ERIC MONSINJON
Historien de l'art libre, critique d'art, professeur d'histoire des arts.
Abonné·e de Mediapart

29 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 janv. 2023

ERIC MONSINJON
Historien de l'art libre, critique d'art, professeur d'histoire des arts.
Abonné·e de Mediapart

La «Peste 4.0» : un spectacle pour s'évaporer du monde

Au Théâtre de l'Opprimé à Paris, la «Peste 4.0» dépeint l'histoire du premier évaporé numérique, dans une mise en scène intense, emmenée par trois comédiens éblouissants.

ERIC MONSINJON
Historien de l'art libre, critique d'art, professeur d'histoire des arts.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le comédien Pierre Ostoya Magnin dans la Peste 4.0. © Photographie Kraft Théâtre.

N'avez-vous jamais rêvé de vous évaporer ? Pas de commettre l'irréparable, mais de tout quitter. Partir sans laisser de traces. Ce fantasme est devenu réalité avec le spectacle Peste 4.0, actuellement au Théâtre de l'Opprimé à Paris.

A l'origine, Pierre Ostoya Magnin, auteur du texte, s'est inspiré d'un fait de société qui prend sa source au Japon. Chaque année 100 000 japonais disparaissent dans la nature pour fuir la pression sociale, la monotonie du quotidien, la honte parfois. Ainsi, ils font le choix de basculer dans la clandestinité pour refaire leur vie ailleurs et autrement. Tous ces évaporés forment une communauté invisible qui fascine.

La comédienne Ji Su Jeong dans la Peste 4.0. © Compagnie Kraft Théâtre

DEVENIR IMPERCEPTIBLE

Dans un futur indéterminé et dans une métropole anonyme, Alexandre, un jeune chef d'entreprise qui mène une vie stressante, prend la décision de s'évaporer socialement et numériquement. Alexandre, joué par le charismatique Pierre Ostoya Magnin, au physique d'athlète et à l'âme tourmentée, prend contact avec B, un employé au tempérament sanguin qui travaille pour une société spécialisée en évaporation. B, lui, s'incarne parfaitement dans la peau de Tristan Cottin, avec son jeu oscillant entre cynisme commercial et humanisme protecteur.

Le comédien Tristan Cottin dans la Peste 4.0. © Photographie Kraft Théâtre.

Autour d’eux, gravite C, un femme à la frontière de l’humain et de la machine, qui anime l’émission radiophonique « Peste 4.0 » et recueille les témoignages des évaporés. L'élégante Ji Su Seong prête ses traits à C qui hante le spectacle comme un spectre, tantôt voix radiophonique formatée, tantôt chanteuse lyrique d'un cabaret stellaire.

La rencontre des trois personnages, entre le monde réel et virtuel, va perturber et changer la trajectoire de chacun. Le spectacle peut être vu comme une méditation sur l'échec de l'humanité à construire un monde supportable.

S'évaporer implique de laisser derrière soi ses proches, sa vie quotidienne, son identité. La mise en scène minimaliste de Stéphane Daublain permet d'appréhender cette zone où les identités sont absorbées par la technologie. Crépusculaire.

Du 25 au 29 janvier 2023
PESTE 4.0.
Théâtre de l'Opprimé 
78/80 rue du Charolais
75012 Paris

PESTE 4.0 est une création de la compagnie Kraft Théâtre

Texte : Pierre Ostoya Magnin
Mise en scène : Stéphane Daublain
Avec : Ji Su Jeong, Pierre Ostoya Magnin, Tristan Cottin
Scénographie : Philippine Ordinaire
Création sonore : Elsa Berthelot
Création lumières : Pascal Laajili

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France

Affaire Pellerin : la fuite judiciaire qui menace l’Élysée et le ministère de la justice

Le député Emmanuel Pellerin, visé en septembre dernier par une enquête en lien avec sa consommation de cocaïne, a été prévenu des investigations en cours, pourtant censées rester secrètes. L’élu des Hauts-de-Seine affirme que l’information lui a été transmise par Thierry Solère qui lui aurait dit la tenir du ministère de la justice. Le conseiller politique du président de la République et Éric Dupond-Moretti démentent.

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

Journal — France

Le député Pellerin : la cocaïne en toute impunité

Député des Hauts-de-Seine de la majorité présidentielle, l’avocat Emmanuel Pellerin a consommé de la cocaïne avant et après son élection à l’Assemblée en juin dernier, d’après une enquête de Mediapart. Confronté à nos éléments, il a reconnu cet usage illégal. Saisie en septembre dernier, la justice n’avait pourtant pas souhaité enquêter.

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

Journal

TotalEnergies est visée par une enquête préliminaire pour mensonges climatiques

Selon nos informations, la multinationale pétrolière est l’objet d’une enquête ouverte par le parquet de Nanterre à la suite d’une plainte au pénal pour « pratiques commerciales trompeuses ». Ce délit ouvre la voie à des sanctions pour « greenwashing ». Une première en France.

par Mickaël Correia

Journal

TotalEnergies : l’heure des comptes

TotalEnergies sait que ses activités sont nocives pour le climat depuis 1971. Pourtant, le géant pétrolier continue d’émettre autant de gaz à effet de serre que l’ensemble des Français·es. En pleine crise énergétique, TotalEnergies a annoncé début 2022 un bénéfice record de 14 milliards d’euros. Retrouvez ici nos articles et nos enquêtes sur une des multinationales les plus polluantes au monde.

par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog

Appel contre l’immigration jetable et pour une politique migratoire d’accueil

Nous appelons à la mobilisation contre le nouveau projet de loi du gouvernement, qui s’inscrit dans une conception utilitariste et répressive des personnes étrangères en France. S'il était adopté, il accentuerait encore le fait qu'elles sont considérées comme une population privée de droits, précarisée et livrée à l’arbitraire du patronat, de l’administration et du pouvoir.

par association GISTI

Billet de blog

Nous, les banni·e·s

À travers son nouveau podcast « Nous, les banni·e·s », La Cimade a décidé de donner la parole aux personnes étrangères qui subissent une décision de bannissement. Pour illustrer la violence des interdictions de retour sur le territoire français (IRTF), 5 témoins partagent leurs histoires, de leur départ vers la France jusqu’aux difficultés d’aujourd’hui.

par La Cimade

Billet de blog

Loi sur l’immigration : la nouveauté sera de rendre la vie impossible aux immigrés

Le ministre de l’intérieur, comme ses prédécesseurs, veut sa loi sur l’immigration destinée notamment à expulser plus efficacement les étrangers faisant l’objet d’une OQTF. Mais pourquoi, une fois de plus, le gouvernement ne s’interroge-t-il jamais sur les causes profondes de cette immigration ?

par paul report

Billet de blog

OQTF : la réalité derrière ces quatre lettres

À cause de l'OQTF, j'ai perdu mon travail étudiant. Je me suis retrouvé sans ressources du jour au lendemain, sans rien. C'est très dur, car je cotisais comme tout le monde. Avec ma compagne, on attend une petite fille pour juin prochain. D'ici là, je dois me terrer. J'ai l'impression de vivre comme un rat, j'ai tout le temps peur de tomber sur la police. Je ne suis certes pas Français, mais j'aime la France comme j'aime le Sénégal.

par Couzy