Here, there and every aware

Dans la tête de Jean-Claude Van Damme

Au départ, comme j’étais chétif, mon père m’a mis au karaté, j’avais 11 ans et je remember que je ne pensais pas du tout à Macron. D’ailleurs, il n’existait pas encore, il n’était pas born in the France. Ma mission c’était have to be un acteur, pas un marcheur. Même pas un skywalker… un marcheur dans le ciel. Macron, il croit qu’il peut marcher dans le ciel mais le ciel, il ne se laisse pas marcher dessus, you know ? Il est bleu, on le voit bien mais il est là et pas là, c’est la transparency. Moi je courais, sur la terre, on the ground, pour devenir a moviestar.
Je ne suis pas comme Benallo… scuse-me ? Okay, good, my mistake… Benalla, si tu veux. Ça ne me dérange pas. Avant un combat à l’écran, je sais exactement comme ce sera dans le cutting room, la salle de montage, et quand Macron s’est présenté j’ai senti les énergies, l’eau, la terre, le feu et l’air, the four spirits qui me guident, vibrer comme s’ils avaient pris de la coke, tu vois ? Pas de good vibrations. Bad trip. Et là d’un coup, j’ai été aware. J’étais là et en même temps j’étais dans le futur et ça m’a rendu anxieux. Insecure. C’était en même temps hyper féodal pour les pauvres, tu vois et très punk… Like No Future. Et un No Future féodal, c’est pas cool, tu vois ?

Dans notre monde 1 + 1 = 2, 2 + 2 = 4, comme ça on devient selfish, on prend le pognon et on partage pas, c’est le podium de Macron, la pôle position du trader mais si 1 + 1 = 1 ou peut-être que 1 + 1 égale 11 et ça c’est beau. C’est du partage. Chez En Marche ils ne sont pas pour le partage. Ils prennent tout. Pourtant le partage c’est beau. Ce qui est à moi est à nous, ce qui est à nous est un peu à moi et à toi. Je give, tu gives, nous givons… C’est beau.
Mais ces gens, derrière et devant Macron, oui, ils sont à la fois devant et derrière, in front of and behind, ils ne sont pas beaux. Ils communiquent par résultats de profits, c’est très laid… ugly… Nous, le peuple, on communique par les mots, les sons, les ondes. Les baleines le font avec les ondes et les dauphins aussi. Ce sont des animaux très intelligents et ils vivent dans la mer. Nous on vit dans la terre. Comme ils ne peuvent pas parler à cause de l’eau, blblblblblblblblblb, ils envoient des ondes de love et de hate. Mais surtout de love. C’est important le love. Et c’est intelligent.

Alors on réacte, enfin j’espère qu’on va réacter c'est-à-dire faire ce qu’on est supposé faire, travailler, manger… je m’excuse l’expression, chier mais en plus un être humain doit créer. Les banquiers ou anciens banquiers, ils ne créent pas, ils détruisent et ça c’est du hate. Macron était banquier, il ne sait pas créer, alors il détruit. Comme un psychokid. Le droit du travail, les retraites, les lois sociales que les old timers ont créées. C’est un hater. Il love que les richmen, ses amis.
Dans son monde, il a réussi. Il pense qu’il est aware, qu’il est au courant de trucs que les autres ne savent pas et qu’il faut en profiter. Comme Capone et la Mafia pouvaient être aware. Mais il n’est pas à l’attention de savoir qu’il existe d’autres gens. Il faut réveiller les gens. Il y a des gens qui travaillent, qui font des études, qui ont un diplôme mais ils ne savent pas. Ils ne sont pas aware qu’on les fuck tous les jours. Et quand tu te réveilles, tu te dis mais qu’est-ce que je fais dans ce… Et tu peux réussir. Pas réussir comme Macron. Lui il est dans l’échec humain, a human failure. Nous on est le human race, la race humaine et on est capable de faire du beau.

Tu vois, ce gouvernement, ça me rappelle le week-end dernier quand je suis allé me balader sur la plage. Il y avait beaucoup de vent, il pleuvait… la mer était déchaînée. Bon, c’est la Bretagne, hein ? J’ai dû me pencher en avant pour sentir ces molécules call CO² qui étaient plus puissantes qu’au moment où je vous parle. Pourquoi ? Because le vent a poussé la matière, la masse moléculaire et avait plus d’impact sur mon corps et j’ai dû me battre contre cette masse parce que c’était pas une masse habituelle faite pour l’être humain. Donc tu sens la différence entre des molécules compressées et celle où pfff elles sont… et c’est bien, quoi…

Et en parlant de molécules compressées, c’est ce que ces fuckin’ bastards veulent que l’on soit.

Alors ils nous promènent comme les religieux nous promènent avec l’histoire d’Adam et Eve, le serpent et la pomme. Alors qu’un serpent c’est gentil et qu’une pomme c’est bon. C’est plein de pectine et c’est anti-cholesterol, ça entretient le chemical of the brain.

Quand je vois Macron et sa bande je me dis mais quel genre de mec il faut être pour prendre des vies comme ils le font ? Il faut les arrêter, les détruire. Les empêcher de nuire. Nous sommes le people, ils ne sont que nos chaînes. Break out !

Ces gens sont mauvais pour la nature…

The human nature et aussi the animal nature.

PS
Et now, Macron, il est en burn-out. Tu peux pas jouer avec les minds des gens sans en avoir le retour comme le boomerang. Le collective brain, il se révolte, c’est de la self défense. Le people, il est comme un big cerveau, il se connecte de human being en human being et s’il sent qu’il est attaqué, il envoie des signaux de fight, de rebel fight, you know ?
Il a fait le grand écart entre les big boss du CAC40 et les Bankers comme moi avec deux camions. Mais moi, je suis tout le temps in training, lui, les muscles ont lâché. Et je crois que les chauffeurs et tous les working men qui ont construit les camions, ils ont chamanisés les trucks. Pour qu’ils s’écartent. C’est le souffle du collective people.
I love that.

 

NB On pourrait penser que je me moque de Jean-Claude Van damme qui a fourni une bonne partie de ce billet par ses propres mots et expressions mais pas vraiment. En tout cas pas plus qu’avec n’importe qui d’autre y compris moi-même (ptain ! Je me mets au Vandammisme !). Je trouve ce type touchant et gentil. Ça repose dans ce monde qui devient de plus en plus impitoyable. Donc, merci Jean-Claude…

https://www.youtube.com/watch?v=M7FIvfx5J10

Pendant le tournage de cette vidéo aucun humain, aucun animal, aucun macroniste (sauf un ou deux) ni aucun truck n’a été blessé. N’essayez quand même pas de faire la même chose.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.