Edward Sexby
Niveleur
Abonné·e de Mediapart

6 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 nov. 2020

Edward Sexby
Niveleur
Abonné·e de Mediapart

Lettre ouverte à Madame Emmanuelle Wargon

Des milliers de bénéficiaires des allocations logement on reçu cette nuit une lettre de leur CAF annonçant les nouvelles règles de calcul. Sans surprise, les plus précaires seront les premières victimes. Il ne fait pas bon avoir retrouvé un petit emploi après deux ans au RSA.

Edward Sexby
Niveleur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Madame la Ministre,

Comme beaucoup d’autres citoyens, j’ai bien reçu cette nuit la lettre de la CAF m’annonçant du « nouveau » pour les aides personnelles au logement. Vous nous l’aviez promis pour avril, mais cette fois, c’est donc pour de bon. J’y ai appris que « votre CAF s’occupe de tout » et qu’avec ce souci de mieux « s’adapter » à ma situation, celle-ci sera dorénavant « actualisée tous les trois mois ».

La CAF vous informe © Capture d'écran

Ce n’était pas la peine, Madame. Ma situation est stable. Après deux années passées au RSA, j’ai retrouvé en janvier dernier un emploi de 26 heures par semaine. Aux 910 euros net liés à cet emploi, s’ajoutent 210 € de prime d’activité et 270 € d’allocation logement pour un loyer mensuel de 465 €. Le calcul est simple. Une fois mon loyer payé, je vis, heureux, avec 925 € par mois.

Juste une info, Madame. A cause de vos choix, à compter de janvier prochain, mon allocation logement ne sera plus que de 105 €. Je continuerai de payer mon loyer de 465 € à un propriétaire somme toute bien aimable d’accepter de me loger pour si peu. Lui ne verra pas son pouvoir d’achat baisser. J’en suis heureux pour lui.

Le mien se réduira de 165 €. 17% de moins. Je vivrais donc avec 760 euros.

C’est une satisfaction, Madame, de savoir que les 1 980 euros que vous enlevez à mes revenus annuels serviront à financer les allocations logement de plus précaires que moi. Car je sais qu’ils sont de plus en plus nombreux — La politique du gouvernement auquel vous appartenez, en particulier dans l’actuelle crise sanitaire, n’y est pas étrangère.

Satisfaction que je regrette de ne pas partager avec de plus riches. Je ne parle pas de mes amis appartenant aux classes moyennes mais des amis de votre patron qui, quoiqu’ils possèdent beaucoup, ne possèdent pas ce sens de la solidarité.

Je ne méconnais pas, Madame, que les conditions sociales d’existence déterminent les choix et les engagements politiques. Parfois même les révolutions. Je ne doute pas que dans les prochains mois, votre mesure inique — adossée à quelques autres déjà prises ou à prendre par le gouvernement auquel vous appartenez — confirmeront cette thèse.

Recevez, Madame, les salutations qui conviennent.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — Violences sexistes et numérique : ça ne streame pas rond
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique

À la Une de Mediapart

Journal — France
Paris 2024 : une cérémonie d’ouverture entre amis
Le comité d’organisation des Jeux vient d’attribuer le marché de la cérémonie d’ouverture sur les bords de Seine. Le vainqueur : un groupement dont une agence est liée au « directeur des cérémonies » de Paris 2024, qui avait justement imaginé le concept.
par Sarah Brethes et Antton Rouget
Journal — Violences sexistes et sexuelles
Violences sexuelles : ce que révèle l’enquête, classée sans suite, visant le chanteur de No One Is Innocent
Mediapart a consulté la procédure judiciaire visant Marc Gulbenkian, figure du rock français, accusé d’agression sexuelle par l’une de ses proches. Alors que la plainte a été classée le 2 novembre, l’avocate de la victime, qui s’appuie sur un enregistrement versé au dossier, dénonce une « hérésie » et annonce un recours.
par Donatien Huet
Journal — Afrique(s)
En Centrafrique, le groupe Wagner étend son emprise sur le secteur du diamant
Des individus liés à la société militaire privée russe ont créé un bureau d’export de diamants en 2019. Officiellement, son volume d’activité est très modeste. Officieusement, plusieurs acteurs du secteur décrivent un système de prédation qui s’étend.
par Justine Brabant et European Investigative Collaborations (EIC)
Journal — France
Liens de Valérie Pécresse avec Alstom : une enquête ouverte pour prise illégale d’intérêts
Une enquête préliminaire pour prise illégale d’intérêts a été ouverte au Parquet national financier (PNF) après un signalement d’élus soupçonnant Valérie Pécresse d’avoir détenu des stock-options chez Alstom tout en présidant l’autorité de transports Ile-de-France Mobilités (IDFM).
par Agence France-Presse

La sélection du Club

Billet de blog
Expérimenter, oui mais pour quoi faire et pour qui ?
A partir d’un cadre national qui garantit l’unité du système éducatif, il est toujours utile de libérer et d’encourager les initiatives locales si cela favorise la réussite de tous les élèves.
par Delahaye JP
Billet de blog
« Crise de l’École », crise climatique : et si on les mettait en parallèle ?
En scolarisant les enfants de tous les milieux sociaux, l’École s’est « démocratisée ». Mais elle n’a pas changé sa logique élitaire. Dans une large proportion, les enfants d’origine populaire y sont mis « en échec ». En imposant aux pays dominants un standard de vie prédateur et mortifère, le capitalisme a engendré la crise climatique. Quels parallèles entre ces deux crises de la domination ?
par Philippe Champy
Billet d’édition
L’indice de position sociale, révélateur de la ségrégation scolaire
À la suite d'une décision de justice, le ministère de l’Éducation nationale a publié les indices de position sociale de chaque école et collège (public + privé sous contrat). Le Comité National d’Action Laïque analyse la situation dans une note en ligne.
par Charles Conte
Billet de blog
Les inégalités ethno-raciales à l'école (13/15)
Si la classe est le facteur déterminant des inégalités scolaires, des processus ethno-raciaux sont également à l'œuvre. Ce billet présente les principaux mécanismes discriminatoires qui traversent l’école, quand ce n’est pas elle qui les coproduit, afin de mieux comprendre la fragilisation des trajectoires scolaires et sociales des enfants racisés, qu’ils soient français ou immigrés.
par Marcuss