Emmanuel_Cattier

Citoyen actif pour le respect des citoyens de tous les pays par les responsables français, notamment comme webmestre et rédacteur du site de la commission d 'enquête citoyenne sur l'implication de la France dans le génocide des Tutsi.

Strasbourg - France

Sa biographie
La photo représente le bâtiment appelé "fichier central" où était géré le fichier central de la gendarmerie rwandaise et où officièrent des gendarmes français de 1992 à 1993. Ils y informatisèrent le fichier des personnes à rechercher et à surveiller, informatisation livrée fin 1992, un mois après la publication de la définition de l'ennemi. "L'ennemi principal est le Tutsi de l'intérieur et le Tutsi de l'extérieur qui... ". Suivent une dizaine de pages qui précisent ce qu'est un ennemi Tutsi, c'est à dire, et c'est ainsi que ce fut compris par tous les Rwandais, Tutsi ou Hutu : les ennemis sont tous les Tutsi. Malgré cette définition de l'ennemi, début 1993, selon nos députés dans leur rapport de 1998, les officiers français présents au Rwanda commandèrent "indirectement" l'armée rwandaise. J'ai été condamné en diffamation le 17 octobre 2019 pour avoir nommé le responsable de cette mission de notre gendarmerie et ajouté que ce travail a contribué à établir des listes génocidaires. Cela est d’ailleurs explicitement dit, en nommant le même responsable, par trois auteurs, non condamnés, dans deux livres : Benoît Collombat, journaliste à Radio France, Gabriel Périès, universitaire français spécialiste des doctrines de guerre et David Servenay, journaliste indépendant qui écrit dans plusieurs journaux dont le Monde et Médiapart. Les deux livres : "Une guerre noire"(2007) et "Au nom de la France" (2014). La décision de justice a invoqué le témoignage du journaliste Charles Onana au procès pour réfuter mon offre de preuve. ---------------- Très jeune, vers l'âge de 17 ans, j'étais intimement convaincu que je ne pourrai pas faire mon service militaire à cause de mes convictions chrétiennes. Rien dans mon entourage ne me prédisposait à un tel choix. J'habitais alors Neuilly-sur-Seine et n'en parlais même pas à mes camarades scouts de France. J'étais très embêté car je ne voyais pas comment je pourrais faire pour refuser ce service militaire. Je ne voyais que la solution de la coopération en Afrique, mais je ne voyais pas comment. Puis j'ai découvert, par des copains, l'existence du statut d'objecteur de conscience. J'avais donc un choix. Au moment de me décider, j'ai rencontré le CRIDEV à Rennes (Centre rennais d'information pour le développement). C'était vers 1974. On m'y a aidé à comprendre que si je faisais de la coopération, je ferais en fait le contraire de ce que je croyais. On ne parlait pas encore de Françafrique, mais c'était le sens de ce qu'on me disait. J'ai donc choisi d'envoyer ma lettre de demande de statut d'objecteur de conscience au ministre des armées. Ce statut me fut accordé. Plus tard, alors que je venais de démissionner d'un conseil municipal en Bourgogne, je fus averti que des Maires de Haute-Savoie, marchaient, à pied, vers Paris, avec des militants, pour dénoncer la politique de coopération française qui n'allait pas vers les véritables besoins des Africains. Ces marcheurs, s'arrêtaient dans toutes les mairies. Leur trajet passait par mon village. Le Maire et moi-même mirent entre parenthèses notre conflit pour les accueillir (ma démission n'avait pas encore été acceptée). C'est ainsi que je fis la connaissance de l'association Survie qui organisait cette "marche des maires", puis bien sûr de François-Xavier Verschave qui allait quelques années plus tard créer le concept de Françafrique, aujourd'hui tombé dans le langage courant de nos médias. J'ai donc cheminé pendant 25 ans avec Survie, et notamment j'ai participé à la création de la Commission d'enquête citoyenne en 2003, dont les travaux devinrent publics à partir de 2004. Aujourd'hui je ne suis plus formellement adhérent de Survie, mais je continue de participer avec cette association à tout ce qui touche à l'implication de la France dans le génocide des Tutsi au Rwanda
Son blog
19 abonnés Le blog de Emmanuel_Cattier