Depuis 2007, un collectif d’artistes, musiciens, poètes, metteurs en scène, plasticiens, commissaires d’expositions, sociolinguistes travaillent à l’élaboration d’une Encyclopédie de la parole. Ils collectent sur leur site  toutes sortes d’enregistrements,  émissions radios, jeux télévisés, méthodes d’apprentissage de langues,,conversations téléphonique…. En 2013, le metteur en scène Joris Lacoste décide de porter à la scène certains de ces enregistrements et initie le premier volet des « Suites chorales ». Ce sera  « Parlement » , fantastique aventure du langage  reprise il y a quelques semaine à la Maison de la poésie est interprétée par une seule actrice l’extraordinaire Emmanuelle Lafon. Dans le nouvel opus,  Suite  N° 1.  ABC, ils sont 22 acteurs réunis sous la direction musicale du chef  Nicolas Rollet. Tantôt polyphonique, tantôt à l’unisson, cette étonnante chorale va  s’emparer des différents extraits avec pour consigne de  reproduire le plus fidèlement possible l’enregistrement d’origine, inflexions de la voix, rythme, hésitations et respirations, comprises. Le spectacle commence par un brouhaha, on reconnaît celui de la salle juste avant que le public ne soit plongé dans le noir. Puis il y aura l'horloge parlante, la bande annonce de ET, au total quarante "morceaux" pris chacun dans leur langue d'origine .La  scène devient une véritable tour de Babel on y parle chinois, anglais, français, espagnol, Hebreu, Russe  … et même le  bébé !La force du projet, au-delà  de la performance des interprètes réside dans ce qu’il nous raconte la multiplicité des messages que nous recevons quotidiennement. Le reportage au salon de l’agriculture d’une journaliste repris par 22 personnes donnent  à entendre la nature dramatique inhérente à l’information, la répétition d’un « Thank you » sous les applaudissements de la foule nous ramène immédiatement à l’élection de Barack Obama, un cours de mathématique devient une performance en soi. Les acteurs ne jouent rien d’autres que la partition savamment orchestrée. Les corps s’agencent dans l’espace avec une fluidité étonnante.et presque mathématique.  En écoutant, ou plutôt en recevant cette multiplicité de langage, on se rend compte que la musicalité, le rythme d’une phrase nous donne (presque) autant à comprendre  que les mots. Une belle manière de devenir polyglotte !

Présenté au Nouveau Théâtre de Montreuil, Suite N°1 ABC  fait partie d’un parcours de théâtre musical. On pourra prolonger l'expoloration dans les jours à venir avecAlexis Forestier et son « mystère-des-mystères » créé à partir de textes de E.C Cumming. La route passera ensuite  par le Théâtre de l’Echangeur à Bagnolet où sera présenté Tahoé , la nouvelle création de   Sébastien Deray.

 

 

Si vous souhaitez envoyer contribuer à l’encyclopédie de la parole, envoyez vos enregistrements sur le  site  www.encycolpédiedelaparole.org.

 Suite N°1 « ABC » jusqu’au 23 au Nouveau Théâtre de Montreuil  tél: 01 48 70 48 90

Le mystère-des-mystères d’Alexis Forestier du 23 au 30 novembre au Nouveau Théâtre de Montreuil

Tahoé de Sébastien Deray du 9 décembre au 21 au Théâtre de l’Echangeur à Bagnolet

  

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.