Emmanuel_Cattier
Citoyen actif pour le respect des citoyens de tous les pays par les responsables français, notamment comme webmestre et rédacteur du site de la commission d 'enquête citoyenne sur l'implication de la France dans le génocide des Tutsi.
Abonné·e de Mediapart

126 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 avr. 2014

Pour la fin de la dictature de "l'intelligence" du "diplômé" ou de l'indice hiérarchique

Emmanuel_Cattier
Citoyen actif pour le respect des citoyens de tous les pays par les responsables français, notamment comme webmestre et rédacteur du site de la commission d 'enquête citoyenne sur l'implication de la France dans le génocide des Tutsi.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Après l'acier, l'énergie. Alstom : dégringolade industrielle ? non dégringolade morale !

Les responsables économiques français ne s'occupent plus que de commercial, de communication et de rapports financiers. En France gouverner c'est devenu uniquement communiquer, vendre et gérer un portefeuille d'actions ou conserver des acquis ! Les responsables français sont de ce fait obsédés par les contournements de vérités, et donc la "communication", autant dire le mensonge... vu la dégradation des choses ... pour maintenir et faire monter les fausses réputations, des hommes et des femmes, des services et des produits, des systèmes sociaux, des cours en bourses, bref pour s'enrichir par des coups de langues. Cette criée communicationnelle sophistiquée de surenchères concurrentielles de toutes natures est devenu un capharnaüm d'injustices et de déboires.

On ne peut pas faire du développement économique et donc du développement industriel avec une telle mentalité. Ca fait 40 ans qu'on déraille ! Les résultats sont là. Ca fait 40 ans qu'en France l'emballage prime sur le contenu. Bientôt il ne restera même plus l'emballage. Il ne restera que des syndicats arque-boutés sur une réalité qui n'existe plus face à une élite autoritariste et squelettique, laquais de potentats venus d'une autre planète. Ceux qui ont compris ont tout déplacé ailleurs et accentuent l'enfoncement de notre économie.

On n'a pas compris que notre richesse nationale et nos acquis sociaux reposent encore en trop grande partie sur des "casses" politiques qui sont dévoilés les uns après les autres - Françafrique, scandales de toute nature, etc.

Sans industrie il n'y a rien à vendre. Sans politique industrielle il n'y a pas d'économie florissante sur un territoire de 550 mille km² et 65 millions d'habitants. On ne peut pas faire comme au Luxembourg ou à Monaco pour s'enrichir. Nous avons une masse critique qui l'empêche.

Le paradoxe, c'est que cette évolution n'est pas forcément un mal absolu ... car il faut désormais raisonner au niveau de la planète et non au niveau du cocorico français. Le problème ce n'est pas qu'on soit les meilleurs. Le problème c'est que l'économie mondiale soit au service de l'humanité. Mais dans le même temps, pour se faire, il faut laisser plus d'espace d'initiatives au citoyen qui a 80 de QI pour qu'il puisse vivre de sa petite initiative sans se prendre la tête dans des paperasses et règlements. L'organisation professionnelle de son travail ne doit être que sa seule charge. Il ne doit pas être surchargé de tout un bazar d'obligations administratives. Un type qui a cultivé son jardin, une couturière, un bricoleur, l'artisan, celui qui fait du repassage, des ménages, l’écrivain public, etc. doit pouvoir vivre du fruit de son travail sans passer par l'administration. Le RSA devrait être réservé à ceux qui sont dans l'incapacité physique ou mentale de travailler, provisoirement ou définitivement. C'est le seul moyen que les "pauvres" vivent dignement. La seule base d'imposition devrait être le patrimoine accumulé et le train de vie, c'est à dire ce qui vient au-delà des satisfactions de base d'une personne.

Il faut revenir aux fondamentaux. On crève de sophistications sociales et économiques. On a balancé de la brillantine dans tous les rouages de la sociétés... ça fait beau mais ça fige tout. Il faut abandonner la dictature de l'intelligence, perçue presque comme une esthétique de bon goût, pour que tout le monde puisse vivre. 

