Erma Selva
Collectif citoyen pour la création d'un lieu écologique culturel sur l'îlot Vergne ex Friche de Mimi
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 sept. 2020

Ilôt Vergne : on en parle ou on laisse béton !?

L'ilot Vergne, ex Friche de Mimi à Montpellier, s'étend sur 1/2ha au cœur du faubourg Figuerolles. Un projet immobilier prévoit la démolition totale de l'existant et la construction de 137 logements et un parking de 151 voitures. Les habitants se mobilisent pour un projet d'intérêt général, écologique et culturel.

Erma Selva
Collectif citoyen pour la création d'un lieu écologique culturel sur l'îlot Vergne ex Friche de Mimi
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le 12 Novembre 2018, Monsieur Saurel, alors Maire de Montpellier, a délivré un permis de construire aux promoteurs SNC Marignan et FDI Habitat leur permettant la construction de 137 logements (sur 6 niveaux) et un parking de 151 places (deux niveaux de sous-sol) sur l’îlot Vergne qui accueillait jusqu'en 2018 La Friche de Mimi.

Ce projet pharaonique implique la destruction des bâtiments historiques actuels dont l'ancien théâtre la Vista, ainsi que la large imperméabilisation de cette parcelle d'un demi-hectare. 20 ans de culture sur la friche doivent disparaître sous le béton. 
Aujourd'hui le collectif Erma Selva, soutenu par le collectif Figuerolles en Friche, demande le rachat du lieu par la mairie et qu'un appel à projet accompagné d’une consultation citoyenne soit mené pour y développer un projet d'intérêt général à visée culturelle, sociale et écologique. On peut imaginer : un grand parc arboré et des jeux pour les enfants, une crèche nouvelle génération, des ateliers collaboratifs, des ateliers culturels éducatifs, des locaux pour des associations de quartier,  l’éducation à l'environnement avec des jardins partagés, de la permaculture, un poulailler, des terrains de pétanque, une salle des rencontres / de spectacle, une guinguette...

Le 6 décembre 2018, Monsieur Delafosse, alors dans l'opposition et récemment élu maire de la ville et président de la métropole, s'exprimait en faveur de la protection de ce lieu. La vidéo est reprise depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Nous lui demandons aujourd'hui sa position et des actions.

Ce mercredi 23 septembre à 18h30, nous nous mobilisons pour former une chaîne humaine autour de la friche pour dire "Non au béton ! Oui à un ilot de fraicheur et de culture !". Rejoignez l'évènement et venez glisser vos idées dans la boite à projets. Soutenez-nous en signant la pétition www.change.org - Friche de Mimi.

https://www.facebook.com/CollectifErmaSelva

https://twitter.com/ErmaSelva

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
A Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait
Journal — Asie
« Une grande purge est en cours à Hong Kong »
Militant hongkongais des droits des travailleurs, Au Loong-Yu réside temporairement à Londres, alors que sa ville, région semi-autonome de la Chine, subit une vaste répression qui réduit la société civile au silence. Auteur de « Hong Kong en révolte », un ouvrage sur les mobilisations démocratiques de 2019, cet auteur marxiste est sévère avec ceux qui, à gauche, célèbrent le régime totalitaire de Pékin. 
par François Bougon
Journal — France
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
Face à Mediapart : Fabien Roussel, candidat du PCF à la présidentielle
Ce soir, un invité face à la rédaction de Mediapart : Fabien Roussel, candidat du Parti communiste français à la présidentielle. Et le reportage de Sarah Brethes et Nassim Gomri auprès de proches des personnes disparues lors du naufrage au large de Calais.  
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B
Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE
Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa
Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky