A quoi donc les "Mercredi nazi" auront-ils servis?

Le comportement des forces de l'ordre lors de l'acte 45 a un goût de déjà-vu ... mais les images appartiennent à l'INA.

Lorsque j'avais la télévision, par boutade, je disais du programme FR3, puis Arte : "ah! aujourd'hui mercredi nazi!".

Des tombereaux d'images N&B, des stades plein de nazis, des panzers à plus en finir, des obus qui éclatent en veux-tu, des magasins tagués, des gens qui se prennent des mandales, roués de coups par des soldats....

Et des procès, Pétain, Göring, Heichman.... Pour...? éduquer? scandaliser?

Ce samedi 21 Septembre j'ai vu une vidéo sur laquelle on voit des forces de l'ordre appartenant à la BAC se diriger vers un lieu de manifestation...ils étaient joyeux! L'un d'eux dansait, s'est arrêté pour faire des pompes en pleine rue...heureux quoi!

En élargissant aux violences tout court perpétrées par les forces de l'ordre: ceux qui autorisent ces violences ont franchis ce samedi le droit de figurer dans les archives de l'INA sous la rubrique : "Naissance de la dictature en France 2018-19".

Mais la question demeure: M.Macron a vu les heures et les heures de diffusion de ces programmes; les préfets de police, les préfets, les députés, les gradés de la gendarmerie...et....est-ce que les images ont renforcé la haine de l'autre ou bien développé de la sympathie pour le semblable?

Une autre image : ce couple de touristes gazés, anglais ou anglophones. Quelque chose s'est brisé en moi : je n'appartiens pas à cette France là.

La télévision a désensibilisé un peuple. J'entre en résistance.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.