• Un coup d’État démocratique. Du 49-3 à Nuit Debout

    Par Eric Fassin | 21 commentaires | 31 recommandés
    Des votes et non des bottes: dans nos régimes d’« hommes creux », c’est ainsi que finissent les démocraties, « non par une explosion, mais dans un murmure ». Pourtant, quelques députés pourraient opposer au coup d’État permanent de la Ve République un coup d’État légal. Car la censure est le seul espoir de la démocratie parlementaire. Sinon, notre seul espoir sera la mobilisation dans la rue.
  • Universitaires pour la paix en Turquie: du soutien à la solidarité

    Par Eric Fassin | 2 recommandés
    Face à la répression qui frappe les Universitaires pour la paix en Turquie, il faut parler non seulement de soutien, mais aussi de solidarité. Nous soutenons de l’extérieur – par exemple en invitant des collègues turcs. Mais si nous sommes solidaires, c’est que nos destins sont liés. Les menaces qui pèsent sur la démocratie ne sont pas extérieures à l’Union européenne, ni étrangères à la France.
  • #JeLutteContreLaCensure. Et vous?

    Par Eric Fassin | 20 commentaires | 26 recommandés
    «Si un jour Mme Diallo veut débattre, pas de problème, je la défoncerai». Pourtant, la maire P.S. du 20e arrondissement avait mis son veto quand Rokhaya Diallo était invitée dans sa mairie pour un débat avant le 8 mars 2015. Aujourd’hui, la même Frédérique Calandra poursuit en justice ceux qui ont osé parler de censure. Faire taire la critique politique par la justice, ce n’est pas très Charlie…
  • Après Cologne: le piège culturaliste

    Par Eric Fassin | 64 commentaires | 37 recommandés
    Pour interpréter les agressions sexuelles de Cologne, opposer le féminisme à l’antiracisme n’a de sens que dans une perspective culturaliste. Mais la culture n’est pas tant la cause que l’enjeu de la violence. On fera l’hypothèse d’un « terrorisme sexuel » mettant en scène le « conflit des civilisations ». Le culturalisme est bien l’arme des terroristes ; ne reprenons pas leur grille de lecture.
  • Pour le droit au blasphème politique

    Par Eric Fassin | 166 commentaires | 111 recommandés
    Un universitaire est convoqué le 27 janvier devant le tribunal correctionnel d’Avignon: il a été dénoncé par le président de son université pour avoir ironisé sur le Premier ministre. Ironie de la plainte : il est poursuivi pour provocation à la haine raciale… parce qu'il a cité Manuel Valls ! La liberté d’expression est sacrée, paraît-il – à condition de ne pas offenser ceux qui nous gouvernent.
  • La «torture républicaine»: vœux présidentiels à venir

    Par Eric Fassin | 85 commentaires | 81 recommandés
    L’Euro de football s’était bien passé : la France n’avait eu à déplorer aucun attentat sur son sol. Résultat : depuis le début de l’été, la cote de confiance du président de la République était à nouveau en chute libre. Mais le 31 décembre 2016, à l'occasion des voeux, le président de la République lâcha ce qu’un quotidien de gauche, avec un humour noir, devait qualifier de « bombe politique ».
  • Eric Fassin: «La déchéance de François Hollande»

    Par Eric Fassin | 119 commentaires | 88 recommandés
    Constitutionnaliser la déchéance de nationalité n’est pas seulement un crime; c’est une faute. Du moins la stratégie présidentielle peut-elle nous aider à sortir du piège du « front républicain ». Comment croire que c’est l’extrême droitisation des gouvernants socialistes qui nous sauvera du Front national ? À gauche, il est grand temps de former un front démocratique contre la dérive du régime.
  • Monsieur le Président, nous n’avons pas les mêmes urgences. Lettre ouverte à François Hollande

    Par Eric Fassin | 91 commentaires | 121 recommandés
    Monsieur le Président, Je vous écris dans un état d’urgence. Dans une heure, je tenterai de me rendre place de la République, à Paris. Je sais que la manifestation sur le climat est interdite. Mais je compte protester contre l’interdiction de manifester.
  • Nous ne saurions vouloir ce que veulent nos ennemis

    Par Eric Fassin | 65 commentaires | 43 recommandés
    Ne jamais verser de rançon : c’est la règle d’or, sous peine d’encourager de futurs preneurs d’otages. Il en va de même pour le terrorisme : pour le combattre, il ne suffit pas (même s’il est nécessaire) de lutter contre les terroristes. Il faut surtout démontrer que leurs actes sont inefficaces, et donc qu’ils ne parviennent pas à nous imposer une politique en réaction.
  • Le sexe fictif: neutralité sexuelle de l'État

    Par Eric Fassin | 84 commentaires | 12 recommandés
    « Avons-nous vraiment besoin d’un vrai sexe ? » En 1980, c’est la question que posait Michel Foucault. En 2015, après le « mariage pour tous », l’État a-t-il encore besoin d’un vrai sexe ? C’est la question que soulève une décision du Tribunal de Grande instance de Tours reconnaissant aux intersexes le droit d’être, pour l’état civil, de sexe « neutre ».