mot de passe oublié
1 euro 15 jours

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Accédez à l'intégralité du site en illimité, sur ordinateur, tablette et mobile à partir d'1€.

Je m'abonne
Le Club de Mediapart jeu. 29 sept. 2016 29/9/2016 Dernière édition

Aux premières loges de l'Opéra du Met au prix d'un cinéma !

Robert Lepage en direct au Met pour la Damnation de Faust
Au cinéma, le 22 novembre. Y serez-vous ? Moi oui !
Le 22 novembre prochain, grâce à la haute technologie et à la magie du cinéma HD, les fans de Robert Lepage et de l'Opéra du Met un peu partout dans le monde pourront assister à la transmission en direct de la Damnation de Faust, opéra d'Hector Berlioz dirigé par James Levine. Inutile de vous dire que j'ai déjà mes billets parce que l'on ne rate pas un tel événement, d'autant que cette production multimedia hors de l'ordinaire est accolée au nom de Robert Lepage. Juste cela suffit à créer l'événement. Imaginez l'anticipation des mélomanes !

 

Voici de quoi mettre l'eau à la bouche :
http://www.metoperafamily.org/metupload/video/Faust/index.html

 

La beauté du cinéma, c'est que vous y êtes installés confortablement -- et à prix défiant toute concurrence -- aux premières loges pour assister à la transmission en direct et en haute définition à la dizaine d'opéras captés tout au long de la saison.

À l'entracte, on vous invite à visiter les coulisses et l'arrière-scène tandis que tout le monde s'affaire à la régie, aux décors, aux costumes et à la captation technique dans un brouhaha bien sypathique. On a vraiment l'impression d'appartenir à la communauté des opéraphiles.

 

Ce fut un coup magistral pour l'Opéra du Met que d'offrir l'opéra en direct. C'est la démocratisation de la culture en pleine action qui ne fait l'économie d'aucun moyen moderne pour piquer la curiosité des uns qui viennent 'juste pour voir' et des autres inconditionnels accros.


Liste des cinémas au Canada :
http://www.cineplex.com/Events/MetOpera/cineplextheatres.aspx


Liste des cinémas en france :
http://www.classiquenews.com/lire/lire_actualite_musicale_detail.aspx?id=1339

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires
Samedi idéal pour le cinéma : il fait très froid pour la saison, déjà - 10 - 15 C. Mais qu'à cela ne tienne, Cinéplex jouait ' à guichets fermés ' partout à Montréal. Je suis arrivée avec 45 minutes d'avance et la salle à Kirkland était déjà pleine aux trois-quarts !!! La Damnation de Faust (Hector Berlioz) en direct du Metropolitan Opera est une réussite technologique à tous les points de vue : voix somptueuses, mise en scène magistrale, direction des choeurs et de l'orchestre impeccable, bref, les amateurs et trices n'ont pas été déçus. Côté athlètes de la voix et du jeu, je donne la palme à la basse John RELYEA dans une incarnation méphistophélique de grande sensualité, brillante d'apparat et d'expressivité. Une belle voix riche et juste, aussi séduisante que l'homme dont la diction est parfaite. Il m'a semblé toutefois que le ténor Marcello Giordani en Faust n'était pas tout à fait à l'aise dans son rôle un peu compliqué par ses capacités vocales et dramatiques moins nuancées, ou écrasées par les prestances de Relyea et de Susan Graham en Marguerite sublime. Côté athlète du génie scénique, l'on est tous à l'heure de Robert Lepage, c'est-à-dire en pleine modernité où la chorégraphie des tableaux virtuels, des danseurs et des acrobates crée l'événement. Ce n'est pas juste une projection d'images, c'est la juxtaposition de tableaux qui bougent en phase avec la partition, le fil dramatique et les émotions. Rien n'est statique et les 'métaphores scéniques' jouent sur les registres de l'humour, la plastique et le symbolisme en faisant intervenir les diables d'acrobates (c'est le cas de le dire) tout au long. Côté musique, nous nageons en plein romantisme. La musique est archi-connue, ample et nous transporte avec elle dans l'intensité des émotions. Maestro Levine, comme toujours, fait du beau et bon travail. Pour ceux que cela intéresse toujours : Le Met rediffuse l'opéra le 17 janvier 2009 ! J'attends avec impatience de voir le 7 février prochain : Lucia di Lammermoor (Donizetti) avec Anna Netrebko et Rolando Villazón en espérant que celui-ci aura retrouvé sa forme et sa voix... (il a été contraint d'arrêter l'an dernier).

Construisez l'indépendance de Mediapart

onze euros par mois

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et téléchargez notre application mobile.
Je m'abonne

L'auteur

Michèle Dorais

traductrice en entreprise, Montréal, Québec
Montréal - Québec

L'édition

suivi par 11 abonnés

Music Tchat

À propos de l'édition
Music Tchat se veut une espace de conversation sur la musique.

mots-clés