Macron prévoit son avenir à coups de millions...

... d'argent public ! Dans un silence médiatique glaçant !

C'est le site Le Monde Moderne qui publie un article glaçant sur la manière dont Macron veut rééditer le financement de sa campagne à venir sur les deniers publics, d'après un rapport d'enquête à la Présidence de l'assemblée Nationale dont on de demande bien si les médias font simplement leur boulot d'information.

Je cite un extrait de cet article, dans lequel on apprend des choses passionnantes sur la sondo-obsession en "marche", et sur les budgets inouïs alloués à cette passion, celle du "miroir, miroir, Ô mon beau miroir, va donc sonder à leurs frais les avis des gueux et des riens dont l'opinion nous appartient tellement ils sont à ce point-là facilement manipulable " !

[...]

Ainsi, le Service d’information du gouvernement, chargé de réaliser à son compte des enquêtes d’opinions, doit être, au moment de la rédaction du rapport, doté d’une enveloppe de 14,2 millions d’euros en dépense du fonctionnement. Au-delà de cette information qui doit déjà nous faire bondir sur l’ahurissant montant déboursé en sondages et enquêtes d’opinions, on y apprend surtout qu’en octobre 2020, le montant déboursé par ce service était de 26,15 millions d’euros, explosant sa dotation prévisionnelle de 184%. Cela peut alerter sur la sincérité qu’a ce gouvernement à concocter un budget, mais surtout nous laisse songeur quant à la nécessité de réaliser tant d’enquêtes d’opinions, si ce n’est commencer à reproduire le schéma établi en 2016 en plus de se montrer incapable de trancher une décision avant d’engager un sondage sur la popularité de telle ou telle mesure.

[...]

 Et après, il reste peut-être encore des gens pour supposer que ces narcissiques cupides et égoïstes arrivent seulement à "penser" l'intérêt général !

La "démocratie", c'est bien, pour celles et ceux qui ont les moyens, le temps, la puissance financière, .. d'en être les éternels bénéficiaires. On le voit bien dès lors que ce sont exactement les mêmes qui possèdent les outils et les moyens de la "liberté d'expression", cette possession étant le garant absolue de celle-ci.

Les gueux, les riens, les précaires, les jetables, les assignés à résidences, les mutilés, les manifestants, ... c'est tous les 5 ans, qu'ils peuvent être "démocrates" avec un petit papier stupide avec un nom dessus. Et c'est tout. A part ce rituel dérisoire, d'un seul instant "démocratique", c'est ferme ta gueule et consomme, adapte-toi à ton statut de précaire de la vie et des sens, et surtout à la niche.

Les politiques ont 2 obsessions, obsessions auxquelles ils consacrent toute leur énergie : tout faire pour arriver au pouvoir ET tout faire pour s'y maintenir. Cela donne des indications sur qui sont les "politiques".

L'argent étant le nerf de la guerre, toute leur énergie se focalise sur la constitution du bon carnet d'adresses, les soutiens financiers qui vont avec, en comptant sur la "démocratie" pour y arriver. Or, les politiques sont consanguins avec les financiers : mêmes écoles, même classe sociale, ce petit club des très riches.

L'article de Le Monde Moderne nous éclaire un peu sur la pratique de la "démocratie" par ces "élites" perverses, narcissiques, cupides, menteuses, et inutiles. Car avec tout le pognon de dingue que ces "élites" foutent en l'air pour satisfaire leur ego, on pourrait mieux payer les ... soignants.

Ces soignantEs que Méprisant 1er a tant et tant humiliéEs, mépriséEs... alors qu'il s'attribue pour lui un pognon de dingue.

Le problème n'est pas tant de se débarrasser de Méprisant 1er, mais bien d'en finir avec ce monde-là, ce monde qui permet à un Méprisant d'arriver au pouvoir et d'y mener une politique de classe, tout pour la sienne et rien pour les autres.

Bruno Latour en parle par ici : "Ce virus est là pour nous préparer à l'épreuve suivante, le nouveau régime climatique"

Car il y a quand même urgence à prendre une autre direction, d'en finir avec le dogme de "l'économie", qui produit à la fois un eimmense richesse financières pour une poignée d'ultra-riche ET la destruction de notre environnement !

Et Fédéric Lordon aussi, d'une autre manière, ci-dessous. D'une manière générale, tout Lordon est à recommander. C'est parfois drôle, parfois flippant...

ABATTRE LE CAPITALISME : MODE D'EMPLOI - FRÉDÉRIC LORDON © Le Média

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.