Jean-Luc Mélenchon : Meilleur choix pour 2022 ?

Ça commence fort mais ça commence mal…

JLM = Jean-Luc Mélenchon

Avant toutes choses je me dois de préciser qu’il ne s'agit pas de pronostics prophétiques pour 2022 mais d’un point, le plus éclairé possible, sur l’élection à venir, la situation de "l’union" et la place que joue JLM. Cela ne préfigure en rien sur ce qu'il se passera en -et d'ici- 2022. L’année 2020 aura au moins eu l’avantage de faire réaliser à tout le monde que l’avenir est incertain. Cependant, allez, un petit pronostic rapide et totalement personnel pour 2022 : Macron risque de ne pas se représenter et le candidat centriste/LREM perdra si il n’est pas allié au centre gauche (EELV, PS) ou à la droite traditionnelle.

I-Existe-t-il une meilleure alternative ?

Suite aux présidentielles de 2017, et au petit éclatement de la "gauche", (que je ne trouve personnellement pas si catastrophique (1)) la grande majorité des militants et sympathisants ont souhaité voir émerger un "super candidat" nouveau, pas trop vieux, "présidentiable", capable de concilier plusieurs partis etc..
C'était quelque chose que l'on pouvait légitimement espérer voir émerger avec la quantité de nouveaux élus, souvent plus jeunes, qui sont arrivés sur le devant de la scène durant ces trois dernières années (la liste, bien que très longue, manque de femme). Cela aurait également pu venir des "intellectuels" qui me paraissent plus présents dans la vie socio-politique (Lordon, Bégaudeau, Todd, Piketty, Duflo (sans t)...), ou encore des anciens ministres (Taubira, Duflot, Vallaud-Belkacem, Montebourg, Hamon...) de Hollande qui, d'après certains, pourraient être de bons candidats malgré une appartenance à ce quinquennat déplorable mais qui aura au moins fait émerger de nombreuses femmes.

Plus de 3 ans après les dernières présidentielles et alors que la gauche a tout à gagner à partir tôt en campagne, il est temps de constater que ce "Super Candidat" n'existe pas et rien n’indique qu’il émergera d'ici la. Bien évidemment il n’est pas impossible qu’un candidat plus ou moins sorti de nulle part et plus ou moins soutenu par les principales instances de «gauche» apparaisse d’ici les présidentielles, mais je considère que le plus tôt est le mieux, qu'une candidature à cette élection se construit sur la durée et j’ose imaginer que très peu de militants souhaitent voir cela se produire à 4 mois de l'échéance.

Nous sommes donc en novembre 2020 et aucun projet ne se dessine alors que d'ici un an tous les candidats, ou presque, seront déclarés. Vous avez peut être en tête un potentiel candidat qui, pour vous, par sympathie ou appartenance partisane/idéologique est le mieux placé mais, peu importe son nom, personne aujourd'hui n'a su émerger ou faire un semblant d'unanimité. Aujourd’hui qui a un programme ? Une union des gauches ne peut avoir lieu que sur une base programmatique (c’est d’ailleurs tout aussi souhaitable pour une candidature indépendante mais moins obligatoire). Alors oui vous souhaiteriez peut être qu’une personne en particulier porte votre voix, mais pour qui aujourd’hui les positions sont-elles claires et constantes sur le capitalisme, les traités européens, l'écologie, la santé, les retraites, l’emploi, la culture ? Nombreux ont crié à l’union, et nombreux jettent la pierre à JLM d’avoir pris les devants d’une candidature, mais à 1 an du début de la campagne il n’y a pas une ébauche de programme (et encore moins d'union), qu’il soit commun ou indépendant, hormis celui, très proche, du PCF et de la FI (puisqu'il s'agit d'une évolution du programme commun "L'Humain d'abord" pour la candidature de JLM en 2012). Rappelons également que EELV a déjà acté une primaire pour l'été 2021 et que le PS comme le PCF ne décideront rien avant le milieu de l'année prochaine, donc quoiqu'il arrive JLM n'aurait pas attendu si tard pour s'annoncer -ou non- puisqu'il a toujours stratégiquement commencé ses campagnes plus d'un an avant l'élection.

 II-Pourquoi la candidature de JLM n’est pas une si mauvaise nouvelle ?

Pour se propulser aux présidentielles il faut soit un élan populaire fort (qui peut être artificiel avec un soutien médiatique comme Macron en 2017), soit une image publique répandue, soit être soutenu par des organisations déjà bien ancrées (bien évidemment réunir ses trois points à la fois est ce qu’il y a de mieux, on peut d’ailleurs dire que nos trois derniers présidents remplissaient ces trois points). En l’absence d’un candidat plus ou moins solide mais porté par une union forte et organisée (qui n’arrivera vraisemblablement pas), la seule personne, «à gauche», à avoir un tel poids est: Jean-Luc Mélenchon.

Qu’on apprécie la personne ou pas, qu’on ait détesté certaines de ses sorties, qu’on rejette sa grande gueule, son style, sa personne (sacrée), qu’on soit en désaccord sur quelques bouts de son programme ou de ses idées, il est, aujourd’hui, le candidat qui a le plus de chances d’atteindre le 2nd tour des élections.

