Mélenchon et le fn : de la volonté d'interdire au "ayez pitié"

Question aux insoumis : que s'est-il passé ?

Dans les années 90, Mélenchon appelait à l'interdiction du front national. Il déclarait ainsi en substance au journal Libération le 17 avril 1997 :

"L'arbre du service d'ordre ne doit pas cacher la forêt Front national. Pour demander sa dissolution, je m'appuie sur la loi. Celle de 1936 contre les ligues factieuses. Cette loi a été enrichie en 1972 et spécifie qu'en application de la Convention de New York de 1966 contre la discrimination raciale, «seront dissoutes toutes les associations qui, soit provoqueraient la discrimination, la haine ou la violence envers une personne ou un groupe de personnes, en raison de leur origine, de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, soit propageraient des idées ou théories tendant à justifier ou à encourager cette discrimination, cette haine ou cette violence». C'est le cas du FN. La loi existe. Il ne s'agit donc pas de faire des lois nouvelles contre Le Pen." (1)

 

Vingt ans plus tard, le 9 janvier 2017, sur BFMTV, alors que l'idéologie du front national est demeurée la même, Mélenchon appelle avec le plus grand calme du monde les banques à financer la campagne du parti d'extrême-droite (2) :

"C'est injuste [que les banques françaises ne prêtent pas de l'argent au FN, NDLR] parce que ou bien le Front national est interdit comme un parti dangereux pour la démocratie ou bien c'est un parti qui a des élus, ce qui est le cas, comme les autres. Dans ce cas, il n'y a pas de raison, pour un banquier français, de faire de l'ostracisme. D'ailleurs, les banquiers, en général, n'ont pas de morale. Donc pourquoi tout d'un coup ça leur prend de faire des tris politique.......Je ne plaide pas pour qu'ils aient de l'argent mais je suis d'accord pour leur donner ce coup de pied de l'âne et dire aux banquiers : 'ayez pitié du Front national parce que d'habitude vous n'avez pas de morale alors ne faites pas semblant d'en avoir une cette fois-ci'".

Alors question : qu'est-ce qui, en vingt ans, a changé pour Jean-Luc Mélenchon ?

Comment peut-il, conformément à ses dires, effacer la dangerosité du front national au motif que ce dernier a des élus, ce qui était déjà le cas en 1997 ?

 

(1) http://www.liberation.fr/france/1997/04/17/jean-luc-melenchon-c-est-le-front-national-qu-il-faut-interdire_202444

(2) https://www.youtube.com/watch?v=YlTX7olfE40

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.