Cédric Lépine
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Le monde de la BD

Suivi par 111 abonnés

Billet de blog 25 nov. 2021

"Élise et les nouveaux partisans" de Dominique Grange et Tardi

De 1958 à la fin des années 1970, Élise s’initie au sens de la lutte sociale et poursuit ses actions contre les injustices après Mai 1968, qu’il s’agisse de lutter contre le racisme conduisant aux assassinats d’immigrés, de dénoncer les violences policières, d’affirmer sa solidarité à l’égard du peuple palestinien, des conditions déplorables des travailleurs dans les usines…

Cédric Lépine
Critique de cinéma, essais littéraires, littérature jeunesse, sujets de société et environnementaux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Parution du roman graphique : Élise et les nouveaux partisans de Dominique Grange et Tardi

Dominique Grange et Tardi qui se sont rencontrés dans les années 1970 et ne se sont plus quittés depuis autour de leurs implications politiques et de leurs valeurs humanistes, partagent ici la mémoire des luttes en France qui a suivi Mai 1968 à partir du récit autobiographique d’Élise alias Dominique Grange. Le souci de la reconstitution historique avec la succession des événements est ici autant le fait de l’écriture que du dessin passionné de Tardi. Le trait de celui-ci est reconnaissable et l’on plonge d’autant plus aisément dans ce récit que les personnages sont déjà familiers du lecteur des albums de Tardi.

La violence policière et plus largement d’État qui avait resurgi au moment de l’exacerbation de la répression des mouvements des Gilets Jaunes ces dernières années, s’enracine ici dans une longue histoire avec des contextes sociopolitiques distincts où la France actuelle était alors en train de se façonner autour de la nouvelle émergence de l’extrême droite raciste en un mouvement politique, la solidarité autour des causes défendues dans les manifestations et aussi une décennie très intenses au niveau géopolitique. Avec une grande précision dans l’énonciation des forces en présente et des formes de lutte tentée à plusieurs reprises par la lutte armée à l’instar des Brigades rouges italiennes à la même époque, Dominique Grange rappelle les années de clandestinité et le statut de prisonnier politique à une époque où le pouvoir en place en France craignait énormément la remise en cause du système dominant.

Un travail de mémoire fascinant autour de l’histoire de Dominique Grange pour éviter les raccourcis réducteurs de l’histoire et comprendre l’histoire méconnue des années 1970 en France dans la continuité de l’élan généré par Mai 1968.

Élise et les nouveaux partisans
de Dominique Grange (scénariste) et Tardi (illustrateur et coloriste)

Nombre de pages : 176
Date de sortie (France) : 3 novembre 2021
Éditeur : Delcourt
Collection : Hors collection

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal — Extrême droite
L’extrême droite et ses complicités tacites
Au lendemain de l’agression de journalistes et de militants antiracistes au meeting d’Éric Zemmour, les rares condamnations politiques ont brillé par leur mollesse et leur relativisme. Au pouvoir comme dans l’opposition, certains ne luttent plus contre l’extrême droite : ils composent avec elle.
par Ellen Salvi
Journal — Social
La souffrance à tous les rayons
Le suicide de la responsable du magasin de Lamballe, en septembre, a attiré la lumière sur le mal-être des employés de l’enseigne. Un peu partout en France, à tous les niveaux de l’échelle, les burn-out et les arrêts de travail se multiplient. La hiérarchie est mise en cause.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal
Sylia (SOS Racisme) : « On n’avait pas anticipé la violence de la réaction de la salle »
Ce soir, retour sur le meeting d’Éric Zemmour à Villepinte avec notre reportage et notre invitée, Sylia, militante de SOS Racisme. De la violence dehors, de la violence dedans, et de nouvelles preuves que le candidat de l’extrême droite est bien, aussi, le candidat de l’ultradroite. Retour également sur les enquêtes « Congo hold-up » avec nos journalistes, Justine Brabant et Yann Philippin.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan
Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa
Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B
Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE