Marie-Galante : Description, Plages, Histoire

Cette île enchanteresse reste l'un des secrets les mieux gardés des Caraïbes. Souvent appelée la grande galette en raison de sa forme circulaire et de son relief relativement plat, Marie-Galante est située à environ 30 km au sud de la Guadeloupe. Les visiteurs chanceux y découvriront des collines verdoyantes, des lagons turquoise, des villages pittoresques et des plages magnifiques.

Description

Les plages de sable blanc de Marie-Galante sont considérées comme l'une des plus belles de toute la Caraïbe, mais elles ne sont que le début des merveilles de l'île. Les visiteurs auront l'impression de remonter le temps à une époque où l'architecture était charmante, les moulins à vent du XIXe siècle et les marchés colorés. On y voit des chars à bœufs traditionnels qui rapportent les récoltes des champs de canne à sucre. C'est un endroit d'une beauté mystique, avec une verdure luxuriante et des sites historiques fascinants comme le Château Murat du XVIIIe siècle. Il y a aussi des attractions naturelles uniques à explorer, notamment la Gueule Grand Gouffre (la bouche du géant) et le Trou à Diable avec son lac souterrain. Marie-Galante est une île parfaite à explorer en voiture, en scooter, en VTT ou en randonnée. Plus d'informations sur Marie Galante par ici.

Les habitants de cette île extraordinaire ont, dans leur sagesse, préservé la qualité intemporelle de Marie-Galante. Elle reste relativement peu touchée par le tourisme de masse. Environ la moitié des 13 000 habitants de l'île vivent dans la ville principale de Grand-Bourg. La plupart des autres sont répartis entre les villages côtiers de Saint-Louis et de Capesterre. Avec une superficie d'environ 164 km2, Marie-Galante est l'une des plus grandes îles des Antilles françaises et offre un nouveau monde fascinant à explorer.

Plages

Marie-Galante offre quelques-unes des plus belles plages des Caraïbes. Sur la côte ouest, on trouve de belles plages à Anse Canot, Moustique, Folle Anse et Trois Ilets. La superbe plage du Vieux Fort, au nord de Saint-Louis, offre des possibilités de pique-nique, tandis que les sables de Grand-Bourg sont protégés par une barrière de corail, ce qui rend ses eaux peu profondes idéales pour les enfants. Sur la côte est, Petite Anse, Les Galets et Anse Feuillard offrent de merveilleuses plages de Marie-Galante, encore intactes. La sensationnelle Plage de la Feuillère à Capesterre est protégée par un récif de corail. L'Anse Taliseronde offre d'excellentes possibilités de plongée en apnée et de vues sur la Dominique.

Un bref historique

Connu sous le nom d'Aichi par les Indiens Caribes et de Touloukaera par les Indiens Arawaks, Colomb est arrivé le 3 novembre 1493 et a rebaptisé l'île d'après son navire amiral, Santa Maria La Galante. Pendant plus de trois siècles, les Indiens Caribes, les Français, les Anglais et les Hollandais se sont battus pour ses trésors. Au XIXe siècle, l'île devient enfin française et commence à axer son économie sur la culture de la canne à sucre. A son apogée, plus d'une centaine de moulins à vent étaient en activité sur l'île. L'esclavage a finalement été aboli sur l'île en 1848, en partie grâce aux efforts de l'abolitionniste Victor Schoelcher. Aujourd'hui, la production de sucre reste la principale industrie, tandis que les distilleries de l'île produisent un rhum puissant et de grande qualité qui est célèbre dans toutes les Caraïbes. La pêche et le tourisme sont des facteurs secondaires dans l'économie locale.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.