128. « Elections » Après le Refus de vote massif, Au 2° tour Imposons l’Ecologie !

Les partis qui se sont succédés au gouvernement se réduisent tous à quelques dirigeants. Tous ont laminé nos droits et donnent tous les droits à la police : Mutilations sociales et physiques (une main encore, le 18 juin). Au 1° tour des Régionales 1/3 d’exprimés. Idem au 2° tour ! La politique d’extrême-droite illégitime continuera diffuse, menaçante. (retraites, lois sécurité, renseignement…).

La politique d’extrême-droite conduite par tous depuis une vingtaine d'années continue diffuse, menaçante : nouvelle attaque sur les retraites, lois "sécurité" "renseignement" ; une main arrachée pour faire taire la musique le 18 juin. 

Élections régionales 2021, "performance" des listes RN au 1er tour (nombre d'inscrit.e.s entre parenthèses), source interieur.gouv :

  • Auvergne-Rhône-Alpes (5 403 344) : 211 178  3.91 %
  • Bourgogne-Franche-Comté (1 967 032) : 151 625   7.71%
  • Bretagne (2 493 602) : 121 452   4.87 %
  • Centre-Val de Loire (1 816 435) : 126 489   6.96 %
  • Corse (239 808) : 5 378   2.24 %
  • Grand Est (3 829 952) : 227 775   5.95 %
  • Guyane (101 818) : pas de liste RN
  • Hauts-de-France (4 226 927) : 324 260   7.67 %
  • Île-de-France (7 240 948) : 285 773   3.95 %
  • La Réunion (668 617) : 4 012   0.60 %
  • Normandie (2 384 818) : 149 946   6.29 %
  • Nouvelle-Aquitaine (4 352 306) : 271 771   6.24 %
  • Occitanie (4 220 483) : 341 254   8.09 %
  • Pays de Loire (2 775 345) : 101 951   3.67 %
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur (3 580 639) : 420 633   11.75 %

Moyenne nationale : sur 45 302 074 électrices et électeurs inscrit.e.s, 2 743 497 ont voté RN, soit 6.06 %...  ( merci à GABAS pour ce tableau)

Les partis qui ont gouverné, mais aussi le RN, se réduisent à quelques dirigeants et ont tous perdu leur électorat. Ils ne totalisent que le vote de 1/6 des inscrits. Moins de 15% !  Illégitimité qui ne les empêche pas se considérer avec mandat en blanc.

A un an des présidentielles la crispation des ambitions dictatoriales* provoque des dérapages oratoires et gesticulatoires, entre des groupes politiques rivaux qui ne représentent plus qu'eux-mêmes et se différencient de moins en moins. 

A mesure que la finance néolibérale s'enferre dans ses impasses et étouffe les peuples , les partis ne sont plus que l'émanation des Marchés et de leurs bisbilles.

Dans les ex-métropoles coloniales, les droits fondamentaux sont laminés : droits à la Santé, droit à la Justice, accès au Savoir et à la Culture, droits sociaux.  Et droits du travail : résurgences multiformes du travail contraint** jusque dans les campagnes, et jusqu'au sein des Universités !  Les persécutions de masse pèsent sur les quartiers populaires, visent particulièrement les descendants des colonisés, qui veulent participer à la gestion de leur cité. Et partout, la domination sur les femmes est un enjeu général.

Et sur les foules chassées de leurs pays par les guerres contre les civils. Réfugiés massivement décimés en mer, dans les déserts et montagnes. Les camps d'extermination sont sur les routes de l'exil. Macron y contribue. qui met les Solidaires en jugements iniques.

Ces partis sont en dehors de la société qu’ils piétinent : Ce seront des élections en séparatisme policier.

Leurs ambitions dictatoriales crispent leurs rivalités pour un an encore ! Si nous laissons faire, après les présidentielles, une fois de plus, ils se partageront les tâches et les profits.

Le parti d'extrême-droite a perdu son électorat. Mais la politique d'extrême-droite a été réalisée par le gouvernement actuel et ceux qui précédaient. A chaque réforme, LR exigeait des coupes plus dures et plus rapides. Ils ont siphonné une partie de cet électorat ! 

Les élections, comme procédure démocratiques sont vidées de leur sens, pour bénéficier d’un consentement implicite qui sera utilisé contre nos intérêts. C’est le populisme de droite.

Le 27 juin, sortons de l’abstention, imposons l’écologie et préparons le changement des institutions qui permette de reprendre notre avenir en main.

++++++++++   28 juin

Reconduction des mêmes % d'abstention. Les élus ne représentent que de très faibles % d'inscrits. Encore plus faibles si on considère les 7% non inscrits. 

Le sursaut qui aurait pu facilement installer l'écologie dans les Régions n'a pas eu lieu. 

Il est vrai qu'il ne suffit pas de voter et élire, une dure lutte de tous et de tous les instants aurait été nécessaire pour déjouer les sabotages et blocages que les forces néolibérales auraient mis en place. Et cela nécessite une large mobilisation populaire dans la durée.

 On a vu comment le très beau projet agricole sur la ZAD NDDL qui a été d'abord rasé par l'Armée, puis les projets attaqués sur le plan administratif et judiciaire. A l'encontre du principe néolibéral de la libre entreprise...

On touche du doigt une des formes du pouvoir néolibéral :  écarter systématiquement les populations de toute élaboration des politiques qui n'ont qu'un objectif ; le profit des Marchés.  Les politiques publiques en déplacements, emploi, logement, santé, approvisionnements, enseignement, culture, accueil des exilés....sont détruites. Dans ces conditions, la cérémonie électorale n'a pas de sens.

Chacun est individuellement livré à la broyeuse des marchés, réduit à n'être qu'un consommateur décérébré. 

Les élections ne permettent pas d'éviter une bataille de plus en plus verrouillée par chaque réforme. (Un cran de plus avec la réforme en préparation concernant le Renseignement évidemment tourné contre les mobilisations populaires).

====================

* Le projet de loi confortant le respect des principes de la République est à nouveau examiné
par l’Assemblée nationale, après l’échec de la commission mixte paritaire et une version
durcie par le Sénat. (majorité LR)

** Italie : le syndicaliste Adil Belkhdim tué.   https://blogs.mediapart.fr/salvatore-palidda/blog/210621/italie-le-travailleur-adil-belakhdim-tue-violence-assassine-contre-travailleurs-qui-refusent    Appel  :  https://zimbra.free.fr/service/home/~/Appel-loi-separatisme-Il-est-encore-temps-def-1.pdf?auth=co&loc=fr&id=352040&part=2

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.