Emmanuel_Cattier
Citoyen actif pour le respect des citoyens de tous les pays par les responsables français, notamment comme webmestre et rédacteur du site de la commission d 'enquête citoyenne sur l'implication de la France dans le génocide des Tutsi.
Abonné·e de Mediapart

137 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 janv. 2020

Emmanuel_Cattier
Citoyen actif pour le respect des citoyens de tous les pays par les responsables français, notamment comme webmestre et rédacteur du site de la commission d 'enquête citoyenne sur l'implication de la France dans le génocide des Tutsi.
Abonné·e de Mediapart

"Paris et les quarante voleurs en défense !"

Voilà tout ce qu'une photo ne dit pas .....

Emmanuel_Cattier
Citoyen actif pour le respect des citoyens de tous les pays par les responsables français, notamment comme webmestre et rédacteur du site de la commission d 'enquête citoyenne sur l'implication de la France dans le génocide des Tutsi.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La Défense et Paris dans le brouillard © Emmanuel Cattier

A vrai dire La Défense est "habitée" par des milliers d’entreprises soumises à ceux qui construisent ces quartiers d'affaire et non pas uniquement par des entreprises du CAC 40... qui ne sont probablement pas toutes là.

Le titre de mon article est donc plus une vérité symbolique qu'une vérité économique. Pourquoi "j'en veux" à ces grosses entreprises ? Parce qu'elles assèchent l'économie réelle. Les capitaux sont en fait des liquidités que ces entreprises du CAC 40, pour ne citer que les françaises, empêchent de circuler dans des milliers de petits canaux, irrigation nécessaire à la survie de millions de personnes. La logique de ces "grosses" est de piquer le maximum de circulation de cette irrigation nécessaire pour leurs ambitions. Il ne reste plus aux autres qu'à essayer de les suivre et de grappiller des miettes.

Kigali ~ Banque d'Afrique © Emmanuel Cattier

C'est là qu'on perçoit que l'économie pourrait être une science s'il s'agissait de créer un réseau d'irrigation de l’activé humaine, mais reste de l'escroquerie quand il s'agit de profiter de sa position sans se soucier de l'impact de ses décisions sur le reste de la planète et de la population.

Les politiques, de droite comme de gauche, ne savent pas vraiment où se situer dans cette foire d'empoigne. Les échecs de Sarkozy et Fillon, puis de Hollande et Valls, l'expriment très bien.1

Mais au niveau de chaque citoyen, qui se préoccupe de cette justice économique quand il cherche des sous pour vivre ou pour survivre ? Là est la grande contradiction des électeurs politiques. Chacun ne se soucie que de soi .... et on a beau jeu ensuite d'accuser les politiques. Les "grosses" restent les bénéficiaires de ces multitudes de comportements incohérents : Moi-même, indépendant en informatique, il y a une dizaine d'année, je suis un jour sorti d'une profonde panade, à 58 ans, grâce à un contrat avec Nestlé ! Panade qui m'a permis de reprendre le paiement d'une pension alimentaire.... et à cause de laquelle je fus condamné à quatre mois de prison avec sursis parce que je ne pouvais plus la payer .... aurais-je du refuser ce contrat ?

Le jour, et à l'heure où je suis entré dans le bureau où j'allais signer ce contrat, la Présidente de l'association Survie, association dont François-Xavier Verschave fut son prédécesseur et créateur du concept de "Françafrique", m'a envoyé, sans rien savoir de ce que je faisais, un mail titré "Nestlé tue" en faisant référence à un vieux scandale en Afrique pour une campagne publicitaire désastreuse incitant les africaines à utiliser le lait en poudre dans les biberons sans se soucier de la qualité de l'eau. Il y eut des morts.... J'ai découvert le mail après avoir signé le contrat. J'ai honoré ma signature, j'ai payé ma pension alimentaire, m'évitant la prison ferme, j'ai repris de l'espoir pour mon activité ... et j'ai aidé, par mon logiciel, le directeur environnemental de Nestlé Water, d'ailleurs très engagé personnellement dans son travail, à faire ses rapports annuels !

Ceux qui pensent que l'économie est une science me font beaucoup rire ! .... et c'est précisément l'argumentaire principal de ces "grosses". Cette "science" n'est qu'un alibi. Je ne connais qu'une seule science économique, c'est la comptabilité tenue honnêtement.

D'ailleurs la principale préoccupation de ces grosses entreprises est de lutter contre la transparence de leurs activés, pour les protéger... ce qui est le contraire du dogme du libéralisme : la transparence des marchés. Il n'y a qu'à voir la violence juridique, et parfois même violence tout court, avec laquelle elles défendent leur opacité sacrée.

Paris ~ La Défense © Emmanuel Cattier

Et puis La Défense, Paris et sa région dans son ensemble, ignorent complètement les contraintes logiques qu'on devrait déduire de la loi économique des rendements décroissants... dont les transports parisiens sont la manifestation la plus visible. On cherche à faire le "grand Paris". On marche sur la tête. J'ai grandi à Neuilly-sur-Seine rue d'Orléans, à côté de l'avenue de Neuilly, avant qu'on la rebaptise avenue Charles de Gaulle. Petit garçon je fus enthousiasmé par les maquettes du projet de La Défense .... mais j'ai choisi de vivre en province en grande partie pour cette raison : la loi des rendements décroissants...que vous me croyiez ou pas ....

 1 Texte écrit en novembre 2016, en légende de cette photo sur mon compte Flickr, et légèrement modifié ici.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Un projet de loi au détriment du vivant
En pleine crise énergétique, le gouvernement présente dans l’urgence un projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire. Un texte taillé pour les industriels, et qui sacrifie la biodiversité comme la démocratie participative.
par Mickaël Correia
Journal — Éducation
Revalorisation salariale : les enseignants se méfient
Plusieurs enseignants, très circonspects sur la réalité de la revalorisation salariale promise par Emmanuel Macron, seront en grève le 29 septembre 2022, dans le cadre d’une journée interprofessionnelle à l’appel de diverses organisations syndicales. La concertation annoncée pour le mois d’octobre par le ministre Pap Ndiaye sur le sujet s’annonce elle aussi houleuse.
par Mathilde Goanec
Journal — Social
Anthony Smith, inspecteur du travail devenu symbole, sort renforcé du tribunal
Devant le tribunal administratif de Nancy ce mercredi, la rapporteure publique a demandé l’annulation des sanctions visant l’agent de contrôle, accusé par le ministère du travail d’avoir outrepassé ses fonctions en demandant que des aides à domicile bénéficient de masques en avril 2020.
par Dan Israel
Journal — Extrême droite
Extrême droite : les larmes (de crocodile) des élites libérales
Les succès électoraux de l’extrême droite, comme en Suède ou en Italie, font souvent l’objet d’une couverture sensationnaliste et de dénonciations superficielles. Celles-ci passent à côté de la normalisation de l’agenda nativiste, dont la responsabilité est très largement partagée.
par Fabien Escalona

La sélection du Club

Billet de blog
Italie, les résultats des élections : triomphe de la droite néofasciste
Une élection marquée par une forte abstention : Le néofasciste FDI-Meloni rafle le gros de l’électorat de Salvini et de Berlusconi pour une large majorité parlementaire des droites. Il est Probable que les droites auront du mal à gouverner, nous pourrions alors avoir une coalition droites et ex-gauche. Analyse des résultats.
par salvatore palidda
Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis
Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk