Édition suivie par 151 abonnés

Les mains dans les poches

14 rédacteurs

À propos de l'édition

Actualité et grandes découvertes du livre de poche, des petits formats... Une vie d'poches... Grands textes, prix serrés. A nos plaisirs partagés.

"Sache que le Poche se peint

Selon

les jours et les auteurs
Qu'il se repeint aussi parfois
Selon les modes et les humeurs" (Paul Fournel, Bibliothèque oulipienne)

"Mais à quoi bon détester quand on n'aura pas assez de toute sa vie pour lire les auteurs que l'on aime" (Annie François, Bouquiner)

  • Édition Les mains dans les poches

    Les poires de Naples

    Par | 4 commentaires
    A la suite de la série documentaire d’Arte autour de « l’Apocalypse », relire Les Tablettes de buis d’Apronenia Avitia, apocryphe à la manière de Pascal Quignard, s’est imposé… pour avoir, en contrepoint, le témoignage ultime de la culture conquise.
  • Édition Les mains dans les poches

    Le Manuscrit perdu de Jonah Boyd

    Par | 10 commentaires | 1 recommandé
    Le Manuscrit de Jonah Boyd pourrait être présenté comme un Agatha Christie revu et corrigé par David Lodge, un polar aux airs de campus novel, à moins que ce ne soit l’inverse, un roman sur l’écriture, la création et le crime, comme le montre le lien entre le titre français et le titre original, The Body of Jonah Boyd, clin d’œil à la dernière phrase du livre.
  • Édition Les mains dans les poches

    De la douceur avant toute chose ?

    Par | 10 commentaires
    Après deux romans remarqués et remarquables (La théorie des nuages - une quête quasi borgèsienne d’ouvrages de météorologie ; Fils unique - Jean Jacques vu par son frère) et une incursion, pour Les monstres, dans la série « Découvertes », parus chez Gallimard, Stéphane Audeguy, jeune écrivain trentenaire, s’emploie, sous forme d’abécédaire, à ce Petit éloge de la douceur, qu’il tient à ne surtout pas intituler « manifeste » ou « traité »…
  • Édition Les mains dans les poches

    Pierre Michon, la plus belle écriture de France (pour moi)

    Par | 8 commentaires
    On ne dit jamais le plus beau quand on est journaliste, on prend ses précautions, on dit l'un desplus beaux.Mais, j 'assume! Quelques autres écrivains français ont du style, de la patte, une écriture (au hasard, Quignard, Echenoz, Oster....) mais Michon me laisse la bouche ouverte prête à gober les mouches qui passent.
  • Édition Les mains dans les poches

    Petits éloges

    Par | 14 commentaires | 1 recommandé
    Les ouvrages de cette collection Folio à 2 € ne sont pas vraiment des essais, pas non plus totalement des fictions. Plutôt des motifs et des prétextes, des broderies, des « tapisseries », de « brèves proses », comme l’écrit Patrick Amine dans son texte consacré à la colère, exprimant la sensibilité de chacun des auteurs, leur rapport essentiel ou contrarié à chaque thème, éloges, en définitive, de l’hybridité de la littérature, permettant d’effacer les frontières entre les genres (document, essai, autobiographie, fiction) et de dire des « expériences labyrinthiques ».
  • Édition Les mains dans les poches

    Le roman, quelle invention !

    Par | 2 commentaires | 2 recommandés
    Les éditions Christian Bourgois publient les Assises du roman 2008, 460 pages de textes inédits d’une cinquantaine d’auteurs du monde entier, présentés lors de rencontres, tables rondes et débats organisés, pour la seconde année consécutive, par la Villa Gillet et le journal Le Monde, du 26 mai au 1er juin 2008.
  • Édition Les mains dans les poches

    Couleur café

    Par | 1 recommandé
  • Édition Les mains dans les poches

    Lettres à Milena - Franz Kafka

    Par | 5 commentaires | 2 recommandés
    "La grande facilité d’écrire des lettres doit avoir introduit dans le monde — du point de vue purement théorique — un terrible désordre des âmes : c’est un commerce avec des fantômes, non seulement avec celui du destinataire, mais encore avec le sien propre". Franz KafkaRien de plus honteusement fascinant que la correspondance d’un écrivain.