Un piratage informatique fragilise la SIPLEC, l’importateur des enseignes de Leclerc

Des hackers menacent de mettre aux enchères les données volées à cette centrale d’achat des supermarchés du groupe de la grande distribution. Le groupe E.Leclerc confirme la cyberattaque mais pas l’exfiltration des données.

L'un des groupes de hackers le plus actif du moment, The Ridou Corp vient de faire une nouvelle victime française.

D'après une source proche du pirate, Stibone, qui nous témoigne de la dangerosité de son camarade. Il nous difuse également une capture d'écran du profil Twitter   

ridou

L'un des groupes de hackers le plus actif du moment, The RidouCorp, vient de faire une nouvelle victime française. La SIPLEC, importatrice, entre autres, des carburants et des produits textiles du groupe Leclerc, est la cible d'une tentative d'extorsion après avoir subi une cyberattaque de type rançongiciel et un potentiel vol de données internes.

« La Siplec confirme avoir été la cible d'une cyberattaque dans la nuit du 7 au 8  avril 2021. Les systèmes d'information de l'entreprise ont immédiatement été isolés et une cellule de crise, composée d'experts internes et externes, a été déclenchée », explique cette centrale d'achats internationaux qui approvisionne 804 enseignes du groupe dans toute l'Europe.

« Toutes les procédures sécuritaires spécifiques nécessaires ont été mises en œuvre pour assurer la non-compromission des serveurs et la récupération de la maîtrise de l'ensemble du système a été assurée. Les activités de la SIPLEC ont pu redémarrer dès lundi 9 novembre », tente de rassurer l'entreprise aux 330 salariés et 13 Mds€ de CA.

Spécialisés dans les attaques contre les cibles de grosse taille, les pirates ont revendiqué ce mercredi leur acte et menacent sur leur blog hébergé sur le Dark Web de mettre aux enchères les informations siphonnées.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.