URBANISME : Philippe Saurel fait voter la révision du SCoT

Alors que des centaines d’hectares étaient voués à être urbanisés, Philippe Saurel a fait voter la révision du SCoT

Alors que des centaines d’hectares étaient voués à être urbanisés, Philippe Saurel a fait voter la révision du SCoT, le Schéma de Cohérence Territoriale, en coopération avec les 31 Maires de la Métropole. Ce travail a permis de sauver 400 hectares de l’urbanisation, dont 200 hectares sur la seule ville de Montpellier. Face aux 8 000 nouveaux habitants qui arrivent chaque année, il n’est pas possible d’arrêter net la construction de nouveaux logements. Néanmoins, Philippe Saurel porte des projets de reconquête urbaine, pour rénover des quartiers déjà existants et offrir de nouveaux logements aux habitants. C’est par exemple le cas du quartier Prés-d’Arène, où se trouvent de vastes parkings et entrepôts.

Le projet porté par Philippe Saurel est d’y créer de nouveaux parcs, des coulées vertes, un réseau de piste cyclables et de bus à haut niveau de service, des petits commerces et des logements. Comme pour ce projet, tous les nouveaux projets d’urbanisme sont dorénavant adaptés au Manifeste de Montpellier pour une ville écologique et humaniste, un guide pour la ville qui énonce des principes écologiques et sociaux ambitieux.

Le Manifeste de Montpellier permet d’amplifier dans la ville ce qu’il y a de plus beau et ce qui fait que nous aimons tant Montpellier : des rues apaisées, une ville végétale, des logements à l’architecture méditerranéenne, sobres en énergie, dotés de panneaux photovoltaïques, de la proximité entre les habitants avec de la mixité sociale, une vie commerçante, des marchés et jardins partagés… 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.