Blog suivi par 5 abonnés

Le blog de edmond.harle

  • L’économie atrophiée par l’idéologie gestionnaire totalitaire

    Par | 2 commentaires
    L'idéologie gestionnaire a réduit l'économie à la science de la gestion en lui donnant le nom de "sciences économiques" à la place du terme "économie politique" qui signifiait le rapport entre les humains et l'activité économique dont l'orientation et les choix étaient éminemment politiques et non scientifiques au sens d'une vérité unique et incontournable.
  • L’économie atrophiée par l’idéologie gestionnaire totalitaire

    Par
    L'idéologie gestionnaire a réduit l'économie à la science de la gestion en lui donnant le nom de "sciences économiques" à la place du terme "économie politique" qui signifiait le rapport entre les humains et l'activité économique dont l'orientation et les choix étaient éminemment politiques et non scientifiques au sens d'une vérité unique et incontournable.
  • La CLASSE DOMINANTE A ROMPU LE CONTRAT SOCIAL De SOLIDARITÉ

    Par
    Alors que Macron présente la réduction des impôts des plus riches comme une modernisation nécessaire, la campagne des primaires aux USA montre que, là-bas, au pays des inégalités sociales, la réduction des impôts des riches est présenté comme un choix politique antisocial et passéiste. La nécessité de taxer les plus riches y devient très populaire, ce qui n'est que le retour à un passé récent
  • La CLASSE DOMINANTE A ROMPU LE CONTRAT SOCIAL De SOLIDARITÉ

    Par | 1 recommandé
    Alors que Macron présente la réduction des impôts des plus riches comme une modernisation nécessaire, la campagne des primaires aux USA montre que, là-bas, au pays des inégalités sociales, la réduction des impôts des riches est présenté comme un choix politique antisocial et passéiste. La nécessité de taxer les plus riches y devient très populaire, ce qui n'est que le retour à un passé récent
  • La CLASSE DOMINANTE A ROMPU LE CONTRAT SOCIAL De SOLIDARITÉ

    Par
    Alors que Macron présente la réduction des impôts des plus riches comme une modernisation nécessaire, la campagne des primaires aux USA montre que, là-bas, au pays des inégalités sociales, la réduction des impôts des riches est présenté comme un choix politique antisocial et passéiste. La nécessité de taxer les plus riches y devient très populaire, ce qui n'est que le retour à un passé récent
  • MACRON : TOUJOURS LE MÉPRIS !

    Par | 2 recommandés
    Mais pourquoi ces couplets que l’on croyait prohibés dans la bouche des gouvernants depuis 1945 ? Parce que Macron vient de réduire à la misère des milliers de chômeurs, qu’il veut réformer la retraite pour réduire à la précarité des millions de retraités.
  • VERS LA PLOUTOCRATIE UNIVERSELLE

    Par | 1 recommandé
    Quand les grandes sociétés mondialisées accaparent les fonctions de l’État c’est la démocratie qui meurt, c’est un monde d’exploitation, d’oppression, de misères et de violence privée et non légitime qui s’instaure
  • VERS LA PLOUTOCRATIE UNIVERSELLE

    Par
    Quand les grandes sociétés mondialisées accaparent les fonctions de l’État c’est la démocratie qui meurt, c’est un monde d’exploitation, d’oppression, de misères et de violence privée et non légitime qui s’instaure
  • Rallumer le flambeau de l’espérance sociale

    Par
    Face à la mondialisation financière, il faut proposer l’utopie d'un contrat social de progrès humain, social, démocratique et écologique à vocation universelle. Mettre la robotique, le numérique et l'intelligence artificielle, au service des humains alors que les financiers e en font un instrument d'exclusion et exploitation des humains et de la terre.
  • SUPPLIQUE AUX ÉLECTEURS EUROPÉENS

    Par
    Voter pour la démocratie c’est voter contre Macron, contre Le Pen et contre tous leurs complices de droite ou socialistes. C’est voter pour une Europe qui invente un nouveau contrat social de progrès humains social et démocratique pour mettre la révolution robotique au service des humains alors que Macron veut le mettre au service de l’exploitation des humains.