Serze lo serzent ! (Serge le sergent)

Aujourd'hui il y a de plus en plus de personnes noires qui deviennent grosses comme Notorious B.I.G, quand nous voyons tout l'obésité grandissant qu'il y a dans le monde.

Gros blanc ek gros noir

 

Jordi na pli en pli bougue noir fini arriv gros kom Notorious B.I.G, kan vi wa toussa l’obésité nana dan lo monde.

 

Serze lo serzent lé un bougue la fé l’armée, lu té encore pisso kan li la rente dédan a 18 ans, lu té un bougue navé service militaire obligatoire. Li navé zamé gagne fomme même pa dan son l’ékole, lu lavé même pa vi un sousoute dan un liv lapo, alor parla pa li en réel. A vrai dire band bougue la, navé même pa lo soi pou fé. La vie té vé pou zot ké té enseigne pa azot kossa i fé ek un madame. (Kom d’ailleurs un cuivre ki lé pa assez fort dan lo mizik, et li fé augmente son l’octave la déssus pour mèt si la mézure suivante…). Serge lo serzen té parfoi prononc en créole serze lo serzen, domoun té vé wa kissa nana band zordre bougue la, alor té commence espionne a lu. Zot té wa a kel point toussa, té maziné par kelke bougue ké té forme un sèl servo. Kom band formule asété un pou troi, dan un sèl sachet. Demoun té wa a li kom un bougue té simple, réglo, tolérant, lu té passionné par les sciences, et la physique, dayèr souvent li té interoger su band sizet la matière, le pole nord, ou encore band zidée de médecine. Son dernier zouvrage en tant que bon samaritain, té un livre sur « Komen banane i devient zaune » ? Un vrai recueil, pou savoir kossa i lé lo band pigmentation, la lumière, et komen toute bande couleur i apparaît dan lo rétine. Dayèr un de ces élèves, lavé poz a lu la kestion, « lé vrai band chien i voi en noir en blanc, ou en valeur de gris ? ». Est-ce ke le spectre lumineux i rent dan lo zié zanimaux, lé différent, tout kom band moun ki té inverse lo band couleur par rapport un moune. Par exemple, domain nou té peu savoir si par exemple, ek les puces, les implants, etc. Si té peu fé pou un animal ke li voir toute en couleur, kom un l’himain ? Ou encore est-ce que un zour un l’imain i pouré war a 360 degré kom un kaméléon, de haut en bas ou en rotation sa pupille. I fodré dire aussi toute band moun lé moddé par chirurgie, ke pétèt domain noré vraiment lo « z’homme mousse ». Bien ke nou té peu pa war sa kom un moun nana z’aile dan dos, et ki balade a lu en ville en faisant un gros bourdonnement « bziit bziit ». Serze le serzent, té parfois animé de kestion sur la santé public, sur toute bande sujet ké té déroule dans band zactualité, toute sa té en parle sur le moment même, a vrai pour bon pé domoun, les réponses ke lu té donne sur le futur, té vraiment superficielle, et a zot avis, fallait pas trop révélé voir détaillé toussa la. Kar kom ki diré, les franchissements de la ligne, té un peu sous forme de feu vert, pour la folie humaine. Fallait alors soustrait ali des informations et guide a li bon peu dan ses choix de réponses, pou pa engendré l’erreur. Kom ki diré toute bon gran scientifique de ce monde, a force croire en zot propre science ke la occasionné, i pourré mené des distorsions dans les choix stratégiques d’une élite. Sous entendu, si ou explique a l’un de se band moun la ke li té pa maître de ses trouvailles, mé ke navé bien un fée clochette té bat son baguette magique koté lu, pou li trouv son travail, noré alors toute band défaut a ses recherches. Koi kil en est, nou lé au bout de nos peines pou savoir si un bon physicien konnu lé apte ou non a recevoir un prix, voir un nobel, ou je ne sais quoi encore, ma fille si vi té koné zot puissance, mwin té kap mouille mon kilote. Kan in moune té fine arrive bien dan son cocon, lu té souvien pa toussa lu té fini fé, toute bon moune la trouve un vrai nafèr pou l’humanité, lé kom ki soi disant, évalué su zot respect a donner envers d’autres mounes, en fait kom bana i devien star, cé kom si un bougue té connu pou avoir trouvé le vaccin éternel contre la schizophrénie, mais ki d’ailleurs évalurai ce bougue la si lu nana eu respect, su ki li la teste son vaccin en premier, pou ki li la travaillé, vers kel l’établissement li la vendu ses brevets, mais aussi est-ce ke li la vraiment été respectueux tout le long de son parkour ? Cé pa vraiment sa découverte ki seré évalué, mais son comportement, pou savoir si lé véridique un bougue la voulu rendre moins « fou » un autre moun via le biais d’un piqûre ou autre. Komen ou pourré dire domain ou nana problème santé, kom, l’asthme, schizophrénie, douleurs articulaires, chiasse, gastro, la vue lé en dyschromatopsie, et un prépuce si kabo, la done a li un vaccin et toute son band problème la baré. Lu navé pu toussa la ! Té un vrai miracle la science. Sept problème médicale réglé en un vaccin, la science lé danzéré ! Serze lo serzent, navé alors réponse a tout, lu té pass son vi pou apprendre, et transmettre son pensée, lu té un bougue la navé alors zétude, sans pour autant être bardé diplôme. Toute domoun navé soucis santé, té vien wa alu, kom Jean Fissatou Mounana

 

_ Bonzour Serze kwé la arriv aou ?

_ Ben la mi tran boire mon ti bière ek un concombre su lo zié !

_ Awé mi wa ou pou détend a twé, reskap ou nana un ti bière pou mwin

_ (Tchip) Alé zoué don, dopi kan ou boi la bière ou ?

_ Teuh arrêt fé le rat gar, dopi ou lé gran scientifik ou partaz pa un verre alors !

_ Mi bour out fesse en levrette, ferme out ki don

_ Ayaya, ou fini saoul, alé marssé don !

 

(Jean Fissatou Mounana, avait en ce jour ci beaucoup de haine, beaucoup de rengaine, s’étant fait remballé de force, par Serze, il se dit un jour qu’il va le buter de toute ses forces. Et Serze repris la lecteur de son manuscrit scientifique, comme si de rien n’était).

 

Kan so band moun lavé, bien maziné la vie sans la science, zot té compren kossa i fé un peu de cervosité, dan toute la civilisation, imaziné kwé soré lo néant, le rien, l’inutile, le non utilisable, ou le non visible. Ou komen la visicule biliaire, joue un rôle clé dan lo processus pou digère band zaliment. Un bon moun navé pa lo temp wa la vie en grand, té pass simplement son temps a lire, écrire. Kom un boulimik, i manze et i vomi. Lu navé trouvé ossi son connerie fé « pouèt pouèt ek son pinis », et kan un bo zour li sava dan son salle de bain, li rigole en faisant un gro brui prout ek son bousse, et li di koma un fomme kap imaziné dan rapport sexuel ke sé elle i fé pet vaginale, sauf ke le bougue lavé moddé son kabo, pou fé largue coup pète, et li té amuz a li dovan son band copain, ke li largue gro cou pète ek le gland, dan le vagin, lo fom té croi vraimen son sousoute té lâche. Domoun lavé censure son band travay en profondeur, jusko plus profond de ses sentiments sur certaines activités, kar fallait pa té konèt toussa, kan band moun té kapte dire « reskap sa un bougue lé satanique ? », quoi de pli anormal dan band l’activité suspect de band zidée noire, obscure, ombrageuse. Dan toute band secteur de médecine paralèle, obscurantiste, la manière fé un circoncision chez soit, sur son marmay, sans table d’opération, sans lumière, ek un bouzie. Soré kom di in moun chez li, la applique su li un pommade ou un autre nafèr pou li passé de la coulèr de peau blanc vers lo noir. Kel kalité siruzie peut être pratiqué chez soi, sans aucune intervention d’un professeur, ou d’un moun la été diplômé ? Mi pense a la luposussion, l’implantation, le transfert d’organe, ou koué encore ? Dawar, un moun fé un transplantation de foie, chez li, sans l’aide personne d’autre ? Kan band bougue la eu l’occasion testé pendant des années, kossa té fé par l’autre koté la mer dans band grand laboratoire. Un grand maître ki té explique komen fallait fait pou réparé les troubles O.R.L la parti habité au bled, ek pa grand-chose en poche, son l’économie lavé raté, lu lavé zuré li té apprendre doumoun autour de li oussa lu la arrivé dan son ti kartier, komen li té fait, alors ek son l’imazination, lu la transforme le silex, en un scalpel. Ek ti moyen li la di « wa koma, mi fait une coupure, mi rouv la, par kont pou lo fil va falloir trapé sa dan tiroir la ». Tout lâché dan le paradis du savoir, pou enseigner aux zens ke lavé rien demandé, ke té pense même pa ké té possible ? Kossa i lé sa encore ? Un moun i manze ek la lèvre ou la langue ? Kissa nana banane dan son caze ? Kissa i baigne dan un jus banane dan son baignoire, soi dizan pou nettoyer les pores de la peau ? Akoz na un pé té croire lo bain chocolat té fé pou netoyer, nana un pé la baigner dan champagne ? Ou kroi band bulle la i rafraichi bien ? Alors nou pou imaziné ossi ki la eu envie tester, mettre un banane dan son fesse. Lu navé vraimen rien po fait a ce moment pou dire a li ke sé lo solution. Un gro banane dan ki, ou croi vraiment va aide a li témoigne ke Allah i existe ? Fallait pa war la vérité en face, un massage d’elle, i soigne a ou bien même, kan madame la i plote a ou bien, tout les membres, pou guerrir a ou ! Navé la haine, pi aprè kan madame la soigne a li, lu la komencé, être doux, calme, heureux, pui kan un bougue la mèt son gro gourdin dan lo fesse, la énerve a li, la dit kom «  KISSA I BOUR AMWIN » la cri fort par la fenêtre « ARRETE BOUR AMWIN BAND MOUKATE ». Toute domoun té d’accord pou charger le gro blunt, la komence dire «  Serze lo serzen » lé kouyon, akoz li sava l’armée pou pa bouré, et passe son vie pou étudier ? Sa lé fou bougue la, dawar un démon de saturne i manipule alu, en plis son dent la coincé, lu té koz parey un pépé a 18 ans. Bana la komence, prend la « patience en marche », un nouveau parti politique. Té kom un moun té mèt un saize dan somain, pou aten l’apocalypse tran pété dan son kartier. Té wa sa kom un panopli, a mettre si li, au cas ou fallait être bien habillé dan babylone, touzour bien sapé, et bien parfumé, savoir komen bien être propre, dire bonzour té koné pa, un moun navé le style pou être clean et bien respectable, comme domoun, té pa la ek sa. Mais li navé un sale caractère, son boîte de conserve té tape dan le bus au sol, pou fé rempli son chariot, li té fai course, asèt zafèr navé bézoin po manzé. Kan té voi son band dalon, navé pli rien po manzé, lu té koné pa kwé falait dire, ou kwé fallait fait. Pou être obèze té un péché, fallait pa rente dan lo zeu la, la graisse abdominale té mauvai, alors Serze lo serzent, té un bon moun té fé son sport régulièrement. Lu té developpe vite son physique, pou être préparé physiquement a la guerre, kan un bougue té cours lu té gagne suiv un ti pé. Pompe, zabdos, traction. Du sport, li té aime football, li té manipule bien la balle, un vrai jogger. Li té entraîné avant tout par l’armée. Li navé pa lo temps pou manié autre chose ke son fusil, d’ailleurs li té un bon tireur, pa une élite au sniper kom li té koné dan un l’autre escadron, mais a vrai dire, son philosophie était un guerre sans arme ; car le recours de tuer pour gagné té interdit selon li. Fallait imaziné toute band solution pour ésapé aux sanctions internationales de crime contre l’humanité, li té koné le rôle de son l’armée té mauvais, li té koné aussi la réputation de son armée té mauvaise, et mal vue dans plizièr pays. Kan un moun té attend a li, a être en guerre kontre Serze Le Serzent, zot té content, kar té koné té bénéfique et non pa des cérémonies a trop entéré lo band mort. Toute té étudié autour de lu, pour pa ke tout se band zeffet négative de la perte humaine té répercute su lo moral de band soldat. Band sacrifié par millions navé eu, fallait plu reproduire un système ke la échapé ; mais bon, si té rente dan band sizet plu complexe té kap fé comprendre ke nana trop moune pou combattre et pourtant nou té pense pa ke plus navé moun, plus l’armée té nombreuse, plus té puissant. Té kom dire un minorité, ou un ti l’armée de dix personnes té maîtrise un milliard domoun ? Fallait voir sa aussi kom, ki diré, un recette organisée, komen donné domoun un tralé larzen pou li arrêt di la merde, et enfin lu vend son corps à jésus, pour obéir aux ordres divins, navé aussi band moun divin, et non du vin, kom un héros, de taoïsme, kom un dieu asiatique, pou fait toute son band navigation en mer, kom braver les tempêtes, les vents, le feu, les mensonges, les guerriers, les haineux, toute band moun té veu détruire une dynastie, un royaume. Un bougue, kom Serze lo serzent, té veu donc, exploite tout son potentiel, po espéré le meilleur de sak soze, kom un meilleur qui engendre une bonne innovation, une cellule vivante, une anomalie à exploiter, un court-circuitage du processus, commen engendrer une vie virtuelle dans le vivant. Ou alors, komen paramétré un homme, fait kroire a li ke li lé maître de son réel, ce ke li perçoi, au fond, le mauvais œil, peut être exploité a bonne fin, bonne conscience, ou mauvaise fin, mauvais investissement. Voir quoi ? Ne pas voir quoi ? Qui espère moucater le roi tous les jours sans se faire attraper? Kissa i insulte le président tous les zours sans avoir de problème judiciaire ? Kissa i pense dénoncer une élite maçonnique, sans avoir de soucis? Nous demande anou bien, komen i pourré kom le bougue d’ASSASSIN la fé Illuminazi, et ke li la produi a li su Canal +, sans avoir aucune poursuite judiciaire ou problème intime dan sa vie, ki d’ailleurs lu noré aucun problème à se ballader dans