Qu'est ce qu'une OPA ? Est-ce si intéressant pour le petit actionnaire ?

Le jargon boursier demande une certaine motivation pour passer outre l'étape de novlangue, néanmoins dans notre société capitaliste il est utile d'essayer de le comprendre.

Une OPA est une procédure boursière qui permet de prendre le contrôle au sens actionnariat d’une tierce société cotée en bourse. Cet acronyme signifie Offre Publique d’Achat.

Cela peut également porter sur un renforcement de position sur la société visée afin de limiter l’arrivée de concurrents ou de potentiels blocages.

 

Cette procédure est strictement réglementée, encadrée par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) qui va se charger de vérifier que les principes de bonne information, de transparence et d'égalité de traitement des actionnaires soient dûment respectés.

 

On différencie les OPA amicales et les OPA hostiles. Nous nous intéresserons ici le plus souvent à celles hostiles ou dont l’objet est discutable au regard des intérêts de petits actionnaires.

 

Comment se déroule une OPA ?

 

Le principe va être de proposer aux actionnaires d'une société cotée l’acquisition de la totalité de leurs titres ou actions durant un intervalle donné à un prix ferme et annoncé qui sera réglé en numéraire.

D’où son nom d’Offre Publique d’Achat à l’inverse de l’Offre Publique d’Echange ou OPE qui correspond à un échange d'actions.

 

Pourquoi faire une OPA :

 

  • Augmenter leurs parts de marché ;
  • Évincer voire couler un concurrent ;
  • Acquérir des brevets, une technologie, un savoir-faire, etc.

 

On présente souvent cela comme une opération intéressante pour les petits actionnaires qui apportent leurs titres à l’opération, car cela représente souvent une plus-value. Sans offre suffisante, donc au-dessus des prix du marché à l’instant T, il n’y aurait aucun intérêt de vendre pour ces actionnaires. Néanmoins il faut également s’intéresser aux raisons sous-jacentes de ces OPA et tenter d’évaluer à moyen terme ce qui en découlera.

 

Nous verrons que ce n’est jamais simple car le marché est « imprévisible » et qu’après une OPA, la valorisation d’une société peut doubler comme être divisée par 2.

 

OPA Amicale ou Hostile

  • OPA amicales : l'acheteur et la société cible ont discuté et mis en place l'offre conjointement qui est validée par leur conseil d’administration ;
  • OPA hostiles : la société cible via son conseil d'administration refuse l'offre d'achat et tente alors de faire échouer cette tentative de prédation.

 

Quelques lectures intéressantes sur la bourse avant de se lancer sur quelques cas contemporain !

 

https://www.journaldeleconomie.fr/OPA-hostiles-et-raids-financiers-batailles-de-chiffres-de-valeurs-et-d-ego_a3591.html

https://blogs.mediapart.fr/velveth/blog/040610/il-faut-fermer-la-bourse-entretien-avec-frederic-lordon

https://blogs.mediapart.fr/neuron/blog/271018/les-vendeurs-decouvert-en-bourse-ces-parasites

https://blogs.mediapart.fr/pierre-gilles-bellin/blog/260917/retour-d-une-crise-financiere-risques-pour-les-epargnants-et-tous-les-autres-p-ii

 https://www.atlantico.fr/decryptage/454871/vague-opa-hostiles-europe-protection

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.