Billet de blog 14 févr. 2014

Rédaction Lycéenne
Abonné·e de Mediapart

Top 15 des bonnes raisons de faire du latin et/ou du grec au lycée

Les Tops c'est l'histoire d'une vie (enfin pas vraiment puisqu'on a 16 ans mais ça fait sympa, t'as vu), c'est surtout une idée (de génie) de 2 rédacteurs qui veulent faire rire en faisant des listes humoristiques sous forme de tops, saupoudrés de jeux de mots de très mauvais bon goût, autour de la vie lycéenne. Contemplez. Et riez. Avec le sourire, merci.

Rédaction Lycéenne
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les Tops c'est l'histoire d'une vie (enfin pas vraiment puisqu'on a 16 ans mais ça fait sympa, t'as vu), c'est surtout une idée (de génie) de 2 rédacteurs qui veulent faire rire en faisant des listes humoristiques sous forme de tops, saupoudrés de jeux de mots de très mauvais bon goût, autour de la vie lycéenne. Contemplez. Et riez. Avec le sourire, merci.

Top 15 des bonnes raisons de faire du latin et/ou du grec au lycée

Ca y est, c'est la rentrée. Avec un peu de chance vous faites partie de ces jeunes personnes qui vont découvrir les joies des options, et si vous êtes encore plus chanceux vous avez pris latin et grec. Vous commencez à regretter parce que «ça fait quand même 3h de plus que les autres par semaine», mais pas d'inquiétude, vous avez bien fait, Platon & Co vous en sont déjà reconnaissants. Voilà 15 raisons de ne pas abandonner dès le premier cours...

1- Pour se retrouver dans une bonne classe :

Oui, les classes à options sont souvent celles rassemblant les latinistes, hellénistes et espagnols 3ème langue parce qu'allemand LV1. Un bon groupe de têtes d’ampoule, et aucun risque de se retrouver dans la classe rassemblant 18 redoublants et 4 mecs qui bavent et ne savent pas épeler leur prénom. Ce qui, sur le fond, est quand même moins drôle.

2- Pour connaître le nom des maladies si on fait médecine :

Parce que c'est extrêmement utile de savoir ce que c'est qu'une Onychopachydermopériostite psoriasique ... (moi je sais).

3- Pour enrichir sa culture générale d'histoires atroces :

Plongez-vous dans les affres de la mythologie grecque, avec incestes, ragoût à base de mômes, des dieux complètement obsédés du sceptre (if you know what I mean), et moult autres réjouissances. Autant d'exemples que vous pourrez toujours réutiliser en philo.

4- Parce que ça fait des points en plus au bac :

Oui ne dites pas le contraire on sait que c'est votre motivation ! Sinon vous n'iriez pas vous demander ce que pense Aristote a propos de la vie politique établie à son époque ...

5- Parce que vos parents vous y ont forcé :

Ils trouvaient que faire toutes les corvées de la maison ce n'était pas suffisant alors ils ont juste coché une case en le faisant exprès (les pourritures !)...

6- Pour le plaisir (sadique) :

Vous avez bien envie de morfler de toutes les atrocités que votre prof a fait endurer à votre frère/sœur. Et oui, les profs ont une bonne mémoire des noms et, en général, ils sont plutôt physionomistes. Malheureusement ...

7- Pour des voyages around the world (ou presque) :

C'est un avantage non négligeable: en prenant grec, vous partirez peut-être à la découverte d'Athènes, des musées, de l'acropole, ou bien vers la magnifique Sicile et ses non moins magnifiques siciliennes. C'est quand même autre chose que 2 semaines dans le Vercors (pour étudier le rôle des nappes phréatiques dans la reproduction des chèvre, qu'ils disent !).

8- Pour pouvoir se la raconter en maths et en physique :

«Monsieur/madame, vos sigmas sont mal faits, et les deltas aussi d’ailleurs». Vous allez passer pour un petit con, c'est vrai, mais vous allez remettre en place un prof de math et ça, ça n'a pas de prix.

9- Pour regarder de bons films à la fin de l’année :

En anglais, on a traditionnellement droit à Forrest Gump pour la septième année consécutive, et en espagnol vous aurez sûrement le droit de chanter un Manu Chao. En grec, vous aurez droit à de la nouveauté, du frais : vous pourrez regarder un vieux péplum avec effets spéciaux à base d’aquarium et de pâte à modeler. Trop cool !

10- Pour déclarer sa flamme :

Le latin, ça fait intelligent  (quoiqu'un peu prétentieux), ça fait plutôt "personne sûr de lui/d'elle" au début. Puis il/elle vous balance  un rosa-rosae-rosam dans la gueule accompagné d'un « face de "mus" ». Bien tenté.

11- Parce que ça fait classe sur un CV :

 C'est sûr que c'est plus classe que "5 ans de flûte à bec" ou que "spécialiste de l'origami" ou encore que "maître des coloriages en tous genres" ... C’est bon, vous êtes bien parti pour réussir dans la vie.

