mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été avec Mediapart

Profitez de notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Le Club de Mediapart lun. 25 juil. 2016 25/7/2016 Dernière édition

Pour une véritable éthique de l’action publique

Pour Daniel Lebègue, président de Transparence International France, «la crise de confiance des citoyens envers les institutions atteint des niveaux record». Il appelle les candidats à l'élection présidentielle à se prononcer sur sept propositions de réforme, et les citoyens à faire pression sur eux.

Pour Daniel Lebègue, président de Transparence International France, «la crise de confiance des citoyens envers les institutions atteint des niveaux record». Il appelle les candidats à l'élection présidentielle à se prononcer sur sept propositions de réforme, et les citoyens à faire pression sur eux.

 

----------------

pave.jpgDans un contexte marqué par la multiplication des affaires politico-financières, notre association, Transparence International France, vient de publier sept propositions (1) aux candidats à l’élection présidentielle.
Ces propositions simples pourraient contribuer – nous l’espérons – à jeter les bases d’une nouvelle gouvernance publique fondée sur l’égalité de tous devant la loi, une pleine transparence de l’action publique et un engagement des élus à rendre compte de leurs pratiques à nos concitoyens qui aspirent à être pleinement informés et associés aux décisions qui les concernent.
Nous appelons dès aujourd’hui les candidats déclarés, et notamment ceux qui se présentent à la primaire socialiste, à se prononcer publiquement sur ces propositions.
Trop souvent par le passé, les engagements des responsables politiques en matière d’intégrité de la vie publique en sont restés aux effets d’annonce. Le moment est venu de passer du discours aux actes. Il s’agit de mettre en œuvre sans délai et sans faux-fuyant les réformes profondes de nature à restaurer la confiance des Français dans leurs institutions. Pour ce faire, l’engagement de tous – élus, responsables politiques, acteurs de la société civile et citoyens – est à la fois indispensable et urgent.
Il est d’autant plus urgent d’agir que la crise de confiance des citoyens envers leurs institutions atteint des niveaux record, mettant en péril les fondements mêmes de notre contrat social.
Intérêts privés primant sur l’intérêt général, coups de boutoir répétés portés à l’indépendance de la justice, cumul des mandats, opacité du lobbying, absence de réel contrôle citoyen sur l’action des élus : de trop nombreuses dérives liées au manque de transparence et d’intégrité de la vie publique, et héritées d’une conception dépassée de l’exercice du pouvoir, ont largement contribué à cette crise de confiance.
Notre campagne «Avec la transparence, la démocratie avance», reposera sur une véritable mobilisation citoyenne. Nous invitons tous ceux qui se reconnaissent dans nos propositions à faire pression sur les candidats. Plusieurs outils d’interpellation sont mis à leur disposition sur notre blog qui a vocation à être un lieu de débat. Les internautes peuvent par exemple dès aujourd’hui adresser à partir du blog un message à leurs députés pour leur demander de défendre les propositions de Transparence International France au sein de leur parti. Une pétition de soutien déjà signée par plusieurs personnalités est par ailleurs en ligne. D’autres initiatives dans le but de faire connaître le détail des sept propositions suivront tout au long de la campagne.
Transparence International France publiera en temps réel les réponses des candidats à ses propositions dans le but d’éclairer le choix des électeurs sur des enjeux du débat public devenus incontournables. Comme elle l’a fait pour le mandat de Nicolas Sarkozy, l’association suivra ensuite scrupuleusement la mise en œuvre des engagements de celle ou celui qui sera élu(e) Président(e) de la République.

(1) 1. En finir avec les conflits d’intérêts !
2. Un « Super Procureur » pour une justice réellement indépendante
3. Élu corrompu = 10 ans inéligible
4. Halte au cumul des mandats
5. Garantir la transparence et l’indépendance de l’expertise
6. Pleine lumière sur le lobbying
7. Déontologie : pour un contrôle citoyen !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires
  • 18/09/2011 10:52
  • Par xb93

ANTICOR a rédigé une charte éthique des collectivités territoriales qui aurait méritée d'être citée.

Par exemple, pour lutter contre le cumul des mandats la règle "un seul mandat, une seule fois" révolutionnerait les pratiques politiques actuelles.

A lire...

Cet été, Mediapart vous accompagne partout !

onze euros les trois mois

À cette occasion, profitez de notre offre d'été : 11€/3 mois (soit 2 mois gratuits) et découvrez notre application mobile.
Je m'abonne

L'édition

suivi par 362 abonnés

Les invités de Mediapart

À propos de l'édition

Tribunes, points de vue et libres opinions des invités de la rédaction de Mediapart.