Rwanda : la réponse

Dans un article du 2 janvier, l'auteur, qui porte le même nom et prénom qu'un officier français, se débat avec l'enquête judiciaire française sur l'attentat du 6 avril 1994 au Rwanda dans un article qu'il intitule : "Rwanda : l'appel"

L'auteur se demande pourquoi personne ne semble vouloir chercher la vérité sur cet attentat et pourquoi les magistrats semblent vouloir se satisfaire d'un non lieu.

Il oublie, sans aucun doute très involontairement, une seule piste, une piste importante, si en France on évite de pousser l'enquête, c'est peut être tout simplement parce que les autorités françaises furent plus ou moins impliquées dans cet attentat, comme de nombreux indices le laissent penser.

Relire cet article que j'avais déjà écrit à propos d'un autre article du même auteur. Autant éviter les redites ...

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.