Emmanuel Macron souhaite que les Rwandais pardonnent aux Français

Le Président de la République française vient de s'exprimer à Kigali ce 27 mai 2021

Dans son discours particulièrement solennel et sobre, au principal mémorial du Rwanda, Emmanuel Macron a reconnu d'abord le fait du génocide des Tutsi, et son vocabulaire odieux, puis la souffrance des rescapés "qu'on pas su entendre, avant, pendant et même après et c'est peut-être le pire".

Ensuite, en disculpant d'emblée les militaires français, et en laissant entendre, comme une possibilité, que peut-être pour la France l'enfer fut pavé de bonnes intentions, il a reconnu les conclusions des récents rapports sur l'implication de la France dans le génocide des Tutsi. Il a aussi rappelé la nécessité de la justice du génocide.

Puis il a discrètement sous-entendu une présentation d'excuses, non dite, en demandant aux Rwandais qui "seuls ceux qui ont traversé la nuit[...] peuvent nous faire le don de nous pardonner" .

Enfin il s'est tourné vers l'avenir et les jeunes rwandais.

On voit donc que le président se sent à la tête d'un pays qui ne reconnaît pas vraiment l'entièreté de sa responsabilité, qu'il ménage les acteurs français et notamment les militaires et les diplomates, malgré sa perception personnelle qui semble beaucoup plus sévère.

Le Collectif des parties civiles pour le Rwanda exprime sa déception :

Le président Macron au mémorial de Gisozi: un discours plein de compassion mais pas de repentance

CPCR - 27 mai 2021

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.