Maurice Rosy ne rebondira plus

Son nom ne parlera pas beaucoup aux jeunes générations, pour bon nombre de bédéphiles en revanche, Maurice Rosy est indissociable de l’âge d’or de la bande dessinée franco-belge et du journal Spirou. Le scénariste, éditeur, graphiste et dessinateur est décédé le samedi 23 février à l’âge de 85 ans à son domicile parisien.

Son nom ne parlera pas beaucoup aux jeunes générations, pour bon nombre de bédéphiles en revanche, Maurice Rosy est indissociable de l’âge d’or de la bande dessinée franco-belge et du journal Spirou. Le scénariste, éditeur, graphiste et dessinateur est décédé le samedi 23 février à l’âge de 85 ans à son domicile parisien.

Né en 1927 dans le bassin minier de Charleroi, Rosy a tout d’abord été pianiste de jazz avant de débuter au journal Spirou au début des années 50 grâce à Yvan Delporte, légendaire rédacteur en chef qui fera souffler un vent de créativité hors du commun du milieu des années cinquante jusqu’à la fin des années soixante avec Franquin, Roba, Morris, Will, Cauvin, Jijé… et Rosy.

Si ses premiers emplois furent essentiellement d’apporter un regard, d’être un « donneur d’idées » auprès de la rédaction, Rosy s’est rapidement imposé comme un éditeur et un scénariste de talent. On lui doit entre autres la création du mythique personnage de Monsieur Choc pour la série Tif et Tondu (dessinée par Will avec qui il réalisera douze albums), Attila, le chien policier parlant pour Derib, Les aventures de Bobo, l’éternel évadé pour Deliège, le premier scénario de Boule et Bill pour Roba. Pour le Jerry Spring de Jijé, il écrira Yucca Ranch et pour le Spirou et Fantasio de Franquin, il scénarisera Le dictateur et le champignon puis Les pirates du silence...

Après le départ de Delporte en 1968, Rosy quitte Dupuis et la Belgique pour la France et Paris où il entame une seconde carrière d’illustrateur pour la publicité et la littérature jeunesse : on lui doit des campagnes pour la SNCF, Contrex ou Malabar et il signera près d’une quarantaine de couvertures pour Hatier, Bayard et Nathan Jeunesse jusque dans les années 2000.

Eclectique, visionnaire et talentueux, Maurice Rosy réalisait depuis quelques temps son autobiographie en bandes dessinées et dont la publication était prévue à l’occasion des 75 ans du journal de Spirou. Un ouvrage qui restera malheureusement inachevé.

 

 © Pasamonik/Actuabd.com © Pasamonik/Actuabd.com

Maurice Rosy (1927-2013)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.