Édition suivie par 337 abonnés

Les mots piégés du néolibéralisme

5 rédacteurs

À propos de l'édition
Nos actions, nos comportements individuels et collectifs sont liés aux images et représentations que nous avons  de la société.

Le gouvernement UMP, puis toutes les instances néolibérales ont

proclamé publiquement les règles d’or, mots sacrés et appeaux destinés à nous faire adhérer à notre propre exploitation. Ainsi, la finalité du profit financier s’impose à tous et domine toutes les activités humaines, comme naturelle.

Le but des rédacteurs  est d’opposer la réalité à chacun de ces mots et formules sacrés.

Pour autant nous ne nous considérons pas comme des émancipés fondés à enseigner des gens aliénés.

Chacun a percé une part des tromperies, et tous y sommes encore soumis.

C’est l’épreuve du vécu qui décille. Les discours n’ont de portée que s’ils font écho à un vécu.

Comme le processus d’émancipation, ce travail sera sans fin, et chaque mot sera traité plusieurs fois au fil du temps.

 Aussi attendons-nous beaucoup d’un apport d’expérience par les commentaires, pour un travail collectif, et pour élargir le groupe des rédacteurs.

  Une série intitulée RESISTER CREER complète cette Edition pour faire connaître un éventail de dissidences à l'ordre néolibéral.

  • Édition Les mots piégés du néolibéralisme

    146. "Inflation"

    Par | 3 recommandés
    Nous ne produisons plus ce que nous consommons. Pas même les composants électroniques omniprésents, ni les médicaments ! Nous sommes totalement dépendants des marchés et des traders qui se gavent jouant des pénuries et de spéculations, hors contrôle. La hausse des prix générale et irrationnelle écrase nos salaires et notre monnaie. Dictature des multinationales sur le monde.
  • Édition Les mots piégés du néolibéralisme

    145. "Je suis le seul lobbyiste." Lemaire au Parlement.

    Par | 5 recommandés
    Session Parlementaire de juillet 22 : le gouvernement en bouclier protecteur des profits scandaleux des multinationales. Et bras armé de leur pouvoir sur notre pays. Comme de tous autres pays de la planète.
  • Édition Les mots piégés du néolibéralisme

    144. Au nom de l'"Innovation". nos lois protectrices sont écrasées

    Par | 2 commentaires | 4 recommandés
    Sous couvert d'INNOVATION, le parrainage présidentiel garantit aux entreprises et spécialement multinationales, de pouvoir librement ignorer les lois du pays, et ainsi contourner la fiscalité et les lois du travail, voire ne pas les déclarer en les désignant comme "independants" .Le président apportera l'enrobage humaniste et onction de progrès.
  • Édition Les mots piégés du néolibéralisme

    Etat des lieux 2. ... La vie humaine menacée.

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Sites miniers empoisonnés dans l'Hexagone et en Outremer. L'extinction des espèces et la mort d'écosystèmes menacent les populations les plus pauvres. Captages abusifs de l'eau douce trop souvent polluée. Lourdes perturbations des océans. Déchets nuclaires. Aboutissement de 50 ans du système néolibéral totalement hors contrôle.
  • Édition Les mots piégés du néolibéralisme

    143. "Fake News" : un métier support du pouvoir néolibéral.

    Par | 1 recommandé
    Macron-le-Vertueux a sacrifié une ministre pour "anéantir les Fake News". A ce moment, d'autres ministres se dépensaient en intox et fatwas contre des universitaires. Des milliardaires animaient des médias amplificateurs d'intox. Des officines d'intox prolifèrent. Et la suppression de la redevance de l'audiosisuel va mettre l'audiovisuel public aux ordres. NUPES seule sur le ring parlementaire.
  • Édition Les mots piégés du néolibéralisme

    Etat des lieux 1. : impasse de l'économie néolibérale mondialisée.

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Nous avions bien vu l'aberration que toutes les productions se délocalisent sur les pays les plus pauvres, et que nos approvisionnements passent par des transports déments. C'est devenu INGERABLE ! Et le banditisme pullule pour se gaver de toutes les pénuries."Inflation". IMPASSE de l'économie néolibérale qui lance de pretendues "relocalisations" pour soustirer de nouveaux financements publics.
  • Édition Les mots piégés du néolibéralisme

    142. Président des Etats-Unis

    Par | 1 recommandé
    Il y a quelques mois, une étudiante française aux États-Unis me demandait de l'aide pour un devoir de Sciences Humaines et Sociales dont le sujet était « que feriez-vous si vous étiez président des États-Unis d'Amérique ? » Voici donc ma réponse.
  • Édition Les mots piégés du néolibéralisme

    RC 160. Vraie Gauche a surgi. Le refus de vote est devenu absurde !

    Par | 3 commentaires | 1 recommandé
    Depuis plus de 15 ans, est engagée la politique néolibérale mondialisée. Macron l'a poussée à son terme : sape de notre démocratie, profits des grands groupes mondiaux sans limites, à nos dépens. C'est un programme d'extrême-droite. Vraie Gauche s'est constituée ! Aidons les 53 % de refus de vote à voir que ça change la perspective !
  • Édition Les mots piégés du néolibéralisme

    141. "CNR"

    Par | 1 recommandé
    "Conseil national de Refondation". Une fois de plus Macron veut capter notre consentement et faire l'INVERSE de l’annonce. Notre démocratie issue de la Libération, était héritée du CNR, le Conseil Nationale de la Résistance, a soudé le fonctionnement de nos Service Publics, porteurs de nos droits et de l'intérêt public. Macron a achevé leur dévoiement-destruction lancé par les réformes 2007
  • Édition Les mots piégés du néolibéralisme

    RC 159. Combattre la suppression du corps diplomatique.

    Par | 3 commentaires | 4 recommandés
    Ne plus avoir de corps diplomatique, c'est disparaître en tant que nation dans le monde. Macron a lancé sa dispersion dans les ministères dès 2023. Sans aucun débat parlementaire sur le fond. Le bras armé du néolibéralisme dans notre pays ne supporte pas que les diplomates discutent son action.