toutes les rues du monde, sans pare-balle. Oussa i lé la dénonciation, et a kel degré lé pa un problème de liberté d’expression, ni une entrave pou band zidée, ou insulte à la république ? Komen nou peu accepté un truc koma, alors ke d’un autre côté nana pa rien pou dire, et i souffre cent milliard fois plus ? Kel en seré le degré de chatiment, pour le ti bougue la pa di rien, ni fé rien, la pa voulu zoué ? Kel moun i libère ali des flammes de satan, juskà k’elle heure li reste dédan, kombien de temps lu la souffert, poukwé li veu sortir des flammes, poukwé li aimerai plu brulé, poukwé li souffre un peu parfois, et parfois li aime pa souffrir, i existe vraiment un moun ki aime pa souffrir ? Ma fini pozé amwin un genre kestion koma. Est-ce ke lo trident, i perce bien lo saucisse dessis barbecue, la braiz la ou sa i sorte ? Dan un forêt amazonienne, ou bien dan le bois Fontainebleau ? Kar i di sarbon lo bois, est-ce ké lo sar, i sent bon ? Lo créole la dit sar, pou dire char, ki té croi i mèt parfum su char soviétique kwé ? Koma kan li débarke en leurope, lu doi sentir bon, un bon lodeur avant la démolition, toute band soldat ennemie té dit, kissa la mèt parfum la ? Et la répond a zot, cé bad sar bon, kar nana un lodeur i débark. Ma domandé komen vi fé pou manzé cinquante socisse par repas, bien grillé en plis, kissa i englouti toussa pou rien, ek un bon pé la sauce, tomate, mayonaize, band nafèr koma. Bana i manze pou dix, pou trente. Rienk un moun, kan li fé barbecue pour dix domoun, li doi assèt au moins cinq cent saucisse, pour rentabiliz, cinquante saucisse par moun. Komen zot i fé pou chié sa après ? Kar la cuvette kap dovenir crasseux. Madame Zouk Machine i kap pa netoye toussa la en musike, pou dansé dan cabinet. Est-ce ke band domoun lavé vu venir lo coup, de l’obésité dan toute kartier la france ? Voir band zeune marmay dovénir gro verra la graisse, ou bien band moun i chie dan lieu publique, kom un gare lo train en île de France. Serze lo serzent, té reskap un bougue lavé toute son intelligence, mé li navé son lot domoun té yaime pa li, kan domoun té croi li té tousse sa bille, li té tousse son pacte tol, chaque recherche lu té engendre, navé un coût, li té koné navé beaucoup de somme en jeu autour de lu, pourtant lu té voi ali kom un graine dan son salle, a essayé colmaté les morceaux, un supérieur té vien voi ali, i kass son mythe, traite a li de merde, de salope, de pute pucelle ! Et son morale brizé fallait li té trouv un nouveau solution, pou réinvente la roue, navé zamé l’arrêt dan son évadement, li té doi oblizé répondre a des demandes comme d’hab. Toute verre lavé kassé dan son l’entourage, navé pa un pou dire ali «  arrêt sa tout suite, ou zoué ek l’huile su le feu la saucisse barbecue ». Li té pa non plus dan ses instants, « amwin mi sa baize toute la, ek mon trouvaille, lé sûr ke mwin nora encore plis respect, d’ayèr, pli mi trouv zafèr pou dire, pli ma va gagne larzen, pli ma gagne réponse, pli mwin noré méyèr ». Ou imazine un instant un chirurgien chercheur élitiste, ki justifie ses trouvailles simplements pour la réussite, ou la victoire ? Non a mon lavi nana un peu zafèr fé ak kèr dan son travail. Son simple envie justifier toute son travail, té pa possible, car kome mi précise avant, li té doi rendre compte. Kom ki diré, un rapport exemplaire, avec des notes compréhensibles. Kom in moun lafé un thé rouze, la mèt socolat en poudre dedans, ek un cuillèr l’huile d’olive dedan, pou fé saufé sa dan four a micro zonde. Ou té kroi la vi té rienk, socolat ek de lait en poudre. Ou encore un tisane ek un pé l’eau. Mé non, band mongole nana le thé akbar, ek lo bèr dan lo thé vert. Kissa té imazine, un instant, toute recette différente, néna pou un simple petit déjeuner, un variante, kom ki diré lo moun i manze kosson o ti dézeuner, ou alors un peu lard fumé dessi un tranche lo pain ek do beurre a six heures lo matin. Nana in pé té di lo matin fo manzé salé, l’autre i di koma lo matin fo manze sucré, et lot i dit lo matin fo pa manze rien. Nana un pé lo matin, i manze un poulet cuit en entier aussi. Kan vi té croi toute domoun, fallai fait sat i di a ou fait, et pa a ou inventé ou propre manièr azir, sa Serze Lo Serzen lavé bien capté, un bo zour li sanza toute son band l’habitude alimentaire et li té compren zour aprè zour ke nana zafèr la pa bon pou son corps, son coeur, sa tête, ses reins, ses seins, ses tétons, et ses ongles. Reskap domain nou va réinvente en Europe, la bouffe byzantine, ou alors komen préparer le thé façon byzantin ? Kom ki diré band chant byzantin i ressemble band nouvo chante zarab islamique d’aujourd’hui. Sauf que l’empire byzantin lé plu vié, mai ke bocou la converti pou zistement allé vers la nouveauté, toute band nouveauté ici en France lé très prizé, kan in moun i apren lu néna la nouveauté dan son quartier, un fibre optique par exemple, li atende pa trois an pou souscrire un abonement et passe aux nouvelles technologies, kan l’islam la arrivé en dernier , la toute de suite acaparé bon pé domoun la trouv sa kom la religion la plus high tech, nana bon peu la pris zot forfait pou souscrire un l’abonnement a Allah, et paye zot redevence a Mohamed. Bana la di koma le judaïsme, et le christianisme, la fini démodé, mi arrêt prié sa ! Un peu kom « Ubraham » la fé ek le band statuette en pierre, ou métal sur l’autel de son papa, la di koma arrêt prié sa papa, wa pa sa band vié bougue na pwin rien pou fé ? Nou té kap imazine pa ça, koma, car en vérité toute mécréant néna son quota mensonge pour raconter, mwin en premier. Ki nora le « top bondié » dan son « religion magazine » ? Kissa noré établie le « top 10 des meilleurs prêcheurs », ou encore « le top 50 des intégristes les plus intelligents au monde » ? Nou té peu pa voir sa koma, kom l’actualité à l’intérieur et au sein même de la relizion. Ki té veu croire anou reskap sa i appel koma l’universalisme, ou komen nou té peu rendre populaire des cas exemplaires de martyrs dans tel ou tel secteur, sauf que en quelque sorte, na rien eu de martyrs, puisque cé le bougue li même la voulu être koma, et non un autre moun la applique sur li un commandement supérieur ? Kar cé dieu avant tout ki décide, l’homme si li dan son élément lu commence provoque toute domoun té raconte zistoire n’importe kwé i intéresse personne, i pourré en quelque sorte établir des confusions, si domain mi raconte partout «  Mi bour bon dié » fodré pa mi attende amwin a de bons sortilèges dan mon figur. Kar cé mwin lora chercher, et non pa un moun la fé di amwin « aprend sa par coeur, répète dix fois toutes les heures, mi bour bon dié ». Lé vrai que nana demoun, la pa envie dit la vérité alors zot i préfèr ke i dissimule toussa, kom ki diré « ma appris a ou sa, mé répète pas », cé ce ke zézus té veu de nous, kan li té guerri anou ! Li té veu pa nou di toute domoun ke le grand maître dieu puissant Zézus la soigne a nou, car kan lo tétraplégique la pa creuvé de douleur, mais la réssucité d’entre les morts, personne la demande ali kissa la fé sa po ou ? Fo pa ou répète, d’ailleurs toute demoune té enfou ke le tétraplézik té remarche kom avant, parce que té la vie té fé sa, et bon dieu la voulu. Un l’indiférence totale, ben si bougue la lé soigné lé koma, et alors, ki kapte aide a li pliss encore ? Serze lo serzen té lire donc band magazine relizieu, et té témoigne régulièrement band zidée tiré de toute band livre saint li té lire a droite à gauss, par ci par là, li té blasphème souvent, mé dan son l’intimité lu té demande l’aide de dieu, pou ke son blasphème soit accepté par l’unité la plus puissante qui examine chaque péché à la loupe. Lu té en kelke sorte, un prieur pour établir son mal. Ou komen demande l’aide dieu, le bon, le guérisseur, l’unique, le supérieur, fait tel ou tel action. Cété en quelque sorte, prier avant le péché, mais aussi prier après le péché. Fallait fait encore une fois, un choix. Est-ce ke fo prier avant tué un moun ? Ou prié après un moun lé mort ? Lé différent, ou kom dire prier pour un moun lé vivant, et prier après avoir tué un moun ? Kel sont les méthodes différentes exercés de part et d’autres les plus fines consciences de toute bon z’homme himain, ou modifié, lo band zome moddé ?