1- JLM est la seule personne à porter un programme constant, concret et complet (avec le PCF puisque les deux programmes respectifs découlent du programme commun de 2012). Je ne vais pas répandre ici le «TOP 10» des meilleurs idées du programme, ça se lit vite, bien et c’est entièrement accessible sur le net. Notons juste que 4 puis 7 millions des personnes ont voté pour ce programme, dont ~800 000 exemplaires ont été vendu (500 000 pour le programme de 2012 L'Humain d'abord, et 300 000 pour L'avenir en commun 2017). Cela en fait assurément le programme le plus diffusé des dernières décennies (2).

2- JLM est le candidat le plus solide pour convaincre. On peut ne pas aimer la personne, regretter ses excès, mais dans cette élection de la Ve République mettant en avant une seule personne qui, peu importe le bord politique, est capable à la fois de tenir autant de longs et instructifs meetings, d’exceller en débat et de parfois sortir de sublimes discours au-delà des histoires et querelles politiques (j’ai plusieurs exemples en tête, son intervention sur la loi bioéthique, ou il évoque Les Grands-mères de la place de Mai en Argentine, est peut être pour moi la plus touchante (3)). Les tribuns sont rares et pourtant si utiles pour intéresser, fédérer, convaincre. C’est un atout unique dont il serait dommage de se passer, et cela a évidemment joué dans les résultats croissants de JLM aux présidentielles de 2012 et 2017 alors même que l’espace et les sondages n’étaient pas favorables à la gauche radicale.

3- JLM a déjà beaucoup convaincu car en plus d'un programme largement diffusé et d'une base solide (j'y reviendrai) il est fort de deux campagnes présidentielles inventives et efficaces où celle de 2016 a été reconnue, de presque tous les bords, comme la meilleure de l’élection (4). Il part en campagne tôt ce qui lui réussit (d’ailleurs les critiques de son annonce de campagne prématurée oublient que pour 2017 il s’était annoncé 14 mois avant l’élection, et 15 mois avant en 2012 contre 17 mois cette fois), innove et arrive à atteindre un électorat délaissé par la gauche traditionnelle.

4- JLM part solidement, car si le PS et le PCF s’effondrent à toutes les élections depuis des années, seul EELV peut se vanter de bons résultats électoraux lors des dernières (européennes et municipales), cependant le parti a enchaîné deux catastrophes lors des présidentielles 2012 et 2017 malgré de bons résultats lors des européennes précédentes.

  • RAPPEL scores EELV européennes vs présidentielles :
    - 16,3% européennes 2009
    - 2,3% présidentielles 2012
    - 9,9% européennes 2014
    - 6,4% présidentielles 2017 (en se rangeant derrière Hamon, candidat PS)
    - 13.5% européennes 2019

 Alors que pour les différents mouvements autours de JLM (PG puis FI) les résultats sont constants ou croissants depuis 10 ans.

  •  Pour les Présidentielles :
    -11,1% en 2012
    -19,6% en 2017

Autant vous dire que la dernière fois qu’un parti à gauche du PS a obtenu plus de 10% c’était en 1981 avec le PCF de George Marchais. JLM dépassera ce score deux fois d'affilé malgré une candidature socialiste en face.

  •  Pour les Législatives :
    -4,3% en 2007 pour le PCF seul (JLM n'avait pas encore quitté le PS)
    -6,9% en 2012 PCF + PG
    -11% en 2017 FI seule et 2,7% pour le PCF

Il faut remonter à 1997 pour voir autant d'élus dans l'Assemblée nationale à la gauche du groupe socialiste.

  • Pour les Européennes :
    -6,5% en 2009 PCF + PG
    -6,6% en 2014 PCF + PG
    -6,3% en 2019 FI seule et 2,5 % pour le PCF

Tout ça pour montrer que l'étiquette JLM est solide et stable quand elle n'est pas croissante. Il est actuellement la seule personne à gauche à avoir une base solide d'électeurs, de l'ordre de 3 à 4 millions pour les présidentielles, ce qui se vérifie par tous les résultats électoraux mais aussi tous les sondages depuis 2012 qui placent JLM dans une fourchette constante et jamais en dessous des 9-10%, ce qui en 8 ans n'a été le cas d'aucune autre personnalité à "gauche".

5- Les sondages. Pourquoi est-ce un atout alors que les sondages sont rarement très avantageux pour JLM ?
Pour deux raisons: la première c’est que JLM les a souvent fait mentir, et dans ce sens je ne vois pas comment nous devrions juger crédibles ceux qui le testent pour 2022.

  • RAPPEL sondages JLM présidentielles :
    -Moyenne en 2010 =6%
    -Moyenne en 2011 =6,5%
    -Résultats en 2012 =11%

    -Moyenne en 2015 =10%
    -Moyenne en 2016 =13%
    -Résultats en 2017 =19%

La seconde est que, malgré le biais des sondeurs qui sous-évaluent JLM, celui-ci ressort dans absolument tous les sondages pour 2022 comme le candidat le mieux placé à gauche. JLM est sondé en moyenne à 12,5% cette année (aucun sondage n’a été publié après l’annonce de sa candidature) alors que l’autre candidat le plus proche à gauche est à une moyenne de 8% (Yannick Jadot).

