Poésie Libertaire - J'en ai connu des ouvriers

« Je n'ai jamais dans ma vie fait autre chose que travailler pour me rendre malade quand je jouissais de ma santé, et travailler pour regagner ma santé quand je l'avais perdue. » Giacomo Casanova

J'en ai connu des ouvriers

 

J'en ai connu des ouvriers

Des fiers à bras, des exploités

Ils étaient si souvent à la peine

Que je voulais qu'ils rompent leur chaine

Mais ils n'avaient pas d'autres envies

Que de paraitre en patrons enrichis

Alors ils travaillaient à perdre haleine

Ne comptant plus leurs heures leurs semaines

Ils étaient si fiers de leur oeuvre accomplie

Qu'ils ne percevaient plus qu'ils étaient soumis

 

 A un monde sans scrupule, un univers sans parole

 

L'argent roi qu'ils avaient acclamé

Irait maintenant les décimer

Hier si fiers du beau nom "d'ouvrier"

Ils voyaient maintenant leurs usines fermer

Leurs fils un à un plus désoeuvrés, désorientés

Sentaient, impuissants, leur colère monter 

Et laissant les luttes de naguère pour un monde meilleur

Ils n'avaient plus en leur bouche qu'un discours de rancoeur

 

Thierry Caron

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.