5 sur 8, et peut-être davantage

L’Espagne, désireuse de réparer une « erreur » vieille de cinq siècles, va voter une loi qui accordera la nationalité espagnole aux descendants des Séfarades contraints de quitter leur pays. Vient d’être publiée à cet effet une première liste « des noms des Juifs reconnus comme Séfarades ».

Castell, Reyes, Ximenes, Morro, Piris, cinq patronymes sur les huit connus de mes ancêtres minorquins y figurent.  Comme ils vivaient toujours à Minorque bien après l’expulsion, ils sont probablement devenus, dans un premier temps, ces « nouveaux chrétiens » dont certains continuaient à pratiquer en secret leur ancienne religion. L’arbre généalogique de cette branche établi par un cousin, qui remonte jusqu’au XVIIIe siècle, n’en dit rien. Et pour cause… Peu m’importe. Ce n'est pas pour autant que je vais demander la nationalité espagnole. Le plaisir de voir confirmé ce dont je me doutais depuis longtemps me suffit largement.

  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.