Emmanuel_Cattier
Citoyen actif pour le respect des citoyens de tous les pays par les responsables français, notamment comme webmestre et rédacteur du site de la commission d 'enquête citoyenne sur l'implication de la France dans le génocide des Tutsi.
Abonné·e de Mediapart

125 Billets

0 Édition

Billet de blog 31 déc. 2021

Non-violence : Jean-Marie Muller, un combat parallèle

Jean-Marie fut le le plus connu des "Non-violents" français. "Le Pape de la Non-violence", comme le présentèrent parfois ses amis, ce qu'il n’aimait pas, nous a quitté le 18 décembre 2021.

Emmanuel_Cattier
Citoyen actif pour le respect des citoyens de tous les pays par les responsables français, notamment comme webmestre et rédacteur du site de la commission d 'enquête citoyenne sur l'implication de la France dans le génocide des Tutsi.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Membre de la commission d'enquête citoyenne sur l'implication de la France dans le génocide des Tutsi au Rwanda1, j'avais contacté Jean-Marie en 2004 pour qu'il nous rejoigne. Il resta distant vis-à-vis de notre combat. Il considérait qu'il n'en maîtrisait pas la connaissance. Mais il avait accepté de parrainer symboliquement notre commission d'enquête citoyenne en 2004, sans doute par amitié2. Pourtant, il n'a jamais exprimé la moindre opinion sur notre travail qui a été largement confirmé par la commission d'historiens présidée par Vincent Duclert3 ... 17 ans plus tard !

Par contre nos conclusions restent différentes de celles de la commission Duclert. Pour nous des responsables français doivent être mis en examen par la justice française, voire internationale, puisque, selon la commission d'historiens français (comme selon notre commission), notre pays a des responsabilités "Lourdes et accablantes" dans le génocide des Tutsi. Je le dis même si la commission Duclert a évité, les archives ne leur ont pas toutes été communiquées, des sujets qui nous semblent importants.

Notre combat est fondamentalement "non-violent" dans sa nature. Il est donc étonnant que le mouvement "non-violent" français, dont Jean-Marie était la figure de prou, reste si distant. Les Communautés de l'Arche créées par Lanza del Vasto4 ne furent pas plus engagées dans ce combat. C'est désolant. Les Non-violents auraient pu nous apporter leur savoir-faire en matière de lutte non-violente, voire nous aider à inventer des méthodes adaptées. Nous n'avons sans doute pas su le leur exprimer.

Un de ses plus anciens amis de lycée à Nancy, Jacques Morel, a pourtant écrit une œuvre phare sur ce sujet5. Jacques Morel reconnait que à l'époque ce fut Jean-Marie qui l'éveilla à cette conscience critique citoyenne qui l'anime aujourd'hui.

Toutefois, nous devons saluer le combat fidèle et tenace de Jean-Marie contre la politique de dissuasion nucléaire, ligne sur laquelle il fut rejoint discrètement par .... Paul Quilès, décédé récemment aussi, ancien président de la mission d'information parlementaire pour le Rwanda, dont nous contestons formellement les conclusions qu'il tira de sa présidence de cette commission, conclusions qui furent balayées par celle de la commission d'historiens de Vincent Duclert.

Rappelons que Jean-Marie avait très vite rejoint les paysans du Larzac au début des années 1970 et leur combat contre l'extension du camp militaire du Larzac annoncé par Michel Debré. Mitterrand fit triompher notre cause en 1981. Comme je l'ai exprimé à deux ou trois reprises dans des forums non-violents, Mitterrand a enlevé aux militaires l'extension du camp d'entrainement militaire du Larzac, mais il leur a laissé toute l'Afrique francophone pour s'entrainer. On a vu le résultat au Rwanda. Mes propos n'eurent aucun écho parmi les Non-violents.

Rappelons aussi  que le MAN, Mouvement pour une Alternative Non-violente que Jean-Marie  avait fondé avec des amis6, avait tissé des liens avec le pouvoir socialiste et des militaires pour créer l'Institut de recherche sur la résolution non-violente des conflits7.

Les Non-violents français de cette mouvance se sont donc montrés pieds et poing liés pour remettre en cause la politique de François Mitterrand au Rwanda. Cela doit être pour eux, comme pour tous les mouvements citoyens français, une leçon de lucidité.

_________________

  1. Site internet de la Commission d'enquête citoyenne, dite CEC
  2. Jean-Marie Muller est dans la liste des parrains de la CEC depuis 2004
  3. Télécharger le rapport Duclert
  4. Communautés de l'Arche créées par Lanza del Vasto
  5. Jacques Morel a écrit une encyclopédie : La France au coeur du génocide des Tutsi édité par l'Esprit frappeur et Izuba édition en 2010, et a créé le site France génocide Tutsi où l'on peut télécharger cette œuvre encyclopédique de 1600 pages et quelques 13000 documents d'archives de toutes origines accessibles sur ce sujet.
  6. Mouvement pour une Alternative Non-violente
  7. Institut de recherche sur la résolution non-violente des conflits

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Exécutif
Une seule surprise, Pap Ndiaye à l'Éducation
Après vingt-six jours d’attente, Emmanuel Macron a nommé les vingt-sept membres du premier gouvernement d’Élisabeth Borne. Un casting gouvernemental marqué par sa continuité et toujours ancré à droite. La nomination de l’historien Pap Ndiaye à l’Éducation nationale y fait presque figure d’anomalie.
par Ilyes Ramdani
Journal — Gauche(s)
Union de la gauche : un programme pour mettre fin au présidentialisme
Jean-Luc Mélenchon et ses alliés de gauche et écologistes ont présenté le 19 mai leur programme partagé pour les élections législatives, 650 mesures qui jettent les bases d’un hypothétique gouvernement, avec l’ambition de « revivifier le rôle du Parlement ». 
par Mathieu Dejean
Journal
Écologie politique : ce qui a changé en 2022
Les élections nationales ont mis à l’épreuve la stratégie d’autonomie des écologistes vis-à-vis de la « vieille gauche ». Quel dispositif pour la bifurcation écologique, comment convaincre l'électorat : un débat entre David Cormand, Maxime Combes et Claire Lejeune.  
par Mathieu Dejean et Fabien Escalona
Journal — France
À Romainville, un site industriel laissé à la spéculation par la Caisse des dépôts
Biocitech, site historique de l’industrie pharmaceutique, a été revendu avec une plus-value pharaonique dans des conditions étranges par un promoteur et la Caisse des dépôts. Et sans aucune concertation avec des élus locaux, qui avaient pourtant des projets de réindustrialisation. 
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Reculer les limites écologiques de la croissance… ou celles du déni ?
« À partir d’un exemple, vous montrerez que l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance ». L' Atécopol et Enseignant·es pour la planète analysent ce sujet du bac SES, qui montre l’inadéquation de l’enseignement des crises environnementales, et les biais de programmes empêchant de penser la sobriété et la sortie d’un modèle croissantiste et productiviste.
par Atelier d'Ecologie Politique de Toulouse
Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier
Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart