Emmanuel_Cattier
Citoyen actif pour le respect des citoyens de tous les pays par les responsables français, notamment comme webmestre et rédacteur du site de la commission d 'enquête citoyenne sur l'implication de la France dans le génocide des Tutsi.
Abonné·e de Mediapart

126 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 mai 2014

Selon le Sénat : Tout citoyen peut être voleur, donc chaque citoyen devrait être considéré comme voleur sauf preuve contraire

Emmanuel_Cattier
Citoyen actif pour le respect des citoyens de tous les pays par les responsables français, notamment comme webmestre et rédacteur du site de la commission d 'enquête citoyenne sur l'implication de la France dans le génocide des Tutsi.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

  • Les autoentrepreneurs de nouveau criminalisés

    Décidément certains politiques ont des réflexes d'une logique capricieuse. Ils veulent lutter contre le salariat déguisé et donc il veulent considérer que tous les auto-entrepreneurs doivent être taxés de la dérive de quelques crétins. Chaque autoentrepreneur devrait être considéré comme un salarié déguisé, sauf s'il apporte la preuve du contraire.
    Pour un auto-entrepreneur existant depuis plusieurs années, pas de problème.... il a certainement plusieurs clients. Mais pour un débutant le problème se pose. Il peut pendant plusieurs mois n'avoir qu'un seul client.
    C'est donc à nouveau un frein à l'initative économique qui est introduit pas des parlementaires et selon l'article par le gouvernement. Comment peut-on avoir une logique de gouvernement aussi peu pertinente ?

    On marche sur la tête. Une attitude aussi passionnelle contre l’auto-entrepreneuriat de la part de sénateurs et du gouvernement est absolument indigne et même crasse.

  • Pour ma part je considère que le salariat n'est pas la forme la plus aboutie du statut d'un travailleur, car il crée un lien de subordination unilatéral qui est parfois proche de l'esclavage. Dans les faits il est souvent contraire aux droits de l'homme. Je considère que le travailleur indépendant est une évolution supérieure au salariat sur le plan des droits de l'homme. Mais il est dévalorisé aussi bien par les syndicats que par le patronat dans une moindre mesure et, on le voit bien depuis deux ans, par une partie de la gauche nostalgique des trente glorieuses. 
    Le patronat a une position ambigue due à deux pratiques, celle reservée aux initiés idéologiques et favorable aux indépendants, et celle favorable au contrôle de la masse des travailleurs pour les besoins de l'organisation du travail. Les syndicats collaborent à ce deuxième aspect de cette vision, car l'idéologie de la gauche est de libérer tous les travailleurs en même temps à travers les luttes salariales et luttent contre le premiers pour des raisons idéologiques. dans les faits ... on passe la rivière par petit groupes... la position idéologique de gauche n'est pas réaliste, sauf à rêver d'un grand soir...
  • Je suis désolé pour la gauche, pour laquelle je vote depuis 30 ans, mais je me pose des questions.... j'ai 64 ans, je totalise peut être 9 ans de chômage au cours de ma vie.... Je serais obligé de travailler jusque 75 ans si je peux. On n'a pas voulu de moi dans le salariat. Les deux fois où j'ai eu un CDI ce fut un échec. La première fois car j'ai du l'interrompre pour faire mon service national (de deux ans comme objecteur de conscience), et la deuxième fois car j'étais en conflit moral avec la direction pour des choses très concrètes qui touchaient à mes responsabilités... et qui plus est dans une SCOOP ! J'ai eu d'autres avatars de ce genre avec des CDD, jamais je n'ai été soutenu par un quelconque syndicat. Donc j'ai toujours fini par "dériver" vers le travail indépendant bien que je sois un médiocre commercial... et donc j'ai mal gagné ma vie....
  • Et je vous le donne en mille... pour améliorer les choses la CIPAV, caisse de retraite dont je dépends, refuse de gérer les retraites des autoentrepreneurs libéraux dont elle a la charge. Et donc je ne peux même pas avoir un calcul de ma retraite depuis 2009 !!! Quel syndicat me défendra ? ceux qui veulent la fin des auto-entrepreneurs ?
    Les auto-entrepreneurs se mobilisent contre la CIPAV
    Que font le gouvernement et les parlementaires pour débloquer cela ? Grégoire Leclercq. « Ainsi, nous demandons la mise sous tutelle immédiate de la CIPAV, la révocation du conseil d’administration, et exigeons des résultats, des preuves de bonne foi. ».

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
L’IVG dans la Constitution française : le revirement de la majorité
Alors que La République en marche a refusé d’inscrire le droit à l’avortement dans le marbre de la Constitution durant la précédente législature, elle opère désormais un changement de cap non sans arrière-pensée politique, mais salutaire face à la régression américaine.
par Pauline Graulle
Journal
Le RN et l’Algérie : le mythe colonial au mépris de l’histoire
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à «l’œuvre coloniale».
par Lucie Delaporte
Journal — Fil d'actualités
L’Ukraine demande plus d’armes et de sanctions contre Moscou après des frappes sur Kiev
Le gouvernement ukrainien a réclamé dimanche plus d’armes et de sanctions contre Moscou aux pays du G7, réunis en sommet en Bavière (Allemagne), à la suite de nouvelles frappes russes survenues à l’aube sur un quartier proche du centre de Kiev.
par Agence France-Presse
Journal — International
En Ukraine, des anarchistes montent au front pour combattre l’invasion russe
Depuis le début de l’invasion du pays par la Russie, 100 à 150 militants anarchistes et antifascistes ont rejoint les rangs des forces ukrainiennes. Certains ont même constitué un bataillon « anti-autoritaire » au sein de la défense territoriale, « pour protéger les populations et combattre l’impérialisme russe ».
par Laurent Geslin

La sélection du Club

Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison
Billet de blog
Pacification en Algérie
Témoignage d'un militaire engagé en Algérie ayant participé à la pacification engagée par le gouvernement et ayant rapatrié les Harkis de la D.B.F.M en 1962
par Paul BERNARDIN
Billet de blog
Macron s’est adressé aux rapatriés d’Algérie en éludant les crimes de l’OAS
Le 26 janvier, le président s’est adressé à des « représentants des pieds-noirs » pour « continuer de cheminer sur la voie de l’apaisement des mémoires blessées de la guerre d’Algérie ». Les souffrances des Européens qui quittèrent l’Algérie en 1962 ne sauraient être contestées. Mais certains propos laissent perplexes et ont suscité les réactions des défenseurs de la mémoire des victimes de l’OAS.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
France-Algérie : une autre commémoration est-elle possible ?
L’Algérie hante la France, tel un spectre chiffonné, sûrement autant que les Français obsèdent les Algériens. Malgré le travail déjà fait, il y a tant de vérités enfouies, tant de paroles non entendues qui font défaut et empêche de construire un récit collectif. Et surtout tant de rendez-vous à ne plus manquer. Pour participer à cette libération de la mémoire et de nos imaginaires, le Club vous propose un travail collectif pour honorer cette 60e année de paix.
par Le Club Mediapart