Silence assourdissant des médias français

Le plus jeune des avocats du Watergate chargé d'attaquer des responsables français en justice - 48 heures après la publication de l'information, silence assourdissant des médias français (sauf Jeune Afrique)

"La France a un problème dans son rapport à la vérité" disait (approximativement) Emmanuel Macron pendant sa campagne électorale. Cela se confirme... Comment arrive-t-on à museler ainsi la quasi totalité des rédacteurs en chef d'un pays ? Qui va briser ce mur de verre ?

Le lendemain, ce silence pouvait signifier deux choses : une volonté d'étouffement parfaitement suivie par les rédacteurs en chef, y compris de journaux comme Médiapart ou l'Humanité, ou alors une dimension nouvelle que les médias voulaient peser avec précaution avant d'écrire... et peut-être les deux "en même temps" !

Mais au bout de 48 heures il est clair que les rédacteurs en chef français sont muselés par une contrainte. On pense évidemment au "chef suprême des armées". Mais quel levier utiliserait-t-il pour arriver à ce résultat ? Cela pose (à nouveau) un vrai problème de confiance dans nos médias et dans notre classe politique... et c’était déjà ce problème, parmi d'autres, qui avait favorisé la complicité de la France dans le génocide des Tutsi. On tourne en rond. Emmanuel Macron pourra-t-il encore nous surprendre sur ce sujet ? Est-il lui aussi pieds et poings liés ? Si c'est le cas ce ne peut être que par notre Etat-major militaire ...

CNN, Finacial Times, Euronews, BBC Afrique, Le Soir (Bruxelles), The New York Times, The Herald.... des médias sud-américains, hongrois, allemands donnent l'information ...

Toutes les informations sur le site de la Commission d'enquête citoyenne sur l'implication de la France dans le génocide des Tutsi.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.