 

Zordi mi pense aussi aux îles autour de Lo Rényon, kissa i lé Maurice, Madagascar, la côte est de l’Afrique ziska Mozambique ? Est-ce ké nou pé dit l’île 974, c’est un mélanz toussa la… L’hémisphère sud Africain, ou L’hémisphère sud de l’Océan Indien ? Ki pé di vraimen nout mélanz dan tout sa la ? L’Afrique du Sud, et compagnie, dawa nana un dé peup, la déplacé ziska l’île la ? Sans parler toute i vien par lot koté, lot i sava par lot koté, est-ce en fait nou lé pa un pé afrikanisé à une autre façon moderne sur cette grand l’île aux dimensions petites ? Mi koné pa. Mais surtout poukwé la vie la bas, lé vraiment impressionant, kan i donne a li l’expression l’île intense ! D’ailleurs mwin té po pensé ke franssement navé pa trop l’intention d’en parler dan mes zidées, vu ke en général, mi na plus trop souvenir de sak ma vécu la bas durant mon l’enfance. Un zistoire kom monte un grand mur, dopi lo fil à linze. Si ma té koné, pou alé sou cabane, médite in pé. Zordi, nou voi la vie en pli petit, grimpé lé pa un rôle ke nou pense sa bien, nana bon pé zobstacle à gravir, et pour tout dire, nou la pa vu ossi ti ke sa. Un respect partiel pou band domoun la bézoin zélément clé, pou vivre dan la misère, sans trop en patir. Zot i koné, nana dé moment ou fé le fou, ou lé puni direk, par kont nana d’otre moment ou faut vraimen pa plaisanter ek sa. Parce ke ou kompren ke le partaz d’un blague, ou d’une folie, peut pas plaire à toute domoun, i joué ou i joué pa ? Mi koné pa réellement si nana différence a saisir pou tou sa la ! La rényion domoun té di amwin souvent, « i zoué pa a ter la, koné ou » ! Mwin navé zamé kompren la phrase là, ben non ma pa po zoué, mais dizon in film kom bana té di même ! Ou alors « té gar speed pa, sa un zafèr sérié sa » et pourtant le bougue lu té koné pa ke son façon interprété les choses, lété a mille à l’heure, en revenant sur les faits, kossa i lé l’espace temps d’une civilization en action ? Est-ce que effectivement un société sous fibre optique, i sava pli vite ke un société i vie kom un tribu, ou un guerrier massaï ? Kissa néna la sensation bar pli vite entre cet i roule dan un porsche a fond la caisse, et un bougue nana un déambulateur ? Ou koné ke kan ou nana maladie, tout risque de vitesse, lé exagéré ? Kar en fait ma la remarque sa kan mwin té malade, kan mwin té bien obèse, kan mwin té très fatigué, ke kan mi marche pli vite, mwin navé l’impression d’être a mille a l’heure, alors kan fait, plu mince, et en bonne santé cété un sensation kom si mwin té a vitesse normal ou réduite. Cé kom dire k’avec band grand performance, mi té sa va lentement pou un moune normal (tout en pensant ke mi sava vite dan mon tête) ! Ou koné le fameux compétition, kan in moun i kour vite zobstacle haie, et lu pense bat toute lé record en individuel, mais li navé pa connaissance de cause ke navé mieux ke lu, et kan li la arrivé sur la compétition en terrain, au stade, lu la été confronté pou la première fois a d’autres compétiteurs, ki kom diré plu expérimenté et plus entraîné voir mieux entraîné ke lu ! De ce fait kan li la arriv a hauteur pou fé « a vos marques, prêt, feu, partez » lu la kompris ke dès le départ li té déjà largué pou toute les pros très sur-entraîné, kom un poing ou à l’intérieur nana un matière ou le poid, un poing de main ou entre le z’os le squelette et la chair la mèt des poids, des trucs lourd pou allourdir le poigné, cé même kroire ke à l’intérieur le z’ossement la mèt un zafèr très lourd, koma kan li porte son coup de poing, lu néna 3 kg en plus dan la main, pou tapé kom un boxer, et bat plu facilement par K.O son adversaire, « oté bougue la i tape fort mounoi » !

