire de ma maman Olga, ke pou deu troi noir i veut dire Old Gay, ou Vieu gar ou vieu pédé !

Cé peut être donc de cette manière enkor zordi mi lé bridé, et mi lé interdit judiciairement de ces méfaits. Ke Allah et Dieu protèze amwin pou sa ; mi voi pa le contraire de mwin même en action, et pa la grace de la peine des choses, mi lé donc préservé par ça et pour ça ; pou dire ke toute moun dans cette ville de le mée sur seine, néna bon peu ki fait tout pou préserve a zot de zot contraire et de zot sort, kom un moun zordui li lé marrant, et demain li fai a ou la morale et la leçon.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.