Quand Areva s'attaque à un «pôt de terre»... Aidons notre ami JJMU !

La multinationale AREVA intente un procès en diffamation à JJMU pour avoir relayé un article d’anti-nucléaires qui dénonçait fin juillet 2014 ses pratiques d’auto-promotion au sein d’établissements scolaires de la ville d’Avignon...

La multinationale AREVA m’intente un procès en diffamation pour avoir relayé un article antinucléaire qui dénonçait fin juillet 2014 des pratiques d’autopromotion au sein d’établissements scolaires de la ville d’Avignon. Face au droit, j’ai la loi pour moi, ma bonne foi, la liberté d’expression, mes propos mesurés, la vérification de sources authentiques et fiables (CRIIRAD, Observatoire du nucléaire, Sortir du nucléaire...). Je me sens capable de me présenter au tribunal sans avocat, j’ai seulement besoin de sérénité à partir de conseils judicieux qui m’éviteraient des contre-sens et de grossières erreurs qui pourraient m’être fatales. Les frais de conseils juridiques, de consultations de dossiers, d'envois des pièces et de reprographie, de circulation... dépassent la retraite que je touche. Votre relai renforcera mon énergie et la confiance dont j'ai à me remplir avant la convocation au TGI de Paris le mardi 30 août 2016, à 13h 30. Votre soutien, vos réseaux et vos dons, si modestes soient-ils, me seront précieux.

D'avance merci.

Jean-Jacques M’µ" (blog Mediapart de JJMU)

(pdf, 1 B)

Pour lui venir en aide, lui apporter des conseils... cliquer ici !

Nous pourrions être nombreux à être attaqués par Areva pour la même raison...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.