Band moun i kok i fé l’amour dan band film porno lé surentraîné, nana un pé la fini arrivé très developpé nivo sens, rythme, pou tapé dan lo kuku du partenaire, nou té peu croire kan nou té zeune d’ailleurs ke toussa nou voi dan band film la, lé normal, en fait a vrai le band zacteur souvent té sur-entraîné, ou bien entendu dopé, pou tenir longtemps et tapé fort, surtout dan band gonzo, parey pou band femme ke navé pa peur. La chirurgie pou band millionnaire lé pa pareil un chirurgie pou un moun lé au RSA ou sans trop ressource… Bana nana accès a des réseaux, pour élargir l’intérieur du vagin, ou augmente zot pénis, kan ou pé voir un tantine i encaisse un KABO de 30cm facilement pendant 30 minutes, ou té peu dire « mounoi ma zamé vu sa » ! Et bien entendu lé très excitant, par contre ca s’est devenu un référence pou band zeune, et toute band catégorie la lé fini déjà dépassé par band demoun la touzour voulu domandé voir plus. Oui un dilème, voir plus, voir moins, apprendre plus, kossa néna de plus hardcore ke Sasha Grey ? Poukwé cé un trin lé a la hauteur pour un marmay collège ? Zuskou lu peu allé dan sé recherche en terme de film dégueulasse ou voir plu vilain, plus souterain, mi détaillera pas toussa la, mais fransement, na de quoi avoir plu d’un frisson, surtout ke pli li sa fé recherche pli li va trouv sa excitant ziska arrive au stade ou lé une addiction, voir même une banalité ! Voir des choses horribles, qui est devenu kom ki diré un trin normal pou un vié moun 40 ans ? Nout prozéniture lé effectivement pa couyon. Car kom diré ou apprendra pa li rien ! Trukaz, mensonze, effet spéciaux, du faux amateur, et j’en passe les retouches chirurgicale sur les glands pour leurs donner une autre forme. Kom aussi des soz ke nou la zamé pensé ? Ou alors faire un chirurgie sur un moun 18 ans pou donne ali un aspect de 15 ans ? Fin la… Mwin té vraiment penser ke nana un « l’anguille sous roche ». Mi souvient du moun ki la ézaculé un litre le sperme en une masturbation ek d’énorme couille, et franchement lété moche a voir ! Mwin té trouv sa drôle, mavé mêm partazé le vidéo a des contacts sur MSN à l’époque ! Et kom ki diré, mwin zordi mi té pense pas franssement ke toussala té existe réellement, d’ailleurs l’otre zour ma la en parler une fille, et elle a assure amwin ke té existe pas, alors ke cé une femme de 40 ans passé ! Mounoi si domoun té passe pa zot zourné sur band site interdit aux mineurs, ou band site interdit tout court, zot té koné pa réellement le fin fond du suzette. Voilà, poukwé domoun i censure a nou tout le temps, et ke aussi zot band gouvernement la mèt dé zinterdit. Oubli sak lé visible par la majorité des gens, cé la chose la plus simple ke la offre anou. Si nou voi pa lo reste, cé bien pou sa ke nana vraiment in volonté de préserve a nou de kelke chose, ki normalement a l’état un peu homme néandertalien nou devré même pa poz a nou kestion ? Nou bour ou branle instinctivement là ou nou lé san réfléchir ? Kom un moun zordi i marche et i pisse dan chomin ? Ou véré