 6- JLM s’impose une barrière supplémentaire pour donner de la légitimité à sa candidature. Oui 150 000 signatures peuvent paraître peu pour un candidat qui a réuni 7 millions de voix en 2017, mais il ne faut pas oublier que c’est un seuil qui est supposé être le même pour tout le monde puisqu'il fait suite à une proposition de loi de la FI s'appuyant sue la commission Jospin 2012 (5). Qu’aurait on dit si JLM avait annoncé "je propose 150 000 signatures pour être candidat dans la loi mais pour moi ce sera 400 000" ? Il faut aussi garder en tête qu’en 2016, et malgré 4 millions de voix en 2012, les 150 000 soutiens sur le site jlm2017.fr (celui de la campagne de l’époque) avaient mis 9 mois à arriver. Certes le contexte est totalement différent, mais si cela peut donner une indication. Pour le reste, on verra qui s’essayera à l’exercice et réussira à franchir le cap avec si peu de difficultés.

 III-Pourquoi voter ?

Vous avez tout à fait le droit de ne pas voter et jamais je n’accepterai l’idée qu’une quelconque responsabilité soit mise sur le dos des abstentionnistes. Vous avez également tout à fait raison de pointer les défauts des candidats, si cela peut les faire évoluer ou les emmener encore plus à gauche, socialement ou écologiquement. Mais il faut se rappeler que la quête d’une pureté morale ou idéologique est illusoire. Le candidat providentiel n’existe pas et n’existera jamais, le programme parfait non plus. Voter pour une personne avec une conviction absolue n’est même pas souhaitable. Il faut se rappeler L’Internationale :

«Il n'est pas de sauveurs suprêmes,
Ni Dieu, ni César, ni tribun»

Alors bon, la situation pour 2022 est compliquée, même si je ne dirai pas mal partie car on ne connaît pas les candidats et que 2017 était le parfait exemple d’une candidature sans grandes chances qui a fait peur à tous nos opposants idéologiques quelques jours avant le premier tour (6). Il faut essayer de viser des jours plus heureux. On peut s’en moquer, mais la nouvelle plateforme et campagne de JLM me semble avoir choisie une ligne dans cet esprit : éclairée, colorée, positive. Personne n’est dupe mais je pense que pousser à un peu d’espoir peut être fédérateur. Sauf à espérer une alliance basée sur un programme écrit 6 mois avant l’élection avec des gens plus proches des libéraux que de la gauche sociale et qui n’ont jamais su se mettre d’accord, Mélenchon est la seule personne à avoir des réelles chances de victoire. Je ne ferai pas le discours du vote utile à gauche, l’idée me paraît légitime pour cette élection dans le cadre de la Ve République, mais ce n’est pas à moi de vous en convaincre. Et bien que je pense que cela serait dommage de s’en détourner, j’ai bon espoir que si le rapprochement ne se fait pas maintenant, alors il se fera progressivement d’ici les présidentielles. 

 

Un article complémentaire pour répondre à deux questions : La gauche, union ou non, peut-elle gagner en 2022 ? & Pourquoi ne pas organiser une primaire de toute la gauche ?

SOURCES:
(1)- La gauche du PS a fait son meilleur score aux présidentielles depuis 36ans et a fait entrer le plus grand nombre de députés depuis 20ans.

(2)- Mars 2017 : "L'avenir en commun" s'est écoulé à quelque 250.000 exemplaires se félicite son éditeur, le patron du Seuil, Olivier Bétourné https://www.publicsenat.fr/article/politique/le-salon-livre-paris-passage-oblige-des-candidats-a-l-elysee-57739, & Diffusé en librairie au prix de 2 euros dans la collection Librio,  L’Humain d’abord s’est vendu à plus de 500 000 exemplaires.: https://melenchon.fr/lhumain-dabord-le-programme-du-front-de-gauche/

(3)- Je suis très touché par sa troisième intervention, à partir de 7:30min, mais les trois méritent l’écoute : Bioéthique : « Nous sommes les héritiers du futur » - Mélenchon : https://www.youtube.com/watch?v=QfWzNkLTnjo

(4)- 2017 : "Mélenchon a été le meilleur animateur de la campagne" : https://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-jean-luc-melenchon-a-ete-le-meilleur-animateur-de-la-campagne-decrypte-alba-ventura-7788194275 & Mélenchon, il a été Incontestablement le plus marquant, le plus tranchant dans cette campagne. Le meilleur aussi lors des débats télévisés.: https://www.europe1.fr/politique/presidentielle-quel-candidat-a-realiser-la-meilleure-campagne-3296684

(5)- Pourquoi Mélenchon a décidé de passer par 150 000 parrainages citoyens : https://www.nouvelobs.com/election-presidentielle-2022/20201110.OBS35940/pourquoi-melenchon-a-decide-de-passer-par-150-000-parrainages-citoyens.html

(6)- Tout ceci 5 à 10 jours avant le premier tour :

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.