Les lendemains d'élections sont toujours les mêmes...

Les électeurs de droite et du centre sont contents, ils ont fait gagner leurs maîtres préférés; et pourtant, ils ont sans doute oublié que leur quotidien ne changera pas.... comme d'habitude !

Les électeurs du Front National sont aussi contents ; ils ont fait progresser leur parti favori pour certains et voulu s'opposer aux partis dominants et incompétents pour les autres.... comme d'habitude !

Les électeurs de gauche ont la gueule de bois et sont déçus que les maîtres des concurrents soient vainqueurs ; leur quotidien ne changera pas non plus... comme d'habitude !

Ces 3 catégories d'électeurs soumis attendent impatiemment les prochaines élections pour mettre la branlée au camp adverse par maîtres politiques interposés ; il n'y a aucune raison que ça change..... comme d'habitude !

Quant aux votes abstentionnistes, nuls et blancs et des non-inscrits représentant la grande majorité des citoyens lucides... ils sont contents.... comme d'habitude !

Les candidats élus en moyenne avec 25% des électeurs inscrits (75% les ont donc rejeté) sont également contents.... comme d'habitude !

L'oligarchie se porte à merveille, le peuple est shooté par les médias et les maîtres politiques, la manipulation est à son comble.

Et si le peuple de manants, de roturiers et de gueux se mettait à réfléchir, chiche ?

Pour l'aider, voici quelques chiffres :

L’UMP-UDI est bien sur la plus haute marche avec 6 942 575 voix (en additionnant les suffrages de l’UMP, de l’UDI et des candidats estampillés « Union de la droite »). En revanche, le PS, associé aux candidats étiquetés « Union de la gauche » (ce qui signifie qu'il y a dans leurs rangs au moins un PS), avec 4 607 021 voix, est talonné de près par le Front national qui, lui, affiche 4 108 404 voix.

Sur 40 000 000 d'inscrits, on voit bien la représentativité des partis ; à peine 16 000 000 millions de voix pour les 3 partis soit-disant représentatifs, pas mal, non ?

Comme disait Coluche : « Si voter servait à quelque chose, il y a longtemps que le vote serait interdit ».

On peut le vérifier après chaque élection... rien ne change pour le quotidien du bon peuple... comme d'habitude !

Ahhhhhhh, si tous les cocus se levaient.... quel embouteillage !

Et tant pis si ça couine...

:-)

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.