Emmanuel_Cattier
Citoyen actif pour le respect des citoyens de tous les pays par les responsables français, notamment comme webmestre et rédacteur du site de la commission d 'enquête citoyenne sur l'implication de la France dans le génocide des Tutsi.
Abonné·e de Mediapart

126 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 janv. 2020

L'affaire Benalla est une bulle des fonds troubles de l'état

Quand on lit l'article de Médiapart "Benalla: un témoin clé implique l’Elysée dans l’affaire des coffres", La seule véritable info de cette affaire est que l'armée et le réseau affairiste de la françafrique sont le dénominateur commun de ces très honorables personnages.

Emmanuel_Cattier
Citoyen actif pour le respect des citoyens de tous les pays par les responsables français, notamment comme webmestre et rédacteur du site de la commission d 'enquête citoyenne sur l'implication de la France dans le génocide des Tutsi.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il faut bien reconnaître que c'est de ce dénominateur commun, l'état, son armée (et sa police) et la françafrique, que remontent le plus de bulles en France ...

Je me tue à expliquer que quand un chef d’état arrive à l’Élysée il est pris en charge par l'appareil d’état, je devrais dire pris en camisole par l'appareil d'état. Cette mise en camisole commence pendant la campagne électorale et est verrouillée dans la minute qui suit l'annonce des résultats.

Plus je cherche à comprendre l'implication de la France dans le génocide des Tutsi à partir de 1989, plus je découvre que cet appareil d'état est un réseau de criminels à l'abri de toutes poursuites. Ce sont les honnêtes gens qui sont condamnés quand ils dénoncent ce genre de crimes.

Tout cela ne vaut pas plus ni moins que le gang de la drogue en Colombie, le Ku Klux Klan aux USA ou le réseau zéro de l'akazu d'Habyarimana au Rwanda.

Après on s'étonnera que la criminalité financière "augmente" dans le monde et que "les milliardaires détiennent désormais plus d’argent que 60 % de l’ensemble de la population de la planète, dénonce, lundi 20 janvier, l’ONG Oxfam dans son rapport annuel sur les inégalités mondiales." selon Oxfam.

Je suis convaincu que toutes ces fortunes reposent sur des compromissions d'état et des vols purs et simples, voire des meurtres simples ou des meurtres de masse, mais drapés de légalités locales ou de corruption de magistrats, simplement mentale le plus souvent.

Il est inutile de s'arracher les cheveux. Les pouvoirs ont toujours trompé les peuples à de rares exceptions près. Il suffit de rester soi-même honnête pour combattre ces conneries. Inutile de compter sur des lois. Ces lois sont au mieux des pieux plantés dans des marais autour desquels on peut toujours tourner. Mais essayer de s'y attacher permet trop souvent de peser de tout son poids pour coucher les pieux dans la vase. La force de ces conneries, la vase, c'est juste de faire chanter ceux qui trempent un iota dans ces magouilles et manquent d'un iota de courage pour reconnaître qu'on a réussi à les corrompre. Aucune loi ne protège de la corruption. Le juridisme est un piège, car le juridique ne sera jamais plus honnête que des hommes et en particulier que les responsables d'un pays. Il faut le considérer uniquement comme une barrière au bord du précipice en sachant que la barrière cède souvent.

Plus il y aura de gens honnêtes, plus les riches reculeront, et plus la démocratie progressera. C'est d'abord et avant tout un problème de conscience personnelle. Quelle est l'excuse avancée par tous les accusés de crimes : j'ai reçu des ordres et je dois obéir à ma hiérarchie, tout le monde le fait, etc. Non, il faut lutter individuellement, à travers sa propre conscience, contre ces abandons en chaîne, à commencer par ceux qui commencent chez soi dans sa ville ou son village, dans son boulot, dans son église, dans son parti politique, dans son syndicat, dans son pays, bref dans son terreau personnel. Les hypocrites se justifient toujours en accusant les autres des pires crimes.

Désolé pour cette leçon de morale, mais c'est avant tout un problème d'éthique personnelle et au-delà une question philosophique.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
L’IVG dans la Constitution française : le revirement de la majorité
Alors que La République en marche a refusé d’inscrire le droit à l’avortement dans le marbre de la Constitution durant la précédente législature, elle opère désormais un changement de cap non sans arrière-pensée politique, mais salutaire face à la régression américaine.
par Pauline Graulle
Journal — Écologie
L’industrie de la pêche est accusée d’avoir fraudé les aides Covid de l’Europe
Alors que s’ouvre le 27 juin la Conférence des Nations unies sur les océans, Mediapart révèle avec l’ONG Bloom comment les industriels de la mer ont fait main basse sur les indemnités destinées aux pêcheurs immobilisés durant la pandémie. Des centaines de navires, aux pratiques de pêche les plus destructrices pour les écosystèmes marins, auraient fraudé près de 6 millions d’euros de subventions publiques.
par Mickaël Correia
Journal
Le RN et l’Algérie : le mythe colonial au mépris de l’histoire
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à «l’œuvre coloniale».
par Lucie Delaporte
Journal — Fil d'actualités
L’Ukraine demande plus d’armes et de sanctions contre Moscou après des frappes sur Kiev
Le gouvernement ukrainien a réclamé dimanche plus d’armes et de sanctions contre Moscou aux pays du G7, réunis en sommet en Bavière (Allemagne), à la suite de nouvelles frappes russes survenues à l’aube sur un quartier proche du centre de Kiev.
par Agence France-Presse

La sélection du Club

Billet de blog
Pacification en Algérie
Témoignage d'un militaire engagé en Algérie ayant participé à la pacification engagée par le gouvernement et ayant rapatrié les Harkis de la D.B.F.M en 1962
par Paul BERNARDIN
Billet de blog
Macron s’est adressé aux rapatriés d’Algérie en éludant les crimes de l’OAS
Le 26 janvier, le président s’est adressé à des « représentants des pieds-noirs » pour « continuer de cheminer sur la voie de l’apaisement des mémoires blessées de la guerre d’Algérie ». Les souffrances des Européens qui quittèrent l’Algérie en 1962 ne sauraient être contestées. Mais certains propos laissent perplexes et ont suscité les réactions des défenseurs de la mémoire des victimes de l’OAS.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Les taiseux d'Algérie
Dans un silence fracassant, excusez l'oxymore, les Algériens ont tu l'Algérie et sa guerre d'indépendance. Ils ne pouvaient plus en parler, des générations entières ont grandi dans le silence de leur père et de leur grand-père. Une mémoire calfeutrée derrière les non-dits omniprésents.
par dchraiti
Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison