Charles Conte
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Laïcité

Suivi par 249 abonnés

Billet de blog 13 déc. 2016

La Ligue de l'enseignement du Var reçoit le Prix de la Laïcité de la République

Vendredi 9 décembre, jour anniversaire de la promulgation de la Loi de séparation des Eglises et de l'Etat, l'Observatoire de la Laïcité décernait son Prix à la Ligue de l'enseignement du Var pour ses "Ambassadeurs du vivre ensemble".

Charles Conte
Chargé de mission à la Ligue de l'enseignement
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’Observatoire de la laïcité, instance placée auprès du Premier ministre, a remis le Prix de la laïcité de la République française le vendredi 9 décembre 2016 à la Ligue de l'enseignement- FOL du Var pour son activité "Les Ambassadeurs du vivre-ensemble". Ce prix distingue et encourage des actions de terrain et des projets portant sur la protection et la promotion effectives de la laïcité, dans l’esprit de l’article 10 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, de l’article 1 de la Constitution et des lois du 28 mars 1882 sur l’enseignement primaire laïque et obligatoire et du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Eglises et de l’Etat.

Sandrine Firpo, secrétaire générale de la Ligue de l’Enseignement - Fédération des OEuvres Laïques (FOL) du Var, nous présente cette intiative. 

Depuis novembre 2015,  la FOL s’est dotée d’ Ambassadeurs du vivre-ensemble dans le cadre de la “politique de la ville”. Ils sont âgés de 18 à 20 ans, filles ou garçons en mission Service Civique (SC) Sous la houlette  d’un référent mission éducation, elles et ils interviennent autour "des modules de sensibilisation axés sur le principe de laïcité et les notions d’égalité entre les filles et les garçons et des discriminations". 

Six jeunes ambassadeurs pour cette première promotion (Amir, Brahim, Amélie, Anissa, Eve, Vincent), ont ainsi animé tout au long de l’année scolaire 2015/2016 ce dispositif dans des classes de collèges classés dans le champ de l'éducation prioritaire du département du Var.

Mais remontons à l’origine. Tout à commencé par des expérimentations d’animations portées par des SC autour de la Charte de la laïcité expliquée aux enfants et de l’égalité fille/garçon dans des écoles primaires.  Ayant eu vent de cette initiative, le directeur de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale sollicite la Fol du Var afin de mettre en valeur, dans un contexte post- attentats du 13 novembre, une action qui démontre que des jeunes peuvent s’investir positivement pour les valeurs de la République. 

La base du travail est déjà proposée par la FOL. Les volontés se rencontrent pour donner corps à ce qui s’appellera par la suite «  les ambassadeurs du vivre ensemble ». 

Ainsi, deux niveaux d’interventions pédagogiques ou deux objectifs distincts dans cette action : 

-Une en direction des SC qui, sont sensibiliser à des notions ciment du vivre ensemble dans notre société mais surtout qui sont mis en condition de les porter et de les faire vivre à des plus jeunes. Pour assurer leur mission dans les meilleures conditions,  ils bénéficient au préalable d’un parcours de formation sur les notions évoquées mais aussi des apports sur des techniques d’animation, la prise de parole. 

-Une en direction des élèves de la 6ème à la 4eme, qui vive les notions abordées, relayées le plus souvent par les professeurs (français, histoire) qui adhèrent au projet. 

Ce sont près de 300 élèves qui ont bénéficié de cette action et ont vécu la laïcité, les discriminations ou la notion d’égalité entre les sexes par le biais des débats, d’ateliers de théâtre, et autres activités en co-construction avec les équipes pédagogiques (professeur, infirmière, principal adjoint, CPE...).  Des outils pédagogiques tels que « la Charte de la laïcité expliquée aux enfants »  ou l’exposition «  l’égalité c’est pas sorcier » sont alors exploités. 

Nous souhaitons passer en cette deuxième année  d’intervention à la phase 2 qui distingueraient une étape de sensibilisation et d’approfondissement pour permettre à des classes ayant vécu les trois premiers modules d’aller plus dans une des thématiques et de faire des jeunes élèves à leur tour des ambassadeurs en constituant une communauté que la FOL pourrait animer.

 De gauche à droite: Hugo Mantat, réfèrent mission éducation, Sandrine Firpo, secrétaire générale, Amelie Salva, service civique  de la FOL du Var, Jean-Louis Bianco, Nicolas Cadène, président et rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Pierre Tournemire, vice-président de la Ligue de l'enseignement en charge des questions de laïcité et Charles Conte, chargé de mission laïcité à la Ligue de l'enseignement. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus

À la Une de Mediapart

Journal
Du local au global, le mouvement climat assume de vouloir « faire école »
Finies les batailles en solitaire, le mouvement climat adossé aux luttes locales théorise désormais de voir les choses en grand. Un effort stratégique indispensable pour contrer l’appétit sans cesse renouvelé des aménageurs et industriels pour les « mégaprojets » et une certaine inertie politique.
par Mathilde Goanec
Journal — Diplomatie
Moyen-Orient : Macron réhabilite le « prince tueur »
Commanditaire de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, le prince héritier saoudien « MBS » était jugé infréquentable par les dirigeants occidentaux. En lui rendant visite, le président français brise sa quarantaine diplomatique, et vend au passage 80 Rafale à son homologue émirati et allié dans la guerre du Yémen, « MBZ ».
par René Backmann
Journal — Moyen-Orient
Nucléaire iranien : la solitude d’Israël
La volonté américaine de reprendre les pourparlers sur le nucléaire iranien s’oppose au refus israélien de toute perspective d’un accord avec l’Iran, contre lequel Israël menace de livrer une guerre, même si les États-Unis y sont hostiles. Mais Tel-Aviv dispose-t-il des moyens de sa politique ?
par Sylvain Cypel (Orient XXI)
Journal
Sous-effectif, précarité, règles obsolètes : le tracing est débordé par le coronavirus
L’assurance-maladie et les ARS, chargées du tracing des cas contacts, s’appuient sur un personnel précaire, rappelé en catastrophe à chaque rebond épidémique. Les cas contacts et une partie des cas positifs ne sont plus interrogés. Des clusters passent inaperçus.
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai
Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et le collectif Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre