"qu'ils mangent de la brioche"

Le pass sanitaire, qui est tellement omniprésent, implique une obligation vaccinale supposée telle. Le sera t-elle ? Le réveil ce sera la gueule de bois : vacciné, tu devras te confiner, être en quarantaine, avoir ton masque, tes deux mètres de distanciation, et surtout tu n'auras pas le droit d'être malade.

La privation de liberté pour avoir l'obligation de ne pas être malade.

Ce pourrait être un titre humoristique d'un "docteur knock" bis repetita en humour noir et dégradant pour l'espèce humaine.

Grâce au pass sanitaire, si vous allez, de votre propre chef acheter de la vitamine D ou C, ou du zinc, ou un anti poux comme l'irvemectine, si si, ça porte un autre nom, et bien, on vous dénoncera.

IRVEMECTINE: vous pouvez trouver directement sur votre moteur de recherche... Pendant qu'il roule encore, profitez en, car, même vacciné, vous en aurez besoin. Et nous ne sommes pas à l'abri de bug en tout genre.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.