France-Rwanda, de médiocres premiers de cordée

Grave dérive idéologique, entraînant des fake news sur l'histoire du Rwanda et le génocide des Tutsi, signée du maire de Maisons-Lafitte (cité de la banlieue parisienne), Jacques Myard.

Grave dérive idéologique, entraînant des fake news sur l'histoire du Rwanda et le génocide des Tutsi, signée du maire de Maisons-Lafitte (cité de la banlieue parisienne), Jacques Myard.

Cet "élu", dont les citoyens de sa commune seraient bien inspirés de se débarrasser à la prochaine élection, est pourtant ancien membre de la mission d'information parlementaire sur le Rwanda, dont le rapport fut sans ambiguïté sur la nature du génocide des Tutsi. Sur la page 292 du rapport on trouve notamment ces deux extraits :

  • "Cette volonté d'éradiquer les Tutsis imprègne tout particulièrement l'armée composée uniquement de Hutus. Le Général Jean Varret, ancien chef de la Mission militaire de coopération d’octobre 1990 à avril 1993 a indiqué devant la Mission comment, lors de son arrivée au Rwanda, le Colonel Rwagafilita, lui avait expliqué la question tutsie : “ils sont très peu nombreux, nous allons les liquider ”"
  • "Que certains comportements apparaissent a posteriori comme complètement irrationnels, nul n’en doute. Mme Alison Des Forges a ainsi rappelé que “certains meneurs du génocide avaient des liens si forts avec des Tutsis qu’ils en ont sauvé quelques uns ”. Il existe en effet de nombreux témoignages de Tutsis qui rapportent avoir trouvé temporairement refuge chez des voisins Hutus de leur connaissance, alors même que ceux-ci participaient au génocide. Mais ces comportements individuels ne doivent pas être l’arbre qui cache la forêt : c’est une logique de “ solution finale ” à l’encontre des Tutsis qui est mise en œuvre au Rwanda à partir d’avril 1994."

De telles dérives mentales doivent être confrontées à juste titre à la loi française sur le négationnisme des génocides de janvier 2017 :

La Communauté rwandaise de France porte plainte selon son communiqué.

Une fois de plus Jacques Myard, s'affirme comme un des premiers de cordée du médiocre aveuglement français dénoncé au Rwanda par Nicolas Sarkozy en février 2010 et visiblement téléguidé par un lobby militaire évoqué par le général Varret dans un livre récent (Général j'en ai pris pour mon grade) et parfaitement illustré par le documentaire de Jean-Christophe Klotz visible sur Télérama. Lire aussi le compte-rendu pertinent de Vincent Hugeux dans l'Express

On a envie de dire à ce médiocre lobby politico militaire : taisez-vous et cessez d'enfoncer la France dans vos erreurs et de la prendre en otage. Mais ils sont tellement  que cela ne servirait à rien. Pensez au terme utilisé par Robert Badinter contre les négationnistes de la Shoah dans une émission d'Elise Lucet cette semaine.

Ils resteront dans leur bêtise et continueront de bredouiller face aux documents qu'on leur met sous le nez.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.