ou un moun i bour son partenaire sur un passage piéton pake li navé envi fé la en marchan ? Soré kan mêm exagéré d’en arrive a cet état ; mais peut être ki diré pou certain un l’envie fait là, a épanouir ou un l’envie important ki kom di boucher la circulation routière i dérangeré pa li zist pou sa, nou penseré même ke le bougue ki arrêt son loto dovant i mèt son phare sur le couple en ébat dessi passaz piéton pou lé branle a li au volant en gardan domoun koké, arrivé a ce stade la i deviendrai vraiment n’importe quoi effectivement. Ou encore d’un logement HLM, qui de toute son band porte, i aten ke lot voizin i frappe pou li rentré et demande a koké ek n’importe ki dan les moun présent, kom des portes a tapé pou domand kissa lé la, et change d’étaze pou dormir a l’étaz du dessous, ou l’étaze du dessus, koké n’importe ou, n’importe kan, ek n’importe ki, d’ailleurs nou té pou demandé kissa i appel l’autre, komen zot i kommunique, si ou la envie monté dernier étaz pou alé koké par ba, envoye a ou, toute le HLM i koné a zot kom un famille. d’une porte a l’autre i passe pou sucé, voir ceci cela. Kom des échanges gratuit a longueur de zournée, ou de soirée… Passé des moments a jouir pou rien, par ci ou par là. Kom un pé lo sperme dan l’ascenseur. L’himain i préfèr baizé pou rien, ke enrichir a li a autre choze, poukwa réfléchir a toussa la d’ailleurs ? Kan ou koné ke maintenant i gagne lire dan un conscience artificielle, et ke toute zidée lé fini vite attrapé, ou cerné pour développé par des experts. Vo mieux ou pense pa, et ou fé l’inceste kom ki diré l’autre ? Réfléchir avant parler ou réfléchir avant azir, ma la fini domandé si lé vraiment sa ? Tou kom Zebda té raconte «  ke nou lé pa dan un monastère » dan so ti bloc de béton. Ben franchement si nou té pou kroire sa ke band moun na pwin l’arzen i vey porno H24, kom domoun i pa la ek sa, aprè tout pétèt na pwin rien d’autre pou fé ? Pou ke le bougue nana l’arzen et li vive dan band pavillon i di koma, « ou voi batîmen la, cé un vrai batîmen de branleur franchement, totor ». L’humain vicieux, peu alors évolué vers kel étape ? Mi koné pa. Aski paré sat i préserv a li le plus, cé le moun le plu respecté ? Lé vrai vraimen sa ? Ou préfère avoir kwé, un chaîne en OR dan out cou, et boure 2 fomme , un bougue et deux adolescentes par zour ? Ou bien rien faire et vive kom un moun lé inconnu en bataillon ? Ziska kan zot va renonce a rien faire, pou zistement alé augmenté zot capacité a être un moun vainkèr ? Est-ce ke si ou bèz le plus par zour, ou lé vraimen le plu danzéré de tous ? Kom ki diré pli ou nana relation sexuel par zour et pli ou lé vayan ? L’histoire i fé appren a nou des choses essentielles sur nout condition de vie. D’aspect ti trou visuellement, mé le z’ossemen i fé bien voir ke li kapab encaisse kom un trè gro trou de bal ! Au doigté nana zist la place pou un doigt ? Mystère et boule de gomme.

Kom ki diré la photo dédicace : 

Le verre à sperme ! Le verre à sperme !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.