Le salon de l'ageekulture ouvre ses portes !

Le Salon international de l’agriculture 2018 vous attend dès samedi à la Porte de Versailles. Une 55e édition sous le signe de "L’agriculture : une aventure collective" (...) "reflet de l’évolution du secteur". Et c'est plutôt réussi ! Loin des clichés du «Bonheur est dans le pré", l'agriculteur est très connecté. Découverte d'Ekylibre, Carbon Bee, Weenat et Naïo Technologies...

L'agriculteur connecté L'agriculteur connecté
Bienvenue chez les techno !

Entre la robotisation, l'utilisation de logiciels à la pointe, les applications et sites dédiés... les entreprises françaises ont imaginé des solutions innovantes pour aider nos agriculteurs. En voici un aperçu :

  • Un "carnet de notes connecté"Karnott, jeune Start-up lilloise, a créé un boitier permettant de mutualiser plus facilement les machines agricoles. Compatibles sur tous les modèles, le boitier récolte automatiquement une multitude d'informations pendant le travail. Cela permet ainsi aux agriculteurs d'optimiser sans marge d'erreur le parc matériel, les charges de mécanisations et la marge nette par culture en temps réel ! Un gain de temps bienvenue.

  • Un capteur qui identifie les maladies et le stress sur végétal. En combinant son capteur, l'AQIT-sensor, avec son logiciel AQIT-map, la startup Carbon Bee permet de réagir assez rapidement pour soigner ou sauver des récoltes. Grâce à cette solution, la gestion des mauvaises herbes ne sera plus un casse-tête. Cela apporte notamment une réduction de l'usage des intrants, de meilleures traçabilité et prédictibilité des cultures. Le drone est particulièrement efficace pour identifier les zones à risques, mais il fonctionne également avec tracteurs ou smartphones.

  • Une application pour mieux gérer son exploitation. Ekylibre, qui s'était déjà fait remarquer pour une application de gestion d'exploitation destinée aux petites entreprises agricoles, a récemment lancé "Clic & Farm", spécifiquement adaptée aux besoins des agriculteurs à la tête d'exploitation Grandes Cultures. La nouvelle application propose, notamment, d’importer et de découper le parcellaire, réaliser l’assolement ou encore enregistrer les interventions. Le registre phytosanitaire et le cahier de culture sont établis en quelques clics dans un format réglementaire.

  • Une solution pour accéder à des données météorologiques et agronomiques très précisesWeenat est un fournisseur et gestionnaire de ces informations météos grâce à des capteurs connectés. Les données recueillies sont fiables et très précises - et indispensables pour les zones rurales dans la prise de décisions de l'agriculteur. Elle facilite grandement le choix de la date des semis, de récolte, d'irrigation et l'intervention pour ajuster les traitements sur les cultures.
    Dans le domaine de la météo, vous pourrez également retrouver WeatherMeasures qui vous propose pour sa part une stratégie complète et un accompagnement de tous les instants pour optimiser vos récoltes selon leurs données météorologiques

  • Des robots autonomes de désherbage. Conçu par Naïo Technologies, le robot Dino est unique en Europe. Grâce au guidage laser et à des caméras, ce robot est capable de se repérer et d'effectuer sa tâche efficacement. Les bénéfices sont multiples. L'humain gagne du temps et préserve surtout sa santé. Il faut savoir que le désherbage est la principale cause de TMS (troubles musculo-squelettiques) et que 9 agriculteurs sur 10 en souffrent. L'utilisation des robots permet aussi d'éviter l'utilisation de solutions chimiques. Un double gain donc. Enfin, le gain de temps gagné grâce à ces machines est considérable.

Bref, en ce temps de défiance vis-à-vis du politique ou des distributeurs, les agriculteurs passent au numérique sans sourciller. L'utilisation de ces nouvelles technologies et techniques permet à ces derniers d'atteindre une meilleure rentabilité et/ou de réduire la pénibilité de leurs tâches physiques. Grâce à ces nouveaux outils, il leur est possible de faire face aux difficultés que rencontrent ce secteur, très touché par la crise.

Un espace dédié au numérique

650 000 visiteurs attendus, dont 32.000 professionnels... Les chiffres sont là pour prouver tout l’intérêt et l’engouement autour du Salon international de l’agriculture. Si le grand public sera plus attiré par les milliers d'animaux et les 360 races représentées, il y a fort à parier que la majorité des professionnels se tourneront vers d'autres horizons. Au cœur du Pavillon 4, notamment, un espace est spécifiquement dédié au numérique. L'espace AGRI’4.0 accueille en effet près de 20 startup, ainsi que des acteurs incontournables qui illustrent cette transformation du monde agricole.



Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.