Édition suivie par 336 abonnés

Les mots piégés du néolibéralisme

5 rédacteurs

À propos de l'édition
Nos actions, nos comportements individuels et collectifs sont liés aux images et représentations que nous avons  de la société.

Le gouvernement UMP, puis toutes les instances néolibérales ont

proclamé publiquement les règles d’or, mots sacrés et appeaux destinés à nous faire adhérer à notre propre exploitation. Ainsi, la finalité du profit financier s’impose à tous et domine toutes les activités humaines, comme naturelle.

Le but des rédacteurs  est d’opposer la réalité à chacun de ces mots et formules sacrés.

Pour autant nous ne nous considérons pas comme des émancipés fondés à enseigner des gens aliénés.

Chacun a percé une part des tromperies, et tous y sommes encore soumis.

C’est l’épreuve du vécu qui décille. Les discours n’ont de portée que s’ils font écho à un vécu.

Comme le processus d’émancipation, ce travail sera sans fin, et chaque mot sera traité plusieurs fois au fil du temps.

 Aussi attendons-nous beaucoup d’un apport d’expérience par les commentaires, pour un travail collectif, et pour élargir le groupe des rédacteurs.

  Une série intitulée RESISTER CREER complète cette Edition pour faire connaître un éventail de dissidences à l'ordre néolibéral.

  • Édition Les mots piégés du néolibéralisme

    Macron, LePen sont sur les mêmes rails...

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Non l'un ne représente pas les couches supérieures. Ni l'autre les couches populaires du pays. Ils ne s'opposent pas :  Ils sont rivaux. L'un et l'autre trompent l'électorat  Ils sont sur les mêmes rails.  A degré et vitesse d'avancement différents.
  • Édition Les mots piégés du néolibéralisme

    Documents de référence

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Fin de quinquennat. Fin de prise de pouvoir du néolibéralisme sur notre pays et sur le monde. De nombreux documents expriment une synthèse ou un état des lieux. Le 2° tour 2022 consolidera cette prise de pouvoir. Le fascisme du 21° s. en élaboration sur tous les continents, en guerre contre les peuples qui ne cessent de se battre pour survivre.
  • Édition Les mots piégés du néolibéralisme

    Bilan politique : les proies. Les prédateurs, rabatteurs, filets et soustraitants.

    Par
    Bilan politique. Les proies, travailleurs des villes et des campagnes / Les prédateurs, grandes structures qui enserrent la planète, dont les structures militaro-policières / Leurs rabatteurs : politiciens, technocrates, soustraitants et influenceurs médiatiques / Leurs filets : les institutions et services publics dévoyés / Et le systèmes des marchés invasifs qui imposent leur loi par monopoles
  • Édition Les mots piégés du néolibéralisme

    RC 155. A voir : l'exposition de peintres algériens à l'IMA.

    Par | 1 recommandé
    L'IMA, Institut du Monde Arabe, présente une exposition de peintres algériens. Dans l'ambiance de racisme qui se redéploie et que nous combattons, cette exposition est une façon importante de rencontrer ce peuple, par sa culture. En plus des rencontres individuelles que nous pouvons avoir dans l'hexagone même chaque jour.
  • Édition Les mots piégés du néolibéralisme

    RC 154. Un manifeste de résistance féministe contre la guerre

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Je reproduis ici un manifeste féministe international aux côtés du peuple ukrainien qui exige un cessez-le-feu, aux côtés des citoyen-ne-s russes en résistance qui exigent l’arrêt de l’occupation militaire. La guerre est irréconciliable avec valeurs et objectifs essentiels du mouvement féministe. Pour la paix, la coexistence des peuples et une solution démocratique aux conflits. Michel-Lyon.
  • Édition Les mots piégés du néolibéralisme

    Bilan : "la dette publique" du quinquennat, rendre des comptes.

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    "la dette publique" du quinquennat. Rendre des comptes par double inventaire détaillé. 1. Publier le montant de dette que l'on nous a fait rembourser au cours de ce quinquennat ? Publier la liste chiffrée des dépenses qui ont justifié ce montant.  2. Publier la liste des dépenses publiques qui constitueront le montant de dette qu'on nous fera payer après.
  • Édition Les mots piégés du néolibéralisme

    Bilan en géographie politique

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    L'invasion-colonisation de l'Ukraine par la Russie menace l'Europe, nous amène à faire notre bilan de l’Empire : 2 siècles de guerres coloniales. Car débute l'ère du néolibéralisme mondialisé, qui a déjà investi notre économie et notre État. Monde néolibéral lui-même divisé entre de nouvelles superpuissances conquérantes : les USA veulent contenir l'expansion de la Chine. La Russie vise l’Europe.
  • Édition Les mots piégés du néolibéralisme

    Quinquennat 2017-2022. L'HEURE des COMPTES est venue.

    Par | 2 recommandés
    Hommage aux civils tués ou blessés par armes de police - à l'occasion de manifestations - ou autres circonstances. 1. Liste des dépenses constitutives de la dette qu'on nous fera rembourser. 2. variation d'effectifs de chaque Fonction Publique. 3 Productions qui ont quitté le pays depuis 2017. 4. Nombre d'ha de terre arable bétonnés. 5. Tonnage de pesticides et de tueurs d'abeilles. ...
  • Édition Les mots piégés du néolibéralisme

    138. "Illégitime "

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    Alors que nous arrivons à la fin du quinquennat d'Emmanuel Macron, durant lequel tous les actes de contestation ont été rendus illégaux et sanctionnés ; il est important de rappeler à quel point cet individu est illégitime au poste de président de la République française.
  • Édition Les mots piégés du néolibéralisme

    137. "Election présidentielle" ? Mais le trône est vide !

    Par | 4 recommandés
    Le locataire 2017-2022 a achevé de détruire la capacité des fonctions publiques à répondre aux attentes du peuple  Et l'offre à but lucratif méconnaît le peuple. Le trône ne contient qu'un influenceur. Face aux luttes il n’y a que la police ! Pas d’interlocuteur ! Le pouvoir réel est tenu par les Marchés. Le colonialisme du 21° siècle est en construction. Comment s'en défaire ?