Et puis il faut abandonner l'idée stupide que la richesse repose sur la croissance du PIB.... dans lequel on additionne, en positif, le négatif comme le positif !!! L'accident de voiture augmente le PIB !!! La destruction d'une maison augmente le PIB. Pendant un incendie, l'activité humaine locale peut être très grande... C'est indispensable, mais est-ce une "croissance" ? Quelle connerie politique que de prendre un indicateur d'activité pour un indicateur de richesse, de santé économique et de bien être ! L'invocation de la croissance est un immense facteur de confusion.

On structure le micro-économique avec des considérations macro-économiques. Un peu comme un urbaniste qui dirait que la cuvette des WC doit faire 1000 mètres de circonférence car mille personnes doivent aller au WC en même temps. Ca me rappelle les informaticiens qui il y a 30 ans méprisaient les "PC" et ne considéraient que les gros ordinateurs IBM ou autres ... Aujourd'hui on fait l'un des plus gros calculateurs au monde avec un assemblage de consoles de jeux, à la puissance modulable en fonction du nombre de consoles mises en route ! La multiplication du micro est souvent beaucoup plus forte que la concentration macro qui peut devenir un monstre ingérable. C'est ce que l'élite française a beaucoup de mal à discerner, que ce soit dans le "privé" ou dans le "public". C'est comme ça qu'on pilote l'énergie en France.

Alstom continuera, ou en tout cas son potentiel d'activité, quel que soit son nom futur. Cette société a déjà une très longue histoire internationale. Mais le pilotage de l'industrie déserte la France. cf Wikipédia

En guise de conclusion, j'ai jeté quelques idées qui sont certainement très loin d'expliquer une imbrication de choses complexes. Mais je voulais montrer quelques œillères qui polluent le débat français.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
L’IVG dans la Constitution française : le revirement de la majorité
Alors que La République en marche a refusé d’inscrire le droit à l’avortement dans le marbre de la Constitution durant la précédente législature, elle opère désormais un changement de cap non sans arrière-pensée politique, mais salutaire face à la régression américaine.
par Pauline Graulle
Journal
Le RN et l’Algérie : le mythe colonial au mépris de l’histoire
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à «l’œuvre coloniale».
par Lucie Delaporte
Journal — Fil d'actualités
L’Ukraine demande plus d’armes et de sanctions contre Moscou après des frappes sur Kiev
Le gouvernement ukrainien a réclamé dimanche plus d’armes et de sanctions contre Moscou aux pays du G7, réunis en sommet en Bavière (Allemagne), à la suite de nouvelles frappes russes survenues à l’aube sur un quartier proche du centre de Kiev.
par Agence France-Presse
Journal — International
En Ukraine, des anarchistes montent au front pour combattre l’invasion russe
Depuis le début de l’invasion du pays par la Russie, 100 à 150 militants anarchistes et antifascistes ont rejoint les rangs des forces ukrainiennes. Certains ont même constitué un bataillon « anti-autoritaire » au sein de la défense territoriale, « pour protéger les populations et combattre l’impérialisme russe ».
par Laurent Geslin

La sélection du Club

Billet de blog
Pacification en Algérie
Témoignage d'un militaire engagé en Algérie ayant participé à la pacification engagée par le gouvernement et ayant rapatrié les Harkis de la D.B.F.M en 1962
par Paul BERNARDIN
Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison
Billet de blog
Les taiseux d'Algérie
Dans un silence fracassant, excusez l'oxymore, les Algériens ont tu l'Algérie et sa guerre d'indépendance. Ils ne pouvaient plus en parler, des générations entières ont grandi dans le silence de leur père et de leur grand-père. Une mémoire calfeutrée derrière les non-dits omniprésents.
par dchraiti
Billet de blog
Macron s’est adressé aux rapatriés d’Algérie en éludant les crimes de l’OAS
Le 26 janvier, le président s’est adressé à des « représentants des pieds-noirs » pour « continuer de cheminer sur la voie de l’apaisement des mémoires blessées de la guerre d’Algérie ». Les souffrances des Européens qui quittèrent l’Algérie en 1962 ne sauraient être contestées. Mais certains propos laissent perplexes et ont suscité les réactions des défenseurs de la mémoire des victimes de l’OAS.
par Histoire coloniale et postcoloniale