Blog suivi par 5 abonnés

Le blog de edmond.harle

  • UNE ANNÉE 2020 de MOBILISATION pour le PROGRÈS SOCIAL

    Par
    "Nous, quand nous étions vivants, nous regardions ceux qui avaient mieux que nous comme des modèles et nous nous battions pour que leurs droits deviennent le code du travail, pour que chacun puisse en profiter" .
  • Un nouveau ministre pour nos retraites qui donne froid dans le dos.

    Par | 3 commentaires | 9 recommandés
    En 2 mois de travail chez Auchan, en 2019, Laurent Pietraszewsk a gagné 71 872 euros net soit 35 936 euros par mois, plus de 5 ans de salaire de SMICARD pour un "petit boulot" complémentaire de son lourd travail de député en 2 mois ! Il va concocter une réforme "aux petits oignons" pour les caissières à temps partiel d'Auchan !
  • Macron : une politique globale contre les humains

    Par | 2 commentaires | 7 recommandés
    Triste semaine pour les français où l’on voit comment des faits qui semblent étrangers les uns aux autres, les indemnités chômages, la retraite, la privatisation d’ADP, la fusion d’une entreprise privée, les mesures contre les migrants, révèlent le même visage de la politique de Macron : brader les droits et intérêts des humains au profit de ses amis financiers.mental aux soins
  • Assassinat de la Sécurité Sociale par Macron

    Par | 23 recommandés
    La Sécu, imaginée par les Résistants aux heures les plus noires de l’histoire de l’Europe pour sécuriser notre vie de la naissance à la mort et garantir la maternité, l’éducation des enfants, la santé et la vieillesse est condamnée par Macron a une mort programmée pour livrer notre santé et notre vieillesse à ses maîtres financiers.
  • L’économie atrophiée par l’idéologie gestionnaire totalitaire

    Par | 1 commentaire
    L'idéologie gestionnaire a réduit l'économie à la science de la gestion en lui donnant le nom de "sciences économiques" à la place du terme "économie politique" qui signifiait le rapport entre les humains et l'activité économique dont l'orientation et les choix étaient éminemment politiques et non scientifiques au sens d'une vérité unique et incontournable.
  • L’économie atrophiée par l’idéologie gestionnaire totalitaire

    Par
    L'idéologie gestionnaire a réduit l'économie à la science de la gestion en lui donnant le nom de "sciences économiques" à la place du terme "économie politique" qui signifiait le rapport entre les humains et l'activité économique dont l'orientation et les choix étaient éminemment politiques et non scientifiques au sens d'une vérité unique et incontournable.
  • L’économie atrophiée par l’idéologie gestionnaire totalitaire

    Par | 2 commentaires
    L'idéologie gestionnaire a réduit l'économie à la science de la gestion en lui donnant le nom de "sciences économiques" à la place du terme "économie politique" qui signifiait le rapport entre les humains et l'activité économique dont l'orientation et les choix étaient éminemment politiques et non scientifiques au sens d'une vérité unique et incontournable.
  • L’économie atrophiée par l’idéologie gestionnaire totalitaire

    Par
    L'idéologie gestionnaire a réduit l'économie à la science de la gestion en lui donnant le nom de "sciences économiques" à la place du terme "économie politique" qui signifiait le rapport entre les humains et l'activité économique dont l'orientation et les choix étaient éminemment politiques et non scientifiques au sens d'une vérité unique et incontournable.
  • La CLASSE DOMINANTE A ROMPU LE CONTRAT SOCIAL De SOLIDARITÉ

    Par
    Alors que Macron présente la réduction des impôts des plus riches comme une modernisation nécessaire, la campagne des primaires aux USA montre que, là-bas, au pays des inégalités sociales, la réduction des impôts des riches est présenté comme un choix politique antisocial et passéiste. La nécessité de taxer les plus riches y devient très populaire, ce qui n'est que le retour à un passé récent
  • La CLASSE DOMINANTE A ROMPU LE CONTRAT SOCIAL De SOLIDARITÉ

    Par | 1 recommandé
    Alors que Macron présente la réduction des impôts des plus riches comme une modernisation nécessaire, la campagne des primaires aux USA montre que, là-bas, au pays des inégalités sociales, la réduction des impôts des riches est présenté comme un choix politique antisocial et passéiste. La nécessité de taxer les plus riches y devient très populaire, ce qui n'est que le retour à un passé récent