Psychopathologie

Je reprends, erreur de clic... Il est évident que nous avons à faire avec un système  et un président qui s'inscrit dans un mouvement pervers. Les cris qu'ils poussait en 2017 auraient dû nous alerter. Un psychiatre italien l'avait fait. Sans doute nourri par son éducation et renforcé dans sa toute puissance par son évolution amoureuse, et qui sait par l'emprise de son épouse, ce Monsieur, sans enfant (non pas qu'il en faille absolument), est un des pires personnages que nous ayons pu subir depuis longtemps. Les autres n'étaient point excellents, mais ils ne mentaient pas autant. Refuser de voir la violence de la Police, leur donner l'ordre et l'absolution sur ce qui se fait de plus ignoble, se cacher derrière de soit disantes capacités intellectuelles, qui n'en sont plus, persévérer toujours dans le DENI, pour avoir la satisfaction de réussir ce que jamais , la majorité d'entre nous lui a demandé, devient pure folie. Le nazisme avait produit Vichy, nous aurions dû apprendre. Mener un pays ce n'est pas le mettre à genoux, mener un pays c'est le conduire en le protégeant. Nous voulons des lois régaliennes, un Etat qui protège, l'abolition des privilèges, des citoyens écoutés. Au lieu de cela, comme au Brésil, en réalité, le fascisme revient issu des incapacités des gouvernants précédents, mais aussi des manques passés d'indignation chez nos concitoyens. Nous payons des dizaines d'années consuméristes et passives. Mais comment accepter de se soumettre ainsi, quelle haine profonde nourrit toutes celles et ceux qui adorent ce "Maître" sorti très péniblement des urnes, on se demande encore comment ? Pourquoi la justice se soumet à un exécutif déviant et psychotique ? Parce que le système manque de GARDES FOUS!!!! parce que encore et encore des milliers de personnes ont voté et suivent un discours, une tête , un roi, et protègent leurs quelques restes acquis, se croient en dehors de la chute, de l'exil, de la rue.La France est un beau pays en esclavage, la violence si évidente de l'Etat est à l'image de tous les rustres qui maltraitent aussi bien les femmes, que les hommes et les enfants. Le système devient iconoclaste, aberrant, avec des slogans mensongers. Il faut soigner ces gens là, leur faire comprendre qu'ils n'ont pas pris la bonne potion! Libérons nous des menteurs, des violents, des fous qui se disent les maîtres, et des puissants qui sont fous, dans un système devenu fou. La France mérite autre chose. Je suis gilet jaune.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.