Paul Kaba Thieba, nouveau Premier ministre du Burkina Faso post-Compaoré

Le 6 janvier dernier, Paul Kaba Thieba est devenu le nouveau Premier ministre du Burkina Faso. Nommé par le président Roch Marc Christian Kaboré, il conduira le premier gouvernement depuis la chute de Blaise Compaoré avec comme première mission d’unir les partis politiques du pays.

arton69003 arton69003
Depuis le 29 novembre 2015, le Burkina Faso connaît un nouveau président en la personne de Roch Marc Christian Kaboré. Évènement puisque cela mettait fin au règne de 27 ans de Blaise Compaoré, après un intermède transitoire de Michel Kafando. Élu dès le 1er tour, sa première mission était de former un nouveau gouvernement.

Favoriser une coalition pour gouverner

Sauf que les élections législatives n’ont pas donné de vainqueurs, le parti du président Kaboré, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) n’ayant pas obtenu la majorité absolue à l’Assemblée nationale avec  seulement 55 sièges sur 127. C’est donc neuf sièges qu’il manque pour que le MPP puisse obtenir la majorité absolue et donc le pouvoir de gouverner seul.

Et cette tâche vient d’être confiée à Paul Kaba Thieba, nouveau Premier ministre du Burkina Faso. Ainsi, il devra, en premier lieu, convaincre les petits partis de rejoindre le MPP au sein d’une coalition de la majorité pour pouvoir former son gouvernement. Pour cela, il dispose de 30 jours, principe accordé par la Constitution, pour réaliser une déclaration de politique générale devant l’Assemblée nationale. Celle-ci doit impérativement être adoptée pour que Paul Kaba Thieba puisse continuer à rester Premier ministre et gouverner.

Un financier pour diriger le pays

Âgé de 55 ans, Paul Kaba Thieba est un novice en politique mais connaît parfaitement les rouages financiers africains. Banquier, il effectue sa formation en France mais aussi le début de sa carrière professionnelle en travaillant à la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Il passera ensuite 22 ans au sein de la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Ce n’est qu’en 2014 qu’il reviendra au Burkina Faso pour devenir administrateur délégué du fonds de stabilité financière de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Grand ami du président Kaboré, Paul Kaba Thieba est un parfait inconnu pour les burkinabais. Mais c’est précisément pour cette raison qu’il a été choisi pour mener le premier gouvernement post-Compaoré. En effet, il est considéré comme un homme de devoir et travailleur, ce qui plait à Roch Kaboré, soucieux de donner une image positive de son premier gouvernement.

Évidemment, sa très grande maitrise des institutions financières africaines et plus généralement ses compétences financières ne seront pas de trop pour relancer l’économie du Burkina Faso, durement touchée par les crises successives qui ont secoué le pays lors de la chute de Blaise Compaoré mais aussi par les 27 années de présidence de ce dernier.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.