12- Pour pouvoir fièrement lire ce qu’il y a écrit en grec sur les emballages :

Bon là, l'utilité est plutôt réduite, c'est vrai. Mais qui n'a jamais ouvert un paquet de céréales au petit déj’ en lisant tous les ingrédients ? Maintenant vous pourrez aussi lire fièrement la liste des ingrédients en grec sur vos Coco Pops. Vous êtes de sacrés winners.

13- Parce que vous aimez ces moments où votre grand-mère (ré)apprends que vous faites du latin :

Quand elle vous demande innocemment "Alors tu sais dire quoi en latin ?" ... Après plusieurs secondes (minutes) d'hésitation vous finissez par répondre misérablement ... "Veni, Vidi, Vici ..." Et à ce moment précis vous pensez ne rien avoir appris en latin…ce qui est le cas bien sûr.

14- Pour rendre honneur à vos ancêtres :

Vous savez très bien qu'un de vos ancêtres avait la classe camping (serviette + sandales en cuir). Vous devez le venger pour cet affront, ou vous irez croupir aux Flots Bleus.

15- Parce que c'est utile dans la vie de tous les jours !

 Regardez, l'autre jour on s'est demandé d'où pouvait provenir le mot "libation",  et bien figurez-vous que grâce au latin ... euh ... vous lisez toujours ... oui on sait qu’on est bizarre ...

l’Inébranlable, www.journal -ine.com, Lycée Edouard Branly (94).

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Services publics
RER B : voyage sur la ligne qui déraille
Le RER B est la deuxième ligne de train la plus chargée d’Europe, et pourtant elle souffre de nombreuses tares : quatre terminus, un tunnel partagé avec le RER D et, surtout, un sous-investissement chronique de la part de la région et de l’État. Les usagers souffrent, les conducteurs aussi.
par Khedidja Zerouali
Journal — Migrations
Étrangers sous OQTF : la justice recadre la préfecture de Seine-Maritime
Le tribunal administratif de Rouen vient de débouter la préfecture qui demandait aux gestionnaires de centres d’hébergement d’urgence d’exclure de leur dispositif « insertion » les étrangers en situation irrégulière faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire exécutoire. Une décision qui vient contredire les circulaires et les récents engagements du ministère de l’intérieur.
par Manuel Sanson
Journal
La précarité étudiante s’enracine et le gouvernement répond à côté
Le gouvernement vient de débloquer 10 millions d’euros pour soutenir les associations qui agissent en faveur des étudiants précaires. Seulement, les principaux acteurs considèrent que la réponse est insuffisante et attendent des mesures structurelles pour endiguer la pauvreté des étudiants.
par Faïza Zerouala
Journal — Europe
À Mykolaïv, les morts hantent civils et militaires
La ville de Mykolaïv subit depuis des mois le manque d’eau potable et les coupures d’électricité. La région a été bombardée sans relâche par l’armée russe jusqu’à la mi-novembre 2022 et plus de la moitié des habitants a quitté les lieux. Civils et militaires restés sur place racontent leur « cauchemar ».
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Incendie de forêt : les causes ne sont pas que climatiques
[Rediffusion] Les forêts du Sud en particulier demandent beaucoup d'attention pour ne pas prendre feu. Coupe feu, garde-forestiers, défrichages, surveillances, pompiers de proximité, les moyens sont-ils encore là ou ces incendies sont-ils causés par l'impéritie des pouvoirs publics ?
par lecteurfid
Billet d’édition
Reboiser les forêts brûlées est favorisé par une niche fiscale
Si l'investissement forestier offre des possibilités de rendement limitées, il constitue en revanche une niche fiscale qui permet de réduire le montant de son impôt sur le revenu. L'investissement forestier réalisé par une personne domiciliée en France lui permet de bénéficier d'un avantage fiscal, que ce soit au titre de l'impôt sur le revenu ou de l'IFI (impôt sur la fortune immobilière).
par Patrick Cahez
Billet de blog
Vidéo - le gouvernement empêche les débats sur les forêts publiques par 49-3
Il y a un mois, nous avons publié ici une tribune signée par plus de 40 parlementaires, demandant un débat sur l’avenir de l'Office National des Forêts dans la loi de finances avant le 49-3 du gouvernement. Devinez quoi : les débats devaient avoir lieu le 2 novembre à 17h05. Le 49-3 a été activé le 2 novembre à 17h00. Mais tout n'est pas perdu : la suite se joue au Sénat dès mercredi.
par Pour des forêts vivantes
Billet de blog
Des chênes (français) pour la Chine
Fric-frac dans les forêts françaises. Voler du bois n’est pas une mince affaire. Et pourtant, dans les Pyrénées, en Moselle, en Vendée, dans le Nord, le brigandage se multiplie. A l’heure des drones, GPS et autres trackers… (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement