Préservation du Parc Montcalm à Montpellier

Aucune construction ne sera faite à l’intérieur de l’enceinte du Parc Montcalm de 21,3 hectares. Philippe Saurel s’y était engagé avec l’association ARFA Montcalm et il renouvelle cet engagement aujourd’hui.

Aucune construction ne sera faite à l’intérieur de l’enceinte du Parc Montcalm de 21,3 hectares. Philippe Saurel s’y était engagé avec l’association ARFA Montcalm et il renouvelle cet engagement aujourd’hui. Zéro logements sur pilotis contrairement à une légende urbaine qui circule. Le Parc Montcalm était voué à la bétonisation avec le projet du parti socialiste d’y faire passer le tramway : il bétonnait ⅓ de sa surface sur la partie la plus arborée du parc, quand Delafosse était adjoint à l’urbanisme. Sous le mandat de Philippe Saurel, le périmètre du parc a été augmenté, passant de 16 hectares à 21,3 hectares notamment grâce à l’ouverture au public de l’espace de la Villa du Général, où 180 arbres supplémentaires ont déjà été plantés. A termes, un millier d’arbres supplémentaires sera planté dans le Parc pour alterner prairies de jeux et bosquets arborés.

Les bassins de rétention sont concentrés sur la plaine de foot, la prairie de jeu ou encore la piste d’athlétisme pour impacter le moins possible les arbres présents. Ils prennent parfois des formes arrondies pour éviter des arbres remarquables et ainsi les préserver. Ils permettent enfin, en cas de fortes pluies, de protéger les habitations autour du Parc des inondations. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.