Gazette de la Modération #2: la terre brûle et la rue gronde

Voici le deuxième numéro du nouveau rendez-vous de la modération ! Dans cette gazette mensuelle, retrouvez un condensé des avis postés sur le site, selon les sujets les plus commentés : débat sur la fin du monde et luttes sociales passionnées.

Si vous avez passé le mois de janvier dans une grotte, rassurez-vous, le monde ne va pas mieux. Malgré les sempiternels voeux pour une belle année 2020 (meilleure que 2019 hein ! et surtout la santé !) les violences policières perdurent, les citoyens sont dans la rue face à la réforme des retraites, la planète brûle toujours. Inquiétude et colère couvent dans les esprits et les commentaires.

unnamed

Un bref aperçu des chiffres de ce mois de janvier : 51 185 commentaires ont été publiés ( 32 237 côté Journal / 18 948 côté Club), 254 dépubliés par la rédaction (220 côté Journal / 34 côté Club). 

Joyeux Noël Felix !

Les voeux du président Macron n’ont pas convaincu nos lecteurs. Si beaucoup ont préféré boycotter leur télévision, ceux qui les ont regardé n’ont pas été déçus du voyage !
“Mépris”, “humiliation”, “déclaration de guerre”, on retrouve en commentaires une belle motion de défiance.

Attention le visionnage de ces voeux peut déclencher des effets indésirables.


Des vœux de mensonges et de mépris Par Pascal Maillard - 88 comms - 122 recos
Situation 6: la trahison des mots Par Pol - 95 comms - 132 recos
Meilleur(s) vieux! Par A.nibal 61 comms - 12 recos
Macron a déjà perdu 2022... pour le pire ou le meilleur Par Thomas Coutron -156 comms - 121 recos

Et bonne année !
 © peterle © peterle


C'est dans la rue que ça se passe

Nous reprenons la gazette de la modération là où nous l’avions laissée en novembre : les luttes sociales sont toujours au premier plan de l’actualité en France. Les manifestations contre la réforme des retraites ont peu à peu éclipsé celles des gilets jaunes mais l’énergie est toujours là.
Les commentateurs favorables à cette réforme sont bien isolés, la majorité des prises de parole étant très critique des règles proposées. Certains partagent leur situation personnelle inquiétante, d’autres appellent à la révolte générale, tous s’inquiètent de la précarisation en marche.

Les abonnés témoignent :

 © Jeff77 © Jeff77
 © André Ballarin, Gibuxxx et Gabas © André Ballarin, Gibuxxx et Gabas

CFDT: la stratégie de l’impasse 250 comms
Tout arrêter pour les arrêter 320 comms 
Retraites: à gauche, l’introuvable débouché politique 364 comms
Pourquoi nous cessons le travail 306 comms
Réforme des retraites: le Conseil d’Etat assassine le projet du gouvernement 313 comms

L'âge pivot enfin expliqué
 © Olala © Olala

Et surtout, restons positifs !
 © Saccadi © Saccadi
 © Marie-Jeanne Renucci © Marie-Jeanne Renucci

La Mouche, le président et le syndicaliste Par Pascal Maillard - 250 comms - 239 recos
Le temps des menaces Par Rêvesdegrèves - 113 comms - 98 recos
Muriel Penicaud ment aux femmes à la radio Par Arielle Kies  145 comms - 175 recos

Un peu d'espoir malgré tout.
 © Fiend 007 © Fiend 007


Violences policières

C’était le bien triste fil rouge de l’année 2019, les violences policières ont à nouveau occupé la Une du journal. Le 5 janvier, Cédric Chouviat est mort, asphyxié par des policiers, lors d’un placage au sol.
Une infime minorité des commentateurs estime que la violence des forces de l'ordre était justifiée quand la plupart réclame que justice soit faite après ce nouveau décès.

Un résumé synthétique des derniers mois :

 © Valancienne © Valancienne

Le policier reconnaît un tir de LBD raté blessant un lycéen, le parquet le blanchit - 320 comms
Décès de Cédric Chouviat: des vidéos témoignent de la violence de l’interpellation policière - 495 comms
Violences policières: Cédric Chouviat est mort d’une asphyxie avec fracture du larynx - 227 comms
Le préfet de Paris libère l’extrême violence policière - 381 comms
Les violences policières passent au premier plan Par André Gunthert - 144 comms - 143 recos

Rien de nouveau sous le soleil : 
 © Chaprico © Chaprico

On essaie d'en rire :
 © Jean-Luc Gasnier et Baloz © Jean-Luc Gasnier et Baloz


Apocalypse now


Relations internationales tendues et catastrophes naturelles nous rapprochent de la fin du monde : il est minuit moins 100 secondes sur l’horloge de l'apocalypse.
Un sentiment d’urgence domine dans les commentaires, il faut agir, mais est-il seulement encore temps ? Et quel sera notre futur ? Déclin inévitable de l’humanité ou changement profond pour réinventer notre façon de vivre, les lecteurs sont partagés.
Le choix du mot “holocauste” pour qualifier la mort de milliards d’animaux en Australie fait débat dans le fil de commentaires.

La guerre qui vient - 514 comms
L’Iran riposte, Trump sur le pied de guerre - 224 comms
Palestine: la mascarade du «plan Trump» - 145 comms
 © Puramole © Puramole

Mégafeux en Australie: le philosophe Clive Hamilton redoute un «holocauste des animaux» - 157 comms
 © Loic Gesbert et Vincent G © Loic Gesbert et Vincent G


Les tartuffes

En ces temps difficiles, c'est important de trouver des sources de rire dans le quotidien. Et c'est là que nos tartuffes du mois font leur apparition. Personnages publics avec grosses casseroles, les rebondissements de leurs affaires respectives arrivent encore à nous surprendre et pour ça, on leur dit merci.

 © Pygmalion I © Pygmalion I

Le président et le suspect - 235 comms
 © Pascal Bourbonnais, William Docam, Baloz © Pascal Bourbonnais, William Docam, Baloz

Benalla: un témoin clé implique l’Elysée dans l’affaire des coffres - 396 comms 
 © Clement Laroche et Liliane Baie © Clement Laroche et Liliane Baie

Affaire des Mutuelles de Bretagne: Richard Ferrand en difficulté face aux juges - 277 comms
 © Annie Lasorne © Annie Lasorne

La folle histoire que cache la démission d’un préfet de la République - 140 comms
 © Rose Weisse © Rose Weisse

Le show Ghosn
- 262 comms
 © Baloz © Baloz
 © Prevention78 © Prevention78
 © Abdelali Zeroual, Tourner.lapache, Strummer et CH de Girondiac © Abdelali Zeroual, Tourner.lapache, Strummer et CH de Girondiac


L'expression fleurie du mois de janvier

 © Alain Cuny © Alain Cuny

À noter : la lecture des commentaires sous les articles traitant de violences sexuelles et pédocriminelles n’est pas une sinécure, d’où leurs absences dans cette gazette. Si vous voulez lire des réactions qui mettent systématiquement en doute la parole des victimes ou qui minimisent le traumatisme d’une relation sexuelle entre un enfant et un adulte, ça se passe ici, ici et ici.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.