Mort et Honneur …Mort et Horreur

La guerre, un massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas - Paul Valéry

Mort et Honneur …Mort et Horreur

 

Un canon, un fusil

Tonnent dans la nuit.

Ici retentit une bombe.

Un trou …pour le soldat une tombe.

 

Où sont les arbres, les oiseaux,

Les joyeux cris d’enfants ?

Perdus. La Mort avec sa faux

S’est installée pour longtemps.

 

Le ciel qu’embrasait le soleil couchant

Semble le témoin d’appels poignants.

Où sont les étoiles ? Là , une apparaît !

Non ! Elle n’est qu’un obus meurtrier.

 

Pourquoi faut-il tant de souffrances ?

Pourquoi un fusil pour ces gamins ?

Ils savent qu’ils n’ont plus de lendemain.

On leur demande leur vie pour cette France.

 

Leur vie compte peu

Pour ceux qui les envoient au feu,

Pour ceux qui, bien planqués,

Attendent le moment de se barrer.

Pour ceux qui, bien planqués,

Seront félicités et décorés.

 

DesMotspour Des Maux

Ecrit